Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 10:03

Le trèfle

Le trèfle (shamrock en anglais) est un symbole de l’Irlande reconnu dans le monde entier. Mais en connaissez vous les raisons ? Il faut en fait remonter à l’an 433, dans le comté de Meath, dans l’est de l’Irlande. La légende raconte que Saint Patrick alluma un feu pascal sur un cairn à proximité du village de Slane, pour promulguer la chrétienté dans toute l’Irlande. Un geste qui provoqua la fureur de Laoghaire, haut roi païen d’Irlande, qui avait demandé à ce qu’aucun feu ne brûle dans les environs de Tara, siège de la royauté d’Irlande ... Mais sur les conseils avisés de ses druides, celui-ci se calma et vint à la rencontre de Saint Patrick. Les membres de sa suite, à l’exception d’un certain Erc, n’eurent malheureusement que du dédain pour Patrick, qui dans sa colère tua les gardes du roi en invoquant un tremblement de terre ... Susceptible le garçon ! Une fois sa colère apaisée, il expliqua le principe de la Trinité chrétienne au roi Laoghaire à l’aide d’un trèfle à trois feuilles. Bien que sceptique, le roi accepta de laisser Patrick poursuivre sa mission d’évangélisation de l’Irlande.

La harpe

La harpe de Brian Boru, connue également comme harpe de Trinity College, apparaît entre autres sur les pièces de monnaie irlandaises, les documents officiels de la République d’Irlande, le drapeau de la présidence irlandaise ... et sur le logo d’une fameuse bière irlandaise ! Un symbole très ancien puisque c’est vraisemblablement David, un des premiers rois d’Irlande, qui en fit son emblème. La mythologie irlandaise est également sans doute pour beaucoup dans l’adoption de la harpe comme symbole de l’Irlande. La légende ranconte que la première harpe appartenait à Dagda, chef des Tuatha De Danaan. C’était une harpe magique, capable de jouer toute sorte de mélodies seule, sur ordre de Dagda. Les De Danaan étaient en guerre avec les Fomoires et ceux-ci réussirent à voler la harpe à Dagda. Dagda et deux autres dieux, Lugh, dieu de la lumière, et Ogma, dieu de l’art, partirent à la recherche de la harpe et la retrouvèrent dans une forteresse des Fomoires. Sur l’ordre de Dagda, la harpe s’envola et tua neuf Fomoires. Puis elle joua l’air des lamentations et les femmes se mirent à pleurer ... Puis elle joua l’air du sourire et les garçons se mirent à rire ... Enfin elle joua l’air du sommeil et l’armée ennemie s’endormit !

Le drapeau irlandais

Le drapeau national de l’Irlande, An Bhratach Náisiúnta en gaëlique, est un drapeau tricolore, vert, blanc et orange. Ce drapeau a été imaginé par Thomas Francis Meagher, nationaliste irlandais qui faisait partie des fondateurs du mouvement révolutionnaire Young Ireland. Après avoir étudié la Révolution de juillet en France en 1830, il s’inspire du drapeau tricolore français pour créer un drapeau tricolore irlandais, symbolisant la paix (couleur blanche) entre la majorité catholique (couleur verte) et la minorité protestante (couleur orange). Le drapeau tricolore irlandais, symbole de l’Irlande unie derrière les barrière religieuses, est brandi pour la première fois en public à Waterford, le 7 mars 1848, à l’occasion d’un meeting de Daniel O’Connell. Lors de la création en 1919 du First Dail (parlement irlandais créé par les députés nationalistes élus en 1918 et qui ne reconnaissent pas le parlement du Royaume-Uni), le drapeau tricolore devient le drapeau de la République d’Irlande autoproclamée. Mais l’Etat libre d’Irlande créé en 1922 à l’issue de la guerre d’indépendance ne proclame aucun symbole national, et il faudra attendre la Constitution de 1937 pour que l’usage devienne officiel et que le drapeau tricolore devienne le drapeau officiel de la République d’Irlande.

Après la division de l’Irlande, le drapeau tricolore irlandais devient en Irlande du Nord le symbole de la lutte des républicains catholiques pour la réunification de l’Irlande. Du coup son utilisation est interdite en Irlande du Nord par le Flags and Emblem Acts de 1954, qui autorise la police nord irlandaise à retirer tout drapeau pouvant remettre en cause la paix. Assez étrangement cette loi ne concerne pas le Union Jack, pourtant symbole du "colonisateur" brittanique ! Aujourd’hui encore la question du drapeau tricolore en Irlande du Nord reste sensible. Les accords de Belfast en 1998 ont néanmoins abouti à quelques compromis et le Union Jack n’apparaît plus qu’à quelques occasions sur les bâtiments officiels nord-irlandais. En tout cas il est curieux d’observer qu’un drapeau qui symbolisait à l’origine la paix entre protestants et catholiques apparaisse aujourd’hui comme un symbole de division entre les deux communautés ...

L’hymne national

De nombreuses chansons irlandaises sont de véritables étendards de l’Irlande à travers le monde (par exemple « The fields of Athenry » chanté à Lansdowne Road, Croke Park ou Celtic Park, ou « Dirty old town », grand classique irlandais), mais une seule chanson, Amhrán na bhFiann, a le statut d’hymne national de la République d’Irlande. Les paroles et la musique ont été composées en 1907 par Peadar Kearney. Les paroles sont alors écrites en anglais, sous le titre Soldier’s Song, et seront traduites en gaëlique irlandais par Bulmer Hobson. L’hymne est d’ailleurs chanté en gaëlique aujourd’hui. Publiée pour la première fois en 1912 dans le journal Irish Freedom, elle est chantée par les rebelles lors de l’insurrection de Pâques 1916 puis dans les prisons brittaniques. Elle devient officiellement hymne national de la République d’Irlande en 1926.

De même que des débats récurrents animent le monde politique français au sujet de la Marseillaise, une polémique monte progressivement au sujet de Amhrán na bhFiann, des intellectuels irlandais proposant son remplacement par un nouvel hymne national. On lui reproche une certaine difficulté pour les musiciens (comme le témoignent quelques ratés aux JO de Los Angeles en 1984 ou de Sydney en 2000), mais surtout des paroles guerrières et ... anti-brittaniques ! Pas étonnant quand on se rappelle le contexte dans lequel la chanson a été écrite ! Du coup l’hymne est pour beaucoup de nationalistes irlandais le symbole de l’Irlande réunifiée et est chantée par exemple avant tous les matchs des compétitions organisées par la Gaelic Athletic Association. Mais les unionistes nord-irlandais rejettent l’utilisation de Amhrán na bhFiann comme symbole de toute l’Irlande. Du coup l’Irish Rugby Football Union a demandé au chanteur Phil Coulter en 1995 d’écrire un hymne pour toute l’Irlande. Ireland’s Call est aujourd’hui joué avant chaque matchs d’une équipe nationale de toute l’Irlande (d’abord le rugby, rejoint par les équipes de hockey et de cricket). L’hymne national de la République d’Irlande, Amhrán na bhFiann, n’est lui joué que pour les matchs se déroulant en République d’Irlande (ce qui explique que les matchs de rugby joués à Dublin commencent par deux hymnes irlandais !).

Source : http://www.terresceltes.net/Les-symboles-irlandais.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Chawax - dans Irlande
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Loge de Recherche Laurence Dermott
  • Loge de Recherche Laurence Dermott
  • Contact

Blason de la RL Laurence Dermott

Loge-Dermott.gif

        727 ARTICLES

                       537 ABONNES 

Recherche

St Patrick blessing

 

 irish-flag-cd51f

May St. Patrick guard you wherever you go,

and guide you in whatever you do,

and may his loving protection

be a blessing to you always.

God save the Ireland

           

Michaël Collins

Danny Boy