Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 18:05

Ibn Arabi - Le devoilement des effets du voyage 2 - Soufisme.pdf

Ibn Arabi - Le Livre De L'extinction Dans La Contemplation - Extrait - Soufisme.pdf

Islam - Sources Manuscrites De Lhistoire Du Soufisme.pdf

mémoire soufisme 1.pdf

Occultisme - Soufisme - Avicenne - Livre De La Genese Et Du Retour.pdf

3 FIGURES DU SOUFISME.zip

Avicenne.zip

des vérités au sujet du soufisme.zip

entre la voie et la loi.zip

Faouzi Skali - Les itinéraires du soufisme dans le monde.zip

islam-Exposé sur le Soufisme 1.zip

islam-soufisme.zip

la_presence.zip

lalettresoufie9.zip

Le livre de la genèse et du retour.zip

Le Soufisme En Islam.zip

Le soufisme.zip

le_soufi_et_ses_symboles.zip

Les confréries soufies en Sibérie.zip

Pedagogie_spirituelle_du_soufisme.zip

soufisme.zip

Textes soufis.zip

Textes soufis2.zip


Repost 0
Published by Thomas Dalet - dans Soufisme
commenter cet article
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 17:59

Kelly

Kelly La pierre des philosophe .doc

Kelly La voie humide .doc

Kelly Le theatre de l'astronomie terrestre .doc

Kelly Les ecrits alchimiques .doc

Kelly Quelques fragments .doc

Alchimie

kunrath L'amphiteatre chimique .doc

Kunrath Symbole phisico chimique .doc

Le Cosmopolite

Le Cosmopolite Lettre philosophique .doc

Le Cosmopolite Nouvelle lumiere chymique .doc

Lefevre

Lefevre Cours de chimie T1 .doc

Lefevre Cours de chimie T2 .doc

Lefevre Cours de chimie T3 .doc

Lefevre Cours de chimie T4 .doc

Lefevre Cours de chimie T5 .doc

Limojon

Limojon de Saint Didider Lettre aux vraix disciples d'hermes .doc

Limojon de Saint Didier Entretien d'Euxode et de pyrophile .doc

Limojon de saint didier L'ancienne guerre des chevaliers .doc

Maier

Maier Atalante Fugitive T1 .doc

Maier Atalante Fugitive T2 .doc

Maier Atalante Fugitive T3 .doc

Maier Atalante Fugitive T4 .doc

Maier Atalante Fugitive T5 .doc

Maier Atalante Fugitive T6 .doc

[Alchimie] Maier Michel - L'Atalante Fugitive (Atalanta Fugiens) [corrigé].pdf

\Nicolas Flamel

Flamel Le desir desire .doc

Flamel Le grand eclaircissement de la pierre philosophale .doc

Flamel Le livre des laveures .doc

Flamel Le testament .doc

Flamel petit traite d'alchimie intitulÚ le sommaire philosophique .doc

Le brévière.zip

le sommaire philosophique.zip

Paracelse

Paracelse De la teinture des physiciens .doc

Paracelse Le ciel des philosophe ou livre des recherches .doc

Paracelse Le tresor des tresors des alchimistes .doc

Paracelse Manuel de la pierre des philosophes .doc

Alchimie - Paracelse - La grand chirurgie de Philippe Aoréole Théophraste Paracelse - Tome01.pdf

Alchimie - Paracelse - La grand chirurgie de Philippe Aoréole Théophraste Paracelse - Tome02.pdf

Pernety

Pernety Dicionnaire mytho hermetique .doc

Pernety Les fables egyptiennes et greques T1 .doc

Pernety Les fables egyptiennes et greques T2 .doc

Philalèthe

Philalethe Bref guide pour obtenir le rubis celeste .doc

Philalethe Experiences sur la preparation du mercure des sages .doc

Philalethe La moelle d'alchimie .doc

Philalethe L'entree ouverte au palais ferme du roi .doc

la fontaine de la vérité chimique.zip

la métamorphose des métaux.zip

règle du Philalèthe.zip

Picolpassi

Piccolpassi L'art du potier figures du livre 3 .doc

Piccolpassi L'art du potier T1 .doc

Piccolpassi L'art du potier T2 .doc

Piccolpassi L'art du potier T3 .doc

Pornic(de)

Pornic (de) Le livre des 22 feuillettes hermÚtiques .doc

Pornic (de) Tableau des Signes .doc

R Bacon

Bacon Traite sur la teinture et l'huile d'antimoine .doc

Les trois vases philosophiques.pdf

L'admirable pouvoir et puissance de l'art R BACON.zip

Le miroir d'Alchimie.zip

Occultisme - Alchimie - Roger Bacon - De l'admirable pouvoir et puissance de l'Art.zip

Traité d'alchimie Bacon.zip

R Lulle

Lulle Image du feu .doc

Lulle La lumiere des mercures .doc

[Alchimie] Lulle Raymond - Elucidation du Testament.pdf

Le Cosmopolite - Nouvelle lumière chymique.pdf

Les douzes portes.pdf

La Chrysopée du Seigneur.zip

La clavicule.zip

Ripley

Ripley Le manuscrit .doc

Ripley Liber secretissimus .doc

Ripley Traite du mercure et de la pierre des philosophes .doc

Trevisane

Trevisane La parole delaissee .doc

Trevisane Le livre de la philosophie naturelle des metaux .doc

Trevisane Le songe verd .doc

Trevisane Traite de la nature de l'oeuf des philosophes .doc

Urbiger

Urbiger Aphorisme .doc

Urbiger Circulation mineure Urbigerienne .doc

Urbiger Gravures .doc

Urbigerus

Urbegirus aphorismes et gravures.zip

Urbigerus circulation mineure.zip

Repost 0
Published by Thomas Dalet - dans Alchimie
commenter cet article
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 17:58

A de Villeneuve

le Chemin du Chemin.zip

Sommaire du Rosaire.zip

Abraxa

Abraxa La seconde preparation du caducee hermetique .doc

Abraxa Le caducee hermetique et le mirroir .doc

Abraxa Operations magiques a deux vases .doc

Aurach

Aurach Le jardin de richess .doc

Aurach Le precieux don de Dieu .doc

Barent Coender

Barent Coenders Van Helpen L'escalier des sages livre 1 .doc

Barent Coenders Van Helpen L'escalier des sages livre 2 .doc

Barent Coenders Van Helpen L'escalier des sages livre 3 .doc

Barent Coenders Van Helpen L'escalier des sages livre 4 .doc

Basile Valentin

Basile Valentin azoth .doc

Basile Valentin Le dernier testament .doc

Basile Valentin Revelations et declarations .doc

Basile Valentin Traite des choses naturelles et supranaturelle .doc

le_char_triomphal de l'antimoine.zip

les 12 clefs de philosophie.zip

Traité chymico philosophique.zip

Berthelot

Berthelot Extrait de archeologie et histoire des sciences .doc

Berthelot Les origines de l'alchimie et les sciences mystiques .doc

Berthelot L'origine de l'alchimie .doc

Berthelot Synthese chimique .doc

Berthelot Introduction a la chimie des anciens et du moyen age .pdf

Castelot

Castelot Comment on devient alchimiste .doc

Castelot Le grand oeuvre alchimique .doc

Chevreul

Chevreul Quatre articles sur l'alchimie .doc

Chevreul Resume d'une histoire de la matiere .doc

Chevreul Traite alchimique d'Artefius .doc

Eckhartshausen)

Eckhartshausen Catechisme de la chimie superieure .doc

Eckhartshausen Les plus recentes decouvertes sur la lumiere, la chaleuret le feu .doc

Fludd

Flud Histoire du cosmos T1 1 .doc

Flud Histoire du cosmos T1 2 .doc

Geber

Geber La somme de la perfection .doc

Geber Second livre de la somme de la perfection .doc

Geber SÚrie de 12 gravures sur les Appareils Alchimiques et de Distillations .doc

Girardin

Girardin Cours de chimie de l'antimoine .doc

Girardin De l'acide sulfurique .doc

Glauber

Glauber La description des nouveaux fourneaux Part 1 .doc

Glauber La description des nouveaux fourneaux Part 3 .doc

Glauber La description des nouveaux fourneaux appendix .doc

Glauber La description des nouveaux fourneaux Part 4 .doc

Glauber La description des nouveaux fourneaux Part 5 .doc

Glauber La teinture de l'or ou le veritable or potable .doc

Glauber l'oeuvre minerale part 1 .doc

Glauber l'oeuvre minerale part 3 .doc

Grassot

Grassot La lumiere tiree du chaos .doc

Grassot La philosophie celeste .doc

Inconnu

Inconnu Allegorie sur la medecine universelle .doc

Inconnu Aurea Catena Homeri, La nature dÚvoilÚe .doc

Inconnu Cabala Mineralis (miniatures) .doc

Inconnu Cabale miroir de l'art de la nature en alchymie .doc

Inconnu De la pierre philosophale et ce qui a convaincu mr de Yvetaus de sa possibilite .doc

Inconnu Etude d'une maison de Lisieux .doc

Inconnu Hortulus Sacer .doc

Inconnu La clavicule de la science hermetique .doc

Inconnu La parabole de mars de Busto Nicenas .doc

Inconnu La seule vraie voie .doc

Inconnu La tourbe des philosophes .doc

Inconnu Le Donum Dei .doc

Inconnu Le livre d'alze .doc

Inconnu Le livre des 12 portes d'alchimie .doc

Inconnu Le Mutus Liber (couleur) .doc

Inconnu Le Mutus Liber (Noir Blanc) .doc

Inconnu Le pilote de l'onde vive .doc

Inconnu Le testament d'or .doc

Inconnu Le tombeau de la pauvrete .doc

Inconnu Le traite de grand prix concernant la pierre philosophique .doc

Inconnu Lettre d'un pere a son fils .doc

Inconnu Lettre d'un philosophe sur le secret du grand oeuvre .doc

Inconnu Lettres juives .doc

Inconnu L'or potable des anciens .doc

Inconnu Ludus puerorum .doc

Inconnu Mutus liber le journal des savants .doc

Inconnu revelation de la parole cachee par les anciens .doc

Inconnu Sainte trinite .doc

Inconnu Science ecrite de tout l'art hermetique .doc

Inconnu Speculum veritatis .doc

Inconnu Splendor Solis .doc

Inconnu Sylva philosphorum .doc

Inconnu Symboles Alchimiques et Spagyrique .doc

Inconnu Tipus Mundi .doc

Inconnu Traite de chymie philosophique et hermetique .doc

Inconnu Traite d'or sur la pierre des philosophes .doc

Inconnu Traite du secret de l'art philosophique ou l'arche ouverte autrement dit la casette du petit paysan .doc

Inconnu Traite sur la matiere de la pierre des philosophes en general .doc

Inconnu TraitÚ de Chymie suivantles principes de Sthall et Newton .doc

Inconnu Le rosaire des philosophes .pdf

Introduction à l'Alchimie

Alchimie et chimie.zip

Alchimie simplifiée Cours pratiques.zip

Alchimie véritable.zip

alchimie.zip

alchimie_et_les_alchimistes.zip

commient devient-on alchimiste.zip

étude alchimique.zip

introduction à l'étude de la chimie du moyen age.zip

Origine de l'alchimie.zip

origines de l'alchimie et des sciences mystiques.zip

theories_et_symboles des alchimistes.zip

Jean d'Espagnet

[Alchimie] D'Espagnet Jean - La Philosophie Naturelle Restituée.zip

oeuvre secrète de la philosophie d'Hermès.zip

Jean XII

Jean XII L'art transmutatoire .doc

Jean XII L'elixir des philosophes .doc

Repost 0
Published by Thomas Dalet - dans Alchimie
commenter cet article
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 17:54

Aegidius de Vadis Dialogue entre la nature et le fils de la philosophie .doc

Athorene La rosee (extraits) .doc

Barchusen Traite symbolique de la pierre en 78 figures .doc

Barlet Cours sur l'antimoine .doc

Barrida L'electre magique .doc

Bartsdorff Le filet d'ariadane .doc

Bergbuchlein L'art de trouver les mines .doc

Buffon Du mercure .doc

Calid Le livre des secrets d'alchimie .doc

Caspar Le petit livre sur l'art .doc

Cattiaux Le verbe perdu et retrouvÚ .doc

Charle VI Oeuvre royale .doc

Chartier Le plomb sacre des sages .doc

Clairefontaine (de) Apocalipse revelation alchimique (extrait) .doc

Colonna Traite du sel des philosophes .doc

Coutan Le grand oeuvre dÚvoilÚ .doc

Crates Le livre de Crates .doc

Cremer Testament .doc

CRowley Les joutes chimiques du frere Perardua .doc

Cyliani Hermes devoile .doc

Digby Discours fait a une celebre assemblÚe .doc

Don Belin Apologie du grand oeuvre ou elixir .doc

Dujols Hypotypose .doc

Durand Notice sur la tour saint Jacques .doc

Fontaine La fontaine des amoureux de sciences .doc

Fourcroy Elements d'histoire naturelle et de chimie T3 .doc

Gabalis (de) Entretien sur les sciences secretes .doc

Geron Clavicule de la science hermetique .doc

Grimaldy (de) Oeuvres posthumes .doc

Helmont Du secret de la liqueur immortelle ou de l'Alkaest .doc

Hoefer Histoire de la Physique et de la Chimie .doc

Hollandus L'oeuvre de Saturne .doc

Hoogvohrst Essai sur l'art d'alchimie .doc

Huginus a Barma Le regne de saturne changÚ en sciecle d'or .doc

Jnana-Tsedekah Cours d'hermeneutisme (extraits) .doc

Joubert de la salette Le psautier d'hermophile .doc

Kaym Gravures Mystiques .doc

Lacinius Sommaire du rosaire d'Arnaud de villeuneuve .doc

Lambsprink De la pierre philosophale .doc

Larchet Le sang peut il vaincre la mort .doc

Lavinius Traite du ciel terrestre .doc

Le Tesson L'oeuvre du lion verd .doc

Libavius Appareils et ustensiles .doc

Madathamus Thesaurus et armamentarium medico chymicum .doc

Malaguti Lecon elementaire de chimie, le plomb .doc

Mehun Le miroir de maitre Jean de Mehun .doc

Meyer La table d'emeraude .doc

Morien discours et dialogues .doc

Myllius Philosophia Reformata .doc

Mynsicht L'age d'or ressucite .doc

Northon L'enfant hermaphrodite du soleil et de la lune .doc

Nuisement (de) Traite de l'harmonie et constitution generale du vray sel .doc

Ortoloan Science et religion .doc

Pauwels-Bergier Le matin des magiciens .doc

Pelletier La pyrotechnie de Starkey .doc

Pertuis-Sage L'art de fabriquer le salin et la potasse .doc

Petrus Bonus Une methode et un moyen de perfectionner les metaux .doc

Phaneg 50 merveilleux secrets d'alchimie .doc

Ploss Alchimie .doc

Pontanus Epitre du feu philosophique .doc

Respour Rates experiences sur l'esprit mineral .doc

Rittiez La tour saint jacques la boucherie .doc

Sallwigt Opus mago cabalisticum .doc

Scheele Traite chimique de l'air et du feu .doc

Schwaeble Alchimie simplifiee .doc

Sendivogue Lettre philosophique .doc

Sinesius Le vrai livre du docte abbe grec Sinesius .doc

Trimousin Salomon La toison d'or ou fleur des tresors .doc

Tripied Duvitriol philosophique .doc

Tritheme Extrait d'un ouvrage hermetique .doc

Tshoudy L'etoile flamboyante .doc

Ulstade Le ciel des philosophe .doc

Vresswijk Le lion rouge .doc

Alchimie et chimie (cours et historique).pdf

Crasselame La lumière sortant par soi-même des ténèbres.pdf

Epitre d'Aristée.pdf

Georges Aurach - Le très précieux Don de Dieu.pdf

Glaser-Traité de la chymie.pdf

Hollandus-L'oeuvre de saturne.pdf

Hortulus Sacer-L'enclos sacré de la fleur hermétique.pdf

Jacques Tol-Le chemin du ciel chymique.pdf

La pyrotechnie de starkey.pdf

La seule vraie voie.pdf

La tourbe des philosophes.pdf

L'art de fabriquer le salin et la potasse.pdf

Le testament d'or.pdf

Les trois vases philosophiques.pdf

Limojon de saint Didier-Le triomphe hermétique.pdf

Loysel-Essai sur l'art de la verrerie.pdf

Mutus Liber.pdf

Peligot-Douze leçons sur l'art de la verrerie.pdf

Philalètes-La moelle d'alchimie.pdf

Science écrite de tout l'art hermétique.pdf

Sur la Rosée.pdf

Tiffereau L'or et la transmutation des metaux .pdf

Traité d'or sur lapierre des philosophes.pdf

Van Helmont-Du secret de la liqueur immortelle ou Alkaest.pdf

5 traités d'alchimie.zip

50merveileuxsecretsalchimie.zip

Apologie du Grand Oeuvre.zip

Blanche neige et rose rouge.zip

catéchisme de la chimie supérieure.zip

clavicule de la philosophie hermétique.zip

De lapide philosophorum.zip

dialogue entre la nature et la philo.zip

Epitre du Feu philosophique.zip

Explication de la Table d'Emeraude.zip

La nature dévoilée.zip

la nouvelle lumière chymique.zip

La philosophie céleste.zip

La pierre aqueuse de sagesse.zip

La science du plomb sacré.zip

La Table d'émeraude et l'alchimie.zip

l'Age d'Or ressucité.zip

le 4ème livre.zip

le chevalier inconnu.zip

Le christianisme comme alchimie.zip

Le Composé des Composés (Alchimie).zip

le grand eclaircissement de la pierre philosophale.zip

Le Grand Grimoire.zip

le livre d'Alzé.zip

le livre des secrets d'alchimie.zip

Le livre secret.zip

le songe vert.zip

le tombeau de Sémiramis.zip

le Vrai livre.zip

le_grand_oeuvre_alchimique.zip

l'enclos sacré de la fleur hermétique.zip

les cinq éléments et la médecine chinoise.zip

les demeures philosophales.zip

l'etoile flamboyante.zip

Livre des figures hiéroglyphiques.zip

L'Oeuvre Alchimique et la Sainte Messe.zip

L'oeuvre de Saturne.zip

L'or et la transmutation des metaux.zip

Mysterium Magnum.zip

newton chimie et alchimie.zip

Occultisme-esoterisme-fr-264 livres sur l'alchimie.zip

rubis céleste.zip

science écrite de tout l'art hermétique.zip

Sylva philosophorum.zip

traite de St Thomas d'Aquin.zip

Traité du ciel terrestre.zip

Traité symbolique de la pierre philosophale.zip

traite-pierre-philosophale-BARCHUSEN.zip

vision alchimique de St Jean B.zip

Repost 0
Published by Thomas Dalet - dans Alchimie
commenter cet article
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 17:18
Nous approchons de la centaine d'abonnés à notre newsletter.
C'est essentiel pour la diffusion de nos travaux
Merci
Repost 0
Published by Thomas Dalet
commenter cet article
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 16:59
Plusieurs d'entre vous me demandent comment ils peuvent apporter leur Pierre au travail de la Respectable Loge de Recherche Lawrence Dermott.

Nos tenues commenceront à partir du 1er trimestre 2010.

Ceci dit l'essentiel du travail se fera via le net par l'échange et la publication de documents et planches . Dés maintenant vous pouvez m'envoyer à mon adresse couverte 
pod357@orange.fr tous documents, rituels et planches.

A vous de me préciser leur destination :

ou ils serviront à développer notre fonds numérique de conservation des documents maçonniques(actuellement + de 9500 documents), ou bien et uniquement si vous le souhaitez ils seront publiés sur ce blog avec possibilité d'être lus et commentés par tous.

La connaissance maçonnique doit être transmise sans restriction, comprendrons ceux qui pourront, mais il est inconcevable pour des Maîtres de ne pas vouloir partager leurs travaux..C'est une des missions de cette Loge, l'autre étant de classer et conserver des documents plus confidentiels tels que les rituels..

Voilà, nous attendons vos contributions et nous nous engageons à répondre à vos demandes.

Frat

TVF Thomas Dalet
Repost 0
Published by Thomas Dalet
commenter cet article
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 09:47

Pour tous ceux qui se passionnent par l'ésotèrisme chrétien un travail très intéressant  et très profond de notre Frère de Rennes Christian Degny est au sommaire des Cahiers Verts du GPDG.
Si un Frère possède ce texte sous format word ou pdf, je demanderai au TRF Christian Degny, l'autorisation de le publier.

 

Toutes celles et tous ceux qui ont écrit des planches traitant de l'ésotèrisme chrétien sont les bienvenus.

J'ouvre une nouvelle rubrique sur ce sujet

Repost 0
Published by Thomas Dalet - dans Esotérisme Chrétien
commenter cet article
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 19:36

Il semble bien que la France fut le premier pays à bénéficier de la nouvelle mode, la Franc- Maçonnerie. Ce fut d'abord par les soins de stuardistes, des Ecossais en exil.

Selon le mémoire de, de Lalande, longtemps suspect mais réhabilité par Pierre Chevallier à la suite de recherches récentes, quatre maçons anglais, partisans de Charles-Edouard Stuart, connus et bien identifiés constituèrent une Loge à Paris, soit en 1725, soit en 1726, sous le nom de Saint-Thomas, en souvenir de Thomas Beckett. Charles Radclyffe, futur comte de Derwentwater en 1731, qui deviendra Grand Maître des Loges françaises par la suite en fut l'animateur et probablement le Maître de Loge.

 On n'a jamais su où il avait été reçu maçon, ni même s'il l'avait été. On a laissé entendre que Ramsay lui aurait donné cette qualité. Or celui-ci a été admis en mars 1731 à la Loge Horn de Londres, et Radclyffe né en 1693 avait quitté l'Angleterre en 1716. Quant à Maclean, également Grand Maître après le duc de Wharton (1728 à 1731) - et avant Derwentwater qui le fut en 1736, il était né à Calais, séjourna à Edimbourg jusqu'à 1721, puis à Paris de 1721 à 1726, retourna en Ecosse de 1726 à 1728, rentra en France où il servit dans l'armée française. On ne sait où il a été reçu maçon.

Quelle maçonnerie apportaient donc en juin 1726 Charles J Radclyffe et ses amis ? Rien d'autre que ce qui existait à l'époque et décrit soit par le Registre de la Grande Loge d'Edimbourg, soit par les Constitutions d'Anderson en 1723. Une maçonnerie à deux degrés à la symbolique à peine ébauchée, mais déjà pourvue d'une finalité très vague il est vrai, « Etre le Centre de l'Union », un système administratif relativement structuré, mais limité aux critères de régularité, éventuellement une légende historique glorieuse qui lui conférait sa noblesse, le tout assorti d'un secret mystérieux sur la nature duquel tout le monde se perdait y compris ceux qui le possédaient.

L'implantation de la Maçonnerie se fit lentement au cours des années qui suivirent la création de la Loge Saint-Thomas. Elle reste toujours très confuse. Si l'on s'en tient aux seuls documents authentiques, deux nouvelles loges naquirent, l'une en 1729, les Arts Sainte-Marguerite, l'autre en 1730. Selon le Registre de la Grande Loge d'Angleterre du 17 mars 1731 et constituée régulièrement le 3 avril 1732, sous le numéro 90 et le nom de « The King's Head » butcher Row at Paris ce que l'on peut traduire par « à l'enseigne du Roi » rue de la Boucherie. On voit en elle la Loge Saint-Thomas au Louis d'Argent, ou Saint-Thomas n° 2, car elle provenait d'un essaimage de la première Loge du même nom, ou encore « Au Louis d'Argent », du fait que King's Head et Louis d'Argent doivent tirer leur identité de la pièce de monnaie en argent en cours à l'époque, qui portait gravée l'effigie du Roi de France. Puis viennent la Loge du Duc de Richmond dont on sait qu'elle travaillait en 1734, soit à Paris, soit à Aubigny-sur-Nère dans le Berri chez Louise de Keroualle, duchesse de Portsmouth où elle reçut Desaguliers, Montesquieu et quelques autres, en 1735 la Loge de Bussy-Aumont, en 1736 la Loge Constos-Villeroy du nom de ses deux vénérables successifs.

Quant à la province, nous trouvons Bordeaux 1732, Valenciennes 1733 Metz 1735, etc. Selon le Tableau des Loges du Royaume de France établi le 6 novembre 1744, il y avait eu à cette date et depuis 1726 20 Loges à Paris, 19 en province et, assez surprenant, 5 Loges militaires, soit 44 au total. Et c'est à partir de cet instant que ce qui devait devenir l'Ordre Maçonnique en France, prit son essor.

On ne peut dire quand fut constituée la première Grande Loge de France. Le plus ancien document connu daté de 1735 ne la mentionne pas : son titre : « Règles et devoirs de l'Ordre des Francs-Maçons du Royaume de France. » dans lequel Mac Lean est qualifié de « présent Grand Maître de la Très Honorable Fraternité des Francs-Maçons du Royaume de France » et son prédécesseur, le duc de Wharton « Grand Maître des Loges du Royaume de France ». Et si le texte qui donne pouvoir au Baron Scheffer de constituer des Loges en Suède indique « ... qu'elles seront subordonnées à la Grande toge de France », il y a lieu de rappeler que lorsqu'elles s'assemblaient « en Grande Loge », ce n'était que la réunion des officiers maîtres et surveillants de tout ou partie des Loges de Paris sous la présidence du Grand Maître. Or, ni les règlements de 1743, ni les constitutions accordées à la Loge de Lodève en 1744, ni les statuts de 1745 dressés par la Loge Saint-Jean de Jérusalem de Paris, non plus que ceux de 1755 ne mentionnent une Grande Loge de France en tant qu'autorité directrice suprême. Les Loges, dans leur presque totalité, et surtout celles de province, se plaçaient d'elles-mêmes sous l'obédience du Grand Maître dont elles sollicitaient la protection et plus encore la garantie de régularité, critère majeur à l'époque. Cette tendance se généralisa à partir de 1743, après que le comte de Clermont eût accédé à la Grande Maîtrise. Est-ce à son instigation que fut établi « ... le deuxième jour de la première semaine du troisième mois de l'an de la Lumière 5747 et de l'ère vulgaire 1747 » ce document qui voulait consacrer l'hégémonie d'un organisme central directeur de l'ensemble des Loges du Royaume de France, et qui paraît avoir échappé à la sagacité des chercheurs ?

« Règlements de la Très Respectable Grande Loge de France, dressés pour toutes les Loges régulières du Royaume, sous les auspices du Très Sérénissime Frère, Louis de Bourbon, comte de Clermont, Grand Maître de l'Ordre en France ». C'est un manuscrit de 15 pages foliotées 36 à 50, comportant 121 articles numérotés de 1 à 121, qui se termine par les mentions suivantes :

« Délibéré statué et arrêté à la T.R.G. Loge de France assemblée régulièrement le deuxième jour.

Copie collationné par nous secrétaire général sur l'original, par mandement signé, Labadie.

Extrait sur la copie envoyée à la Loge de la Douce Egalité de lorient davignon ».

On ne sait rien de la Loge La Douce Egalité, cependant attestée par deux autres documents - Labadie (ou Labbady, ou Labady) maître de la Loge l'Ecossaise de Salomon, personnage connu et remuant, était substitut pour la province du secrétaire général de la Grande Loge de France Zambault en 1765. On ne saurait, avec ces simples renseignements, fixer une date précise à cette copie. Le texte de 1747 est important en ce sens qu'il détermine pour la première fois une procédure destinée à recenser l'ensemble des Loges du Royaume et de leurs membres, à leur donner « ... des constitutions et des règlements généraux pour établir l'uniformité du Travail » à charge pour elle, Grande Loge, de répercuter le Tableau général de l'Obédience à ses composantes. Plus, une série de mesures fixant minutieusement le fonctionnement des Loges, les rapports qu'elles pouvaient avoir entre elles, ainsi qu'avec la Grande Loge, les conditions de leur régularité et de celle elle des maçons. Au travers des articles un embryon de secrétariat administratif avec six inspecteurs circulant dans toute la France, et défrayés de leurs dépenses, trésorier, secrétaire etc.

Le texte de 1747 n'a rien de commun dans sa rédaction avec ceux de 1755 et 1760, ni d'ailleurs dans ses principales dispositions, et ces deux derniers statuts semblent ignorer qu'il y ait une Grande Loge de France. Il faudra attendre le 19 mai 1763 pour que soit créé le premier sceau en même temps que l'arrêt de nouveaux statuts qui institutionnalisera la Grande Loge de France. Ce qui n'empêchera pas que, jusqu'au moment où le Grand Orient, qui lui succèdera, s'installera le 12 août 1774 en location dans les locaux du Noviciat des Jésuites, elle ne possédera pas de secrétariat permanent ni un quelconque endroit pour ses archives. Les réunions se faisaient au domicile de celui de ses membres qui voulait bien lui donner asile.

Bien qu'elle soit venue d'Angleterre, à aucun moment la maçonnerie française ne connut une Grande Loge anglais de France, c'est-à-dire une Grande Loge Provinciale de France sous la dépendance de la Grande Loge d'Angleterre, ce dont cette dernière ne manqua pas de se plaindre.

Publié par l'excellent blog de Montaleau

Repost 0
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 17:28

RITUEL de la S.O.T. (suite)

Le texte ci-après provient du Manuscrit 5939 de la Bibliothèque de la Ville de Lyon (Fonds Willermoz).

Avec le degré d'Écossais Vert, on abandonne la Maçonnerie symbolique et on veut commémorer la résurrection de « Notre Maître Hiram » « L'écorce des symboles est rompue…. », et on peut vraiment le regretter devant la pauvreté symbolique de ce degré qui n'a plus les références légendaires des degrés bleus sans avoir encore la majesté des degrés chevaleresques.

Le texte des manuscrits a été établi par M. Jean Saunier.

 

ÉCOSSAIS VERT

 

La Chambre est tendue de vert, la chaire, les chaises et les tables sont couvertes des tapis de la même couleur. La loge n'est éclairée que de quatre bougies rangées de façon qu'elles forment un quarré. N'y est pas comprise la table du secrétaire qui en a une à part ; les habits sont un peu plus petits que ceux de maître et doublés de taffetas vert.

La Loge s'ouvre par quatre coups : trois de suite et le quatrième détache très fort

Le Maitre fait le signe et tous les frères après lui. Il demande à un des surveillants

V.M. : Quel est le premier devoir de tout maçon en loge ?

R. : De voir si elle est bien couverte.

V.M. : Faites votre devoir.

Cela fait, le Maitre en chaire dit :

V.M. : Mes Frères, nous sommes assemblés aujourd'hui, s'il s'agit d'une réception: pour travailler à la pierre polie et à augmenter le nombre de nos travailleurs par l'admission de ou des maîtres N…… N……en lui conférant le grade d'Ecossais Vert. S'il n'y a que conférence : à délibérer sur tel ou tel point ».

V.M. : Quelle heure est-il ?

R. :  Le Soleil se lève.

V.M. : Mettons donc la main à l'œuvre.

V.M. : Y a-t-il parmi vous quelqu'un qui ait encore quelque chose à dire contre la réception de N…… N…...?

V.M. : Votre silence me dit que non, Frère maître des cérémonies, désarmez le maître qui est dans le vestibule, examinez-le sur les trois grades d'Apprenti, Compagnon et maître ; portez-moi son épée et son chapeau, et puis retournez à le mettre en état de comparaitre devant nous.

On lui lie une corde autour du corps, dont le bout reste en mains dudit maître des cérémonies, par lequel il le conduit en frappant en maître bleu. Le premier surveillant en ouvrant la porte lui met la pointe de l'épée sur le cœur et tous deux le présentent à grands pas au Vénérable.

Tous se lèvent et font le signe.

Note de Weiler : et tirent l'épée),

Le Vénérable fait le signe, comme pour s'en saisir en lui disant :

V.M. : Je devrais selon les accusations que l'on a fait contre vous me servir du pouvoir que celle vénérable loge m'a donné et vous punir de votre indiscrétion.

V.M. : Qu'avez-vous à dire ?

Récipiendaire : ………

V.M. : Que voulez-vous ?

Récipiendaire : ………

Le Maitre des Cérémonies lui suggère de dire qu'il ne se sent coupable de rien et que sa conduite le fera voir clairement pourvu que l'on lui fasse la grâce de l'admettre.

Les Frères prient pour lui.

Le Maître des Cérémonies lui parle avec douceur disant : qu'en considération des frères on veut bien lui pardonner ou ne pas croire fondées ces accusations. Il ajoute à la fin :

M.d.C. : Puis-je me livrer, Frère, à ce doux sentiment? Quel gage m'en donnez-vous ?  

Le Récipiendaire : Ma parole d'honneur 

En lui donnant sa main Le Maître des Cérémonies :  C'est bien, êtes-vous prêt vous engager plus étroitement avec nous ?

Le Récipiendaire : Oui, très vénérable.

Le Maître des Cérémonies : Prononcez après moi.

En se mettant à genoux

FORMULE DE L'ENGAGEMENT

«En renouvelant les premières obligations de la maçonnerie dans toute leur étendue, je promets une obéissance spéciale au Directoire Écossais et ses chefs, dont je ne révélerai les secrets à qui que ce soit ni même à mes autres frères qui n'ont pas reçu ce grade, et qui en pourraient avoir que l'on répute supérieurs à celui-ci ».

Cela fait, le Vénérable le relève, lui fait ôter la corde en lui disant :

V.M. : Je vous délivre du joug de la maçonnerie symbolique, désormais vous verrez à chaque pas disparaître les hiéroglyphes et naitre la simplicité pure et nette dans votre esprit. Par le pouvoir donc qui m'en a été conféré, je vous crée Maître Écossais Vert au nom de notre Chef universel.

(Il lui donne un coup d'épée sur l'épaule droite),

V.M. : Au nom des Chefs du Directoire Écossais

(Un autre coup sur l'épaule gauche, au nom de tous les membres qui le composent.)

V.M. : (Un troisième coup sur la tête et le baise an front).

On lui ôte l'habit bleu, et le Maitre lui dit en lui mettant le vert

V.M : Voilà la couleur de l'espérance. Vous pouvez tout espérer, votre zèle hâtera l'accomplissement.

En lui attachant le bijou, il dit :

V.M. : Voici l'emblème de l'espérance, je vous confirme ce que je vous ai dit tantôt.

Il lui donne le signe, l'attouchement, et le double mot, le fait conduire au premier surveillant qui lui explique le tableau.

EXPLICATION DU TABLEAU

1er S : Nous voilà, mon Frère, à la pierre polie de brute qu'elle était. L'écorce des symboles est rompue, le noyau apparait, voilà votre maître Hiram qui tend les bras pour sortir du tombeau où il n'est plus qu'à demi. Aidons-le. Il n'y a qu'un seul effort dont notre zèle aidé du vôtre viendra aisément à bout. Imitez les vertus de ces quatre animaux et gardez vous de leurs vices dont la plupart des hommes et même quelques faux frères ne sont que trop remplis. Soyez valeureux et généreux comme le lion mais sans cruauté, adroit comme le singe imitateurs de vos anciens sans ridiculité et pétulance, clairvoyant comme l'épervier mais non persécuteur, rusé enfin comme le renard sans être fourbe ni faux.

CATÉCHISME

D. Êtes-vous Maître Ecossais ?

R. Je connais les quatre animaux et leur signification ainsi que la pierre polie.

D. Quel âge avez-vous ?

R. Seize ans.

D. Comment êtes-vous parvenu à ce grade ?

R. En travaillant avec zèle et ayant gagné par là la bienveillance de mes supérieurs.

D. Comment fûtes-vous introduit dans la loge écossaise ?

R. La corde autour du corps et la pointe de l'épée sur le cœur.

D. Pourquoi la corde autour du corps ?

R. Pour dénoter que j'étais encore sous le joug des symboles, que par les grades que je recevais je devais commencer à secouer ?

D. Pourquoi la pointe de l'épée sur le cœur ?

R. Parce que le Très Vénérable en Chaire avait eu des accusations très graves coutre moi et pour lesquelles il me menaçait d'une punition proportionnée.

D. Comment vous a donc reçu le Très Vénérable ?

R. D'abord très sévèrement, niais la fermeté avec laquelle j'ai soutenu mon innocence l'a apaisé et il m'a accordé sa protection et sa bienveillance.

Ce sont les principales demandes à peu près du catéchisme, l'on en forme aussi du tableau plus ou moins selon les circonstances.

D. Quelle heure est-il ?

R. Le Soleil se couche.

D. Avertissez donc chacun sa colonne que je veux fermer la loge d'Écossais Vert.

R. Il frappe quatre fois.

 Ce que les surveillants répètent et la loge se ferme.

D.E.a S.

Repost 0
Published by Thomas Dalet - dans Rites et rituels
commenter cet article
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 18:17

Merci au BAF D. E. a S auteur de ce rituel


AVANT PROPOS

Pourquoi un nouveau Rituel ?

Je vais tenter de répondre à cette question, question que de nombreux Frères se poseront lors de la communication de ce « Nouveau Rituel ».Mes objectifs primordiaux étaient triples:

1° De proposer un Rituel  qui puisse réunir tout les Frères Maîtres Maçons de Rites ou d’Obédiences différentes aux seins d’une Loge de Recherche.

2° De ne pas imposer de doctrines ou préceptes d’une pratique de la Franc-Maçonnerie qui auraient pu heurter certains Frères.

3° Accorder à ceux qui désirent progresser et de faire progresser leurs Frères dans la Franc-Maçonnerie la liberté de s’exprimer sans contrainte structurelle ou dogmatique dans le plus pur esprit de la Maçonnerie.

 Le Rituel que vous trouverez ci-après, je l’ai élaboré d’après plusieurs Rituels notamment ceux de Jean-Baptiste WILLERMOZ.

 

 

DÉCORS DE LA LOGE

 

Sur l'autel, à l'entrée du V.M., on place un chandelier d'or à trois branches (Avant l'ouverture des Travaux, ce chandelier doit en fait être placé dans la pièce où le Vénérable Maître et les dignitaires s'habillent.), la Bible, ouverte au premier chapitre de l'Evangile de Saint Jean, tournée vers les Frères, le Compas et l'Équerre entrelacés (Le compas et l'équerre entrelacés ne doivent pas se trouver sur l'Évangile.), la Truelle, le Maillet et le Rituel du grade.

Si le chandelier se trouve encore à l'Orient, le Maître des Cérémonies va le chercher et l'apporte au Vénérable Maître.

Tout étant convenablement disposé pour commencer le travail, les deux Surveillants, qui sont entrés avec tous les membres de la Loge, se rendent, précédés du Frère Maître des Cérémonies, auprès du Vénérable Maître, tenant chacun l’épée à la main, vêtus et décorés maçonniquement; ils se font accompagner d'un Frère qui portera le chandelier à trois branches.

Le Maître des Cérémonies, annonce au Vénérable Maître que la Loge est assemblée, qu’elle attend sa présence et que tout est disposé pour commencer le travail.

Aussitôt, le Vénérable Maître en exercice et les Grands Officiers se mettent en marche pour entrer en Loge, selon leur rang respectif, ceux de rang inférieur marchant les premiers.

Ils sont précédés par le Maître des Cérémonies et les deux Surveillants; le Vénérable Maître termine la marche ayant, ainsi que tous les Frères qui se rendent avec lui, y compris le Frère Maître des Cérémonies, l’épée au côté et le chapeau sur la tête.

Le Vénérable Maître est précédé immédiatement du Frère portant le chandelier à trois branches, tout allumé. Lorsqu’ils entrent en Loge, tous les Frères sans exception sont debout à leur place, la tête découverte.

Les deux Surveillants prennent leur poste en entrant, le Maître des Cérémonies conduit les Dignitaires aux sièges qui leurs sont destinés et accompagne ensuite le Vénérable Maître jusqu’a l’Autel d’Orient, sur lequel le Frère préposé pose aussitôt le chandelier à trois branches ; tout cela doit se faire sans rapidité ni lenteur, mais avec ordre.

 

N.B.Le Tapis de Loge : aucun tapis n’est prévu dans ce rituel ! Il reste cependant à la discrétion de la R.L. ou à son V.M. de faire disposer, avant l’ouverture des travaux entre les colonnes un tapis

« OBLIGATOIREMENT AU GRADE DE MAÎTRE ».


OUVERTURE DE LA LOGE

 

 


V.M. frappe un coup de maillet  :
 Frère Maître des Cérémonies, tous ceux qui doivent m'aider à Ouvrir cette Loge sont ils placés et décorés des signes de leur pouvoir ?

S'il se trouve des places d'Officiers vacantes par l'absence des titulaires et des adjoints, le Maître des Cérémonies dira :

 

M.d.C.  Vénérable Maître, la place de …… n'est pas remplie.

Alors le Vénérable Maître nomme un Frère pour en remplir les fonctions car les Travaux ne doivent être ouverts que lorsque les neuf places d'Officiers sont occupées. Le Frère désigné va prendre la place et les bijoux de l'Officier auquel il va suppléer ; et toutes les places étant ainsi remplies, le Maître des Cérémonies dit :

 

M.d.C. :  Vénérable Maître, tous les Frères sont prêts pour l'ouverture des Travaux, ils attendent vos ordres.

Si les places des neuf Officiers sont remplies, soit par eux-mêmes, soit par leurs adjoints, le Maître des Cérémonies répond comme ci-dessus.

 

V.M. : frappe un coup de maillet Mes Frères, unissez-vous à moi pour ouvrir cette Loge.

Les Frères se mettent tous à l’ordre du grade de maitre.

 

V.M. : Frère Maître des Cérémonies, quelle est votre place dans la Loge ?

 

M.d.C. : À l’entrée de la Loge, V.M.

 

V.M. : Frère Maître des Cérémonies, quel est votre devoir ?

 

M.d.C. : Annoncer tous les Frères qui s’approchent et veiller à ce qu’ils soient correctement vêtus et rangés sous leurs étendards respectifs.


V.M. :
Frère Maître des Cérémonies, les trouvez-vous ainsi correctement rangés ?

 

M.d.C. : Je le crois, V.M.

 

V.M . : Frère Maître des Cérémonies, où est placé le 2ème Surveillant ?

 

M.d.C. : Au Midi, V.M.

 

V.M. : Frère 2ème Surveillant, qui représentez-vous ?

 

2ème S. : Booz, Prince du peuple sur le Mont Thabor.

 

V.M. :  Frère 2ème Surveillant, où est placé le 1er Surveillant ?

 

2ème S. : À l’Occident, V.M.

 

V.M. : Frère 1er Surveillant, qui représentez-vous ?

 

 1er S. : Jakin, le Grand Prêtre Assistant sur le Mont Sinaï.

 

V.M. : 1er Surveillant, où est placé le Frère Orateur ?

 

1er S. : À la gauche du V.M.

 

V.M. : Frère Orateur, qui représentez-vous ?

 

F. Orateur : Hiram Abif , le Prince des Architectes.

 

V.M. : Frère Orateur, quel est votre devoir ?

   

F. Orateur : Établir les plans, tracer les dessins et aider le V.M. dans l’accomplissement de l’ouvrage.

 

V.M. : Frère Orateur, où se place le V.M . ?

 

F. Orateur : À l’Orient.

 

V.M . : Frère Orateur, qui représente-t-il ?

 

 F. Orateur : Le Roi Salomon.

 

V.M. : Avant de déclarer les Travaux ouverts, invoquons la protection du Grand Architecte de l’Univers sur toutes nos entreprises. Puissent nos Travaux ouverts ainsi dans l’ordre, se continuer dans la paix et se fermer dans la concorde. Qu’il en soit ainsi.

 

V.M. : Mes Frères, au nom du Roi Salomon je déclare cette Loge régulièrement ouverte.

 

V.M. : frappe un coup de maillet

 

 

 

V.M. : Prenez séance mes Frères, et je prescris au nom de l'Ordre le plus profond silence à tous les ouvriers

Tous les Frères cessent le Signe et prennent séance.

Le M.d.C. se rend à l’Orient, à l’Occident et au Midi afin d’éclairer les Chandeliers. Avant de regagner sa place.

 

V.M. :  Frère Secrétaire, veuillez nous donner lecture de l'ordre du jour.

 

F. Secrétaire : L’Ordre du jour appelle le F. N ………. à nous proposer son travail sur le thème de …………… 

 

M.d.C. : Veuillez conduire le F. N……….. Entre les colonnes.

(Le lutrin doit se tenir à l’ordre au grade de Maître. Et ne doit commencer la lecture de sa planche que sur ordre du Vénérable Maître qui peut éventuellement l’autoriser à quitter cette position pour la lecture.)

À l’issue de la lecture de sont travail, le Vénérable Maître peut remercier le lutrin et commenter la planche proposée, et en suite autoriser la circulation de la parole sur les colonnes.


V.M. :
La parole circule sur les colonnes.

 

1er Surv. :  Vénérable Maître, le Bien-Aimé Frère N ……… de la colonne du Midi demande la permission de parler.       

 

2ème Surv. : Vénérable Maître, le Bien-Aimé Frère N ……… de la colonne du Nord demande la permission de parler.       

Les Dignitaires et les Officiers de l’Orient qui demandent la parole s’adressent directement au Vénérable Maître, sans aucune intervention intermédiaire.

 

V.M. :  Mon Frère, vous avez la parole.

 (Tout les Frères ne doivent s’adresser qu’au Vénérable Maître, et en aucun cas au lutrin.) Après la circulation de la parole, le Vénérable Maitre dit :

 

V.M. :  Frère Maître des Cérémonies, veuillez raccompagner le lutrin à sa place.

 

V.M. :  Prenez séance mon Frère.

 

V.M. : Un autre Frère à-t-il un travail à proposer sur ce thème ?

Si un Frère se propose pour présenter une planche, le V.M. demandera au M.d.C. de le conduire entre les colonnes. Dans le cas contraire, le V.M. :

 

V.M. : L’ordre du jour appelle à la fermeture des travaux


FERMETURE DE LA LOGE

 

V.M.: frappe un coup de maillet Mes Frères, unissez-vous à moi pour fermer cette Loge. Frère Maître des Cérémonies, quelle est votre place dans la Loge ?

Les Frères se mettent tous à l’ordre du grade de maitre.

 

M.d.C. : À l’entrée de la Loge, V.M.

 

V.M.: Frère Maître des Cérémonies, quel est votre devoir?

 

M.d.C.: C’est d’annoncer tous les Frères qui s’approchent et veiller à ce qu’ils soient correctement vêtus et rangés sous leurs étendards respectifs.

 

V.M.: Frère Maître des Cérémonies, les trouvez-vous ainsi correctement rangés?

 

M.d.C.: Je le crois, V.M.

 

V.M.: Frère Maître des Cérémonies, où est placé le 2ème Surveillant?

 

M.d.C.: Au Midi, V.M.

 

V.M.: Frère 2ème Surveillant, qui représentez-vous?


2ème S.:
Booz, Prince du peuple sur le Mont Thabor.

 

V.M.: Frère 2ème Surveillant, où est placé le 1er Surveillant ?

 

2ème S.:À l’Occident, V.M.

 

V.M.: Frère 1er Surveillant, qui représentez-vous?

 

1er S.: Jakin, le Grand Prêtre Assistant sur le Mont Sinaï.

 

V.M.: Frère 1er Surveillant,  où est placé le Frère Orateur?

 

1er S.: À la gauche du V.M.

 

V.M.: Frère Orateur, qui représentez-vous?

 

F.Ora : Hiram Abif, le Prince des Architectes.

 

V.M. : Frère Orateur, quel est votre devoir?

 

F.Ora : Établir les plans, tracer les dessins et aider le V.M. dans l’accomplissement de l’ouvrage.

 

 

V.M: Frère Orateur, où se place le V.M .?

 

F.Ora : À l’Orient.

 

V.M.:

Frère Orateur, qui représente-t-il?

 

F.Ora :

Le Roi Salomon.

 

V.M.: frappe un coup de maillet  À l’ordre, mes Frères.

Les Frères se mettent tous à l’ordre du grade de maitre. Puis, le V.M. s’adressant à tous…

 

V.M. : Mes Frères, avant de fermer cette Loge, formons la chaîne      d'Union Fraternelle et, tous ensemble, rendons hommage au     Grand Architecte de l’Univers l’humble et respectueuse reconnaissance que nous Lui devons pour les faveurs dont Il nous a déjà comblés Puisse-t-Il continuer de protéger notre Ordre en le cimentant et en le fortifiant de toutes les vertus morales et civiques. Qu’il en soit ainsi.

 

Le Vénérable Maître, découvert et déganté, descend et va se placer entre l'Autel et le tapis de la Loge ; dans le même temps les deux Surveillants vont aussi se placer vers le tapis, l'un auprès de l'autre à l'Occident, en face du Vénérable Maître ; alors, tous les Frères de l'Atelier viennent se ranger autour du tapis, également découverts et dégantés,

Le V.M. peut éventuellement dédier cette chaine d’union et après un moment de recueillement la chaîne est rompue par le V.M. sans secousses, et tous les Frères retournent à leurs places, dans le même ordre qu'ils les ont quittées. Ils se coiffent et se gantent.

  

V.M. : Mes Frères, au nom du Roi Salomon je déclare cette Loge fermée.

 

V.M. : frappe un coup de maillet

                  

  Tous les Frères cessent le signe.

 

Le M.d.C. se rend à l’Orient, à l’Occident et au Midi afin d’éteindre les Chandeliers.

Puis il revient à l’Orient pour dissocier les Trois Grandes Lumières.

 

V.M. : Je vous invite à un banquet frugal et fraternel venez y goûter, dans une société de Frères, les charmes de l'égalité.

 

Alors, le Vénérable Maître donne le salut à tous les Frères, qui le lui rendent par une profonde inclination. Le M.d.C. prépare ensuite son cortège pour la sortie du V.M.  L’on procède à une sortie protocolaire reproduisant l'introduction en sens inverse.

 

 

D.  E .a S.

Repost 0
Published by Thomas Dalet
commenter cet article

Présentation

  • : Loge de Recherche Laurence Dermott
  • Loge de Recherche Laurence Dermott
  • Contact

Blason de la RL Laurence Dermott

Loge-Dermott.gif

        729 ARTICLES

                    603    ABONNES 

Recherche

St Patrick blessing

God save the Ireland

           

Michaël Collins