Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 05:54

§ 51 - Les étudiants demandèrent à Rabbi Berakhia : " Nous permets-tu de nous exprimer ", mais il ne leur donna pas de la permission. Une autre fois, cependant, il leur donna la permission, afin de savoir s’ils étaient bien préparés. Un jour il les interpella et dit : " me permettez-vous d’entendre votre Sagesse ? ". Ils commencèrent en disant : " Au début (Bereshith)  est un. (Isaïe 57:16) "devant moi succombent l’esprit et les âmes que j’ai faites  ". (Psaume 65:10) " Les divisions de Dieu sont remplies d"eau ". Quelles sont ces " divisions "? Tu nous enseignes, notre maître, que Dieu a pris les eaux de la création et les a séparés, plaçant une moitié dans les cieux et une moitié dans l’océan. C’est la signification des "divisions de Dieu sont remplies d"eau ". Par elles, l’homme étudie la Torah. Rabbi H’ama enseigne : C’est par le mérite et les bonnes actions, qu'une personne peut étudier la Torah. Il est aussi écrit :(Isaïe 55:1) : " Que ceux qui ont soif viennent pour l"eau, qu’ils viennent même sans argent, pour s’approvisionner et manger ". Aller vers Lui, et Il vous comblera de bienfaits, et vous vous " approvisionnerez et mangerez ".

§ 52 - " qu’ils viennent même sans argent " peut aussi s’expliquer d’une autre manière : " Venez vers Dieu, car Il a de l’argent  ", comme il est écrit (Haggai 2:8) : "À moi l'argent, et à moi l’or ! " Quelle est la signification du verset, "À moi l'argent, et à moi l’or ! " ? À quoi cela est-il comparable ? Un roi avait deux trésors, l’un d’argent, et l’autre d’or. Il plaça celui d’argent à sa droite, et celui d’or à sa gauche. Il dit :   " celui-ci sera prêt, et facile à dépenser, à remplir sa fonction tranquillement. Il est attaché aux pauvres et s’accomplit calmement. C’est pourquoi il est écrit (Exode 15:6) : " Ta main droite, O Yhwh, est puissante dans la force ". S’il se réjouit dans sa part, alors tout est bien. Ainsi (Exode 15:6) : " Ta main droite, O Yhwh, écrase l"ennemi ". Il leur dit : Cela concerne l’or, comme il est écrit : "À moi l"argent, et à moi l’or ! ".

§ 53 - Pourquoi l’or s’appelle-t-il ZaHaV ? Parce qu’il inclut trois attributs : le Mâle, (Zakar), c’est le Zayin ; l’Ame, c’est le Hé, qui a cinq noms Néfésh, Roua’h, Neshamah, H’ayah, Yeh’idah. Quelle est la fonction du Hé ? C’est un trône pour le Zayin, comme il est écrit (Ecclesiaste 5:7) : " un supérieur est placé sous la surveillance d"un autre plus élevé ". Le Beith est son alimentation, comme il est écrit (Genèse 1:1) " Au (beith) commencement créa ".

§54. Quelle est ici la fonction? A quoi cela est-il comparable ? Il était une fois un Roi qui avait une fille bonne, agréable, belle et parfaite. Il la maria à un prince royal, l’habilla, la couronna , la couvrit de joyaux et lui donna une importante dot. Est-il possible pour le roi de se séparer à jamais de sa fille ? Vous consentirez que ce n’est pas possible. Est-il possible pour lui d’être avec elle constamment ? Vous consentirez aussi que ce n’est pas possible. Que peut-il donc faire ? Il peut placer une fenêtre entre eux, et ainsi lorsque le père requiert la fille, ou que la fille requiert le père, ils peuvent se rencontrer par la fenêtre.

Il est écrit (Psaume 45:14), " Toute la gloire est à l'intérieur de la fille de roi, le vêtement est serti d’or. "

§55. Que désigne Beith ici ? Comme il est écrit (Proverbes 24.3), " Par la sagesse la maison (Bayit) sera bâtie. "

Le verset ne dit pas "  est bâtie " mais " sera bâtie ". Dans l’avenir Dieu la bâtira et l’ornera, des milliers de fois plus qu’elle ne l’était auparavant.

Il est comme nous l’avons dit: Pourquoi est-ce que la Torah commence par un Beith ? Comme il est écrit (Proverbes 8:30), "" j"étais avec Lui comme un artisan, j’étais son délice un jour après un jour " durant les deux mille années, qui ont précédé le " commencement ".

Deux ? Mais l’écriture dit sept, comme il est écrit (Isaïe 30:26), " La lumière de la lune sera comme la lumière du soleil, et la lumière du soleil sera sept fois plus forte ". Il répondit : " je disais des milliers ".

§56. Ils lui dirent : mais jusqu’à présent il n’y en a que cinq. Que vient-il après ?

Il répondit: D’abord j’expliquerai Zahav (l’or). Qu’est ce que l’or ? Nous apprenons que de lui émane la justice (Din). Si vous inclinez vos propos à droite ou à gauche, vous serez punis.

§ 57. Quelle est la signification du verset (Isaiah 30:26), " La lumière de la lune sera comme la lumière du soleil, et la lumière du soleil sera 7 fois plus puissante " ? Est-ce comme la lumière des sept jours ?

Le verset ne dit pas " sept jours ", mais " les sept jours ". Ce sont les jours au sujet desquels il est écrit (Exode 31:17) : " Car six jours Yhwh a fait ".

C’est comme si vous disiez, le saint, béni soit-Il, a fait six beaux réceptacles. Quels sont-ils ? " Les cieux et la terre ".

Ne sont-ils pas sept ? Oui, comme il est écrit (Ibid.) " Et au septième jour, Il se reposa et expira   (nafash)".

Quel est la signification de "et expira (nafash) ?" Cela nous enseigne que le Shabbath soutient toutes âmes. Il est donc écrit qu'il " expira ".

§ 58. Une autre explication : Cela nous enseigne que c’est de là que les âmes s’envolent. Il est écrit : " et il expira (nafash).

Jusqu’à la millième génération. Comme il est dit (Psaume 105:8), "la Parole qu"Il commanda jusqu’à la millième génération ".

Et aussitôt après ce passage, il est dit : " (l’alliance) qu’Il avait conclu avec Abraham ".

Quelle est la signification de " conclu " ? Il conclut une alliance entre les dix doigts de ses mains et les dix orteils de ses pieds.

Abraham était honteux. Dieu lui dit alors (Genèse 17:4) : "Et Moi, voici mon alliance avec toi ", et avec elle, " tu seras le père d’une multitude de nations ".

§ 59. Pourquoi les cieux sont-ils appelés Shamayim ?

Cela enseigne que le Saint, béni soit-il délimita l’eau du feu, et les a attachés l’un à l’autre. Il en fit le " début de Sa Parole ". Il est écrit (Psaume 119:160) : " le début de Ta Parole est vérité ".

Il est donc appelé Shamayim — Sham Mayim (il y a l’eau) —Esh Mayim (eau de feu).

Il leur dit : C’est la signification du verset (Job 25:2), " Il fait la paix dans Ses hauteurs ". Il instaure la paix et l’amour entre eux. Puisse-t-il également instaurer la paix et l’amour parmi nous.

§ 60. Nous disons aussi (Psaume 119:164) : " sept fois chaque jour je Te célèbre pour Ton jugement juste ".

Ils lui demandèrent : " Quels sont-ils  ". Il répondit : " Vous ne regardez pas assez attentivement. Soyez précis, et vous les trouverez ".

§ 61. Ils lui demandèrent : " Qu’est-ce que la lettre Tsadé ? "

Il répondit : Tsadé est fait d’un Noun et d’un Yod. Sa moitié est aussi un Noun. C’est pourquoi il est écrit (Proverbes 10:25), " Le juste (Tsadiq) est la fondation (Yessod) du monde ". 

§ 62. Ils demandèrent : Quelle est la signification du verset [concernant Balak et Balaam] (Nombres 23:14), " Et il l’emmena dans les champs des guetteurs ". Quel est le " champ des guetteurs ? " Ainsi qu’il est écrit (Cantique des Cantiques 7:12), " Viens mon bien-aimé, allons dans le champ ". Ne lis pas " haSadéh " (le champ), mais haSidah (l’équipage).

Qu’est-ce que cet équipage ? Il dit, " Le Coeur du Saint, béni soit-Il.

Son coeur dit au saint, béni soit-Il : " Viens mon bien-aimé, allons à l"équipage nous promener. Il ne restera pas constamment dans un même lieu ".

§ 63. Qu’est-ce que " son coeur ? "

Il dit: Lorsque Ben Zoma était dehors, vous n’étiez pas avec lui.

Le coeur (Lév) [dont la valeur numérique] est trente-deux. Qui sont dissimulés, et par eux le monde fut créé.

Qui sont ces 32? Il dit: Ce sont le 32 Sentiers.

Ceci est semblable à un roi qui se trouvait dans la dernière de ses chambres. Le nombre des chambres était de 32, et pour chacune il y avait un sentier. Le roi doit-il amener tout le monde à sa chambre par ces sentiers ? Vous consentirez qu’il ne doit pas. Doit-il révéler ses bijoux, ses tapisseries, ses trésors et ses secrets dissimulés ? Vous consentirez encore qu’il ne doit pas. Alors que fit-il ? Il prit la Fille, et inclut tous les sentiers en elle, ainsi que dans ses vêtements.

Celui qui veut aller à l’intérieur doit regarder là.

Il la maria à un roi, et la lui donna en cadeau. A cause de son amour pour elle, parfois il l’appelle " ma soeur ", car ils proviennent d’un même endroit. Parfois il l’appelle sa fille, car elle est réellement sa fille. Et parfois il l’appelle " ma mère ".

§ 64. De plus, s’il n’y a aucune sagesse (Hokhmah), si il n’y a aucune justice (Din).

C’est pourquoi il est écrit (I Rois 5:26), " Et Dieu donna la sagesse à Salomon ". Dès lors il jugea correctement, et il est alors écrit (I Rois 3:28) : " Et tout Israël entendit du jugement que le roi avait rendu, et ils craignirent le roi, car ils avaient vu qu’en lui la sagesse de Dieu rendait justice ".

§ 65. Et quelle sagesse Dieu a-t-Il donnée à Salomon ?

Salomon avait le nom de Dieu. Nous avons ainsi dit que chaque fois que Salomon est mentionné dans le Cantique des Cantiques, c’est un nom sacré, sauf dans un cas. Dieu lui dit : " Puisque ton nom est comme le nom de Ma Gloire, je te donnerai ma fille ". Mais elle est mariée !

Elle fut donnée comme un cadeau, comme il est écrit (I Rois 5:26), " Et Dieu donna la sagesse à Salomon ".

Sans autre explication. Où alors ceci est-il expliqué ? Quand l’écriture dit (I Rois 3:28) : Car ils avaient vu qu’en lui la sagesse de Dieu rendait justice ". Nous voyons alors que la sagesse que Dieu lui donna était telle qu’il pourrait " rendre justice ".

Quelle est la signification de " rendre justice " ? Aussi longtemps qu’une personne rend justice, la sagesse de Dieu est en lui. Elle l’aide et le rapproche de Dieu mais s’il la repousse, elle le punit. Ainsi qu’il est écrit (Lévitique 26:28) : " et Moi, je vous punirai ".

§ 66 - Et Rabbi Rah’oumai dit : Quelle est la signification du verset (Levitique 26:28) : " Moi aussi " ? Le Saint, béni soit-Il, dit : " Je vous punirai". La Communauté d’Israël dit : " ne pensez pas que je ferai montre de pitié à votre égard, mais je vous punirai. Non seulement je rends le jugement, mais aussi je vous punirai ".

§ 67 - Quelle est la signification de (Lévitique 26:28) : " sept pour vos péchés " ? ·La Communauté d’Israël dit : " Je vous punirai, moi aussi" ; et aussi se joignent également ceux pour lesquels il est écrit : (Psaume 119: 164) : " Sept fois par jour je Te révère ". Et ensemble ils dirent : " Nous aussi les sept ". Bien que parmi nous il en est un qui surveille le bien et le mérite, nous nous transformerons en accusateurs et nous punirons. Pourquoi ? A cause de vos péchés. Mais si vous revenez à Moi, alors Je reviendrai à vous. Ainsi qu’il est écrit (Malachi 3:7), " Revenez à Moi, et je reviendrai à Vous ". L’écriture ne dit pas, " je vous ramènerai à Moi ". Mais plutôt : " Je reviendrai à vous " ; avec vous. Nous cherchons tous la clémence du Roi. Que dit le Roi ? Il dit (Jérémie 3:22) : " Revenez enfants de discorde, je guérirai vos égarements ". Il dit encore (Ezeckiel 18:30), "Revenir et ramener. Quelle est la signification du vers, " Revenez et ramenez " ? C’est-à-dire : " Revenez et ramenez ces Sept avec vous ". C’est pourquoi l’écriture dit : " et ramenez ", concernant : " sept pour vos péchés ".

§ 68. Les disciples demandèrent au Rabbi Rah’oumai : Quelle est la signification du verset (Habakouk 3:1), " Une prière d’Habakouk le prophète, pour des erreurs (shigyonoth) ". Une prière (téfilah) ? Elle devrait être appelée louange (téhilah). Mais quiconque détourne son coeur des affaires terrestres et creuse dans la Maassé Merkavah (l’Oeuvre du Char) est accepté devant Dieu comme s’il avait prié tout un jour. Il est donc dit " une prière " (téfilah). Quelle est la signification de " erreurs " (shigyonoth) ? Ainsi qu’il est écrit (Proverbes 5:19) : " Par son amour, vous errerez ". A quoi cela se rapporte-t-il ? À la Maassé Merkavah, ainsi qu’il est écrit (Habakouk, 3:2), " O Dieu, j’ai entendu ce qui s’entend de Toi et je t’ai craint ".

§ 69. Quelle est la signification de : " O Dieu, j’ai entendu ce qui s’entend de Toi et je t’ai craint, fais connaître l’oeuvre que tu as projetée au cours des années " ? Pourquoi le verset dit -il : "je t’ai craint " ensuite " ce qui s’entend de Toi ", et ensuite " au cours des années "? Mais il n’est pas dit " j’ai été pris de crainte ". Que signifie " ce qui s’entend de Toi " ? C’est le lieu où ils entendent. Pourquoi le verset dit-il : "j’ai entendu ", au lieu de " j’ai compris " ? Ainsi que nous trouvons dans le verset (Deutéronome 38:49) : " Une nation dont vous n"entendez pas la langue ".

§ 70. Pourquoi est-il dit, " j’ai craint " ? Parce que l’oreille ressemble à la lettre Alef. Alef est la tête de toutes les lettres. Outre cela, Alef est la cause de l’existence de toutes les lettres. Alef ressemble au cerveau. Pour prononcer Alef il suffit d’ouvrir la bouche (sans aucun son). Il en va de même pour la pensée, lorsque les pensées rayonnent à l’infini et sans limites. D’Alef émanent toutes les lettres. Et nous voyons bien qu’Alef en est à l’origine. C’est pourquoi il est écrit (Micah 2:13) : " Yhwh est à leur tête ". Nous savons que le Nom qui s’écrit Yod Hé Vav Hé, est spécifique au saint, béni soit-Il et est sanctifié dans la sainteté. Quelle est la signification de " dans la sainteté " ? C’est le Palais Sacré. Où est le Palais Sacré ? Nous dirons qu’il est dans la pensée et dans Alef. C’est la signification du verset : " j’ai entendu ce qui s’entend de Toi et je t’ai craint ".

§ 71. Ainsi dit Habakouk : "Je sais que ma prière est acceptée avec délice". Je me réjouis aussi quand je viens à ce lieu où je comprends, "O Dieu j’ai entendu ce qui s’entend de Toi et je t’ai craint, fais connaître l’oeuvre que tu as projetée au cours des années, ranime-la". A quoi cela est-il comparable ? Un roi merveilleux, caché et dissimulé entra dans sa maison et ordonna que personne ne le cherche. Ainsi, celui qui voudrait le chercher serait effrayé, par la crainte que le Roi le chasse pour avoir transgressé la Loi. C’est pourquoi Habakouk dit : "je t’ai craint, fais connaître l’oeuvre que tu as projetée au cours des années, ranime-la" . Habakkouk dit également : Parce que Ton nom est en Toi, et en Toi est Ton nom, "fais connaître l’oeuvre que tu as projetée au cours des années, ranime-la". Et Qu’il en soit toujours ainsi.

§ 72. Une autre explication pour "l’oeuvre que tu as projetée au cours des années, ranime-la" : A quoi cela est-il comparable ? Un roi avait une belle perle, et c’était le trésor de son royaume. Lorsqu’il était heureux, il l’embrassait, la caressait avec ses mains, la plaçait sur sa tête, et l’aimait. Habakouk dit : Bien que les Rois soient près de Toi, la perle bien-aimée est dans Ton monde. Aussi, "l’oeuvre que tu as projetée au cours des années, ranime-la ". Quelle est la signification des "années" ? Il est écrit (Genèse 1:3) : "Et Elohim dit, qu’il y ait lumière". La lumière n’est rien d’autre que le jour, comme il est écrit ( Genèse 1 :16) : "Le grand luminaire gouvernera le jour, et le petit luminaire gouvernera la nuit". Les années sont faites de jours. C’est ainsi qu’il est écrit : "au cours des années, ranime-la " ; au milieu de cette perle qui relève les années.

§73. Mais il est écrit (Esaïe 43:5) : "Ne crains rien, car je suis avec toi ; Je ramènerai de l’orient ta semence, Et je te rassemblerai à l’occident". Le soleil se lève à l’Orient, et tu as dit que la perle était le jour. Je parle seulement pour le verset (Genèse 1:5), "Et il fut soir et il fut matin, jour 1". En ce qui concerne cela il est écrit (Genèse 2:4) : "Dans le jour ou Yhwh Elohim fit la terre et les cieux".

§74 - Et il est écrit (Psaume 18:12), "Il fit de l’obscurité ce qui le cache, sa Souccah de ce qui l’entoure ; des eaux sombres, l’épaisseur des nuages des cieux (Sheh’akim)". Il dit, ceci concerne l’Ecriture : (Esaïe 45:8) : "Les cieux (Sheh’akim) déversent la Justice (Tsédéq) ".

Cette Justice (Tsédéq) est l’attribut de Jugement du monde. Il est aussi écrit (Deutéronome 16:20), "Tsédéq, Tsédéq, tu poursuivras".

Aussitôt après cela, il est écrit : "afin que tu puisses vivre et occuper la terre". Si tu te juges toi-même, alors tu vivras. Sinon, elle (Justice) te jugera, et elle s’accomplira, même contre ta volonté.

§75 - Pourquoi la Torah dit-elle "Tsédéq, Tsédéq" deux fois ? Il dit, Parce que l’Ecriture continue (Psaume 18:13), "de la lueur qui le précédait". Le premier "Tsédéq" est littéralement la Justice. C’est la Shekhinah, ainsi qu’il est écrit (Esaïe 1:21), "Tsédéq réside en lui". Quel est le second "Tsédéq" ? C’est la Justice qui effraie le Juste. Et cette Tsédéq est-elle ou pas la Tsédaqah ? Il répondit, non, pourquoi le serait-elle ? Parce qu’il est écrit (Esaïe 59:17) : "Il se revêt de la Tsédaqah comme d’une cuirasse, Et il met sur sa tête le casque du salut". Sa tête (rosh) n’est rien d’autre que Vérité. Ainsi qu’il est écrit (Psaume 119:160), "La tête (rosh) de Ta parole est Vérité". La vérité n’est rien autre que Paix. Ainsi qu’il est écrit (Esaïe 39:8) : "Il y aura Paix et Vérité dans mes jours". Est-il possible pour un homme de dire cela ?

Mais c’est ce qu’Hezekiah dit : "L’attribut que Tu as donné à David, mon ancêtre, est la moitié de mes jours, et Paix et Vérité sont l’autre moitié de mes jours". C’est pour cette raison qu’il a mentionné "mes jours". Il dit à la fois "Paix et Vérité" et "dans mes jours", car cela forme un tout. Ainsi qu’il est écrit (Genèse 1:5) : "Et il fut soir, et il fut matin : Jour 1". Le Jour désigne la Paix. C’est pourquoi il est écrit (II Rois 20:19), "Paix et vérité seront dans mes jours". "Par l’attribut que Tu as donné à David", concernant cela, il est écrit (Psaume 89:37), "Son trône sera comme le soleil devant moi".

§76 - Quelle est la signification du verset (Hab. 3:2) : "durant les années fais-la connaître" ? Il répondit : Je sais que Tu est Dieu saint, ainsi qu’il est écrit (Exode 15:11) : "Qui est comme Toi, puissant en sainteté ?". La sainteté est en Toi et Tu es dans la sainteté. Néanmoins, "durant les années fais-la connaître". Quelle est la signification de "fais-la connaître" ? Cela signifie "Aie pitié de nous", ainsi qu’il est écrit (Exode 2:25) : "Et Elohim vit les enfants d’Israël, et Elohim les reconnu". Quelle est la signification de "et Dieu les reconnu" ? A quoi cela est-il comparable ? Un Roi avait une belle, dont il avait eu des enfants. Il les aimait et les élevait, mais ils se tournèrent vers de mauvaises manières. Il se mit alors à les haïr, eux et leur mère. La mère vint vers eux et leur dit : "Mes enfants ! Pourquoi faites-vous cela ? Pourquoi faites-vous que votre père nous hait, vous et moi ?" Ils eurent des remords et firent la volonté de leur père. Lorsque le Roi vit ceci, il les aima comme auparavant et se rappela de leur mère. C’est la signification du verset, "Et Elohim les reconnut". C’est également la signification du verset : "durant les années fais-la connaître".

§77 - Quelle est la signification du verset (Hab. 3:2) : "Dans la colère, vous souviendrez-vous de la Compassion (Rah’em)" ? Il répondit :"Quand Tes enfants seront fautifs devant Toi et que Tu seras en colère contre eux, Te souviendras-Tu de la Compassion".

Quelle est la signification de "souviendras-tu de la Compassion" ? Cela concerne celui au sujet duquel il est écrit (Psaume 18:2), "Je t’aime (rah’em) O Eternel, ma force". Et Tu as cet attribut qui est la Shekhinah d’Israël. Il se souvient de son fils qui en a hérité. Ainsi qu’il est dit (I Rois 5:26) : "Et Dieu donna la sagesse (Hokhmah) à Salomon". Et rappelles-toi de leur Père Abraham, ainsi qu’il est écrit : (Esaïe 41:8) : "La semence d’Abraham Mon ami !"— "durant les années fais-la connaître".

§78 - D’où savons-nous qu’Abraham avait une fille ? Il est écrit (Genèse 24:1), "Et Yhwh avait béni Abraham en tout (BaKol)". Il est également écrit (Esaïe 43:7) : "Tous ceux qui se réclament de Mon Nom, pour Ma gloire, je l’ai créé, je l’ai formé, et je l’ai fait". Est-ce que cette bénédiction est sa fille, ou pas ? Oui, c’est sa fille. A Quoi cela est-il comparable ? Un roi avait un esclave qui était parfait et intègre envers lui. Le roi avait éprouvé l’esclave en maintes occasions, mais l’esclave résistait à toute tentation. Le Roi dit : "Que pourrai-je donner à cet esclave ? Que pourrai-je faire pour lui ? Je vais le recommander à mon frère aîné, afin qu’il le protège et l’honore". L’esclave se rendit chez le frère aîné, qui lui enseigna ses attributs. Le frère l’aima beaucoup, et l’appela son ami. C’est à sujet qu’il est écrit (Esaïe 41:8) : "La semence d’Abraham, Mon Ami !". Le Roi dit : "Que pourrai-je lui donner ? Que puis-je faire pour lui ? J’ai fait un beau coffret, dans lequel se trouvent de beaux bijoux. Il n’y a rien de semblables dans les trésoreries royales. Je le lui donnerai et il en sera digne à ma place". C’est la signification du verset : "Et Yhwh avait béni Abraham en tout".

§79 - Autre explication : Il est écrit (Hab. 3:2) : "J’ai entendu ce que l’on entend de Toi et j’ai craint". Cela signifie : "J’ai compris ce que l’on comprend de Toi et j’ai craint". Qu’a-t-il compris ? Il a compris la pensée du Saint, béni soit-Il. De même que la pensée n’a pas de fin, car l’homme atteint par elle l’autre bout du monde, de même l’oreille n’a aucune fin et n’est jamais assouvie. Ainsi qu’il est écrit (Ecclesiaste 1:8) : "l’oreille n’est pas assouvie d’entendre". Pourquoi en est-il ainsi ? Parce que l’oreille est dans la forme du Aléf. Aléf est la racine des Dix Commandements. Donc, "l’oreille n’est pas assouvie d’entendre".

§80 - Quel est-ce que la signification de la lettre Zayin dans le mot OZEN (oreille) ? Nous avons dit que du nom de toute chose amenait par le Saint, béni soit-Il, en Son monde, il a extrait le contenu de celui-ci. Ainsi qu’il est écrit (Genèse 2:19) : "et afin que tout être vivant portât le nom que lui donnerait l’homme". Cela nous enseigne que chaque corps des choses était ainsi. Et comment savons-nous que chaque nom de chose est son corps ? Il est écrit (Proverbes 10:7) : "La mémoire du juste sera une bénédiction, et le nom des méchants tombera en pourriture". Qu’est-ce qui pourrit réellement, leur nom ou leur corps ? Non, c’est le méchant lui-même.

§81 - Quel exemple à cela ? Prenons le mot "Shoresh" [], signifiant "Racine". La lettre Shin ressemble aux racines d’un arbre. Reish est courbé, comme l’est la racine d’un arbre. Et quelle est la fonction du Shin final ? Cela signifie que si vous prenez une branche et que vous la plantez, elle prendra racine. Quelle est la fonction du Zayin (dans Ozen, oreille) ? Sa valeur numérique (7) correspond aux 7 jours de la semaine. Cela nous enseigne que chaque jour possède sa propre puissance. Et quelle est sa fonction, dans ce cas ? Cela nous enseigne que de même qu’il y a une sagesse infinie dans l’oreille, ainsi cela se passe dans toutes les parties du corps.

§ 82 - Quelles sont les sept parties du corps de l’homme ? Il est écrit (Genèse 9:6), " Car à l’image d’Elohim, Elohim a fait Adam ". Il est également écrit (Genèse 1:27), " A l’image d’Elohim, il le créa ", avec tous ses membres et ses parties. Mais lorsque nous disons : A quoi ressemble la lettre Vav ? Nous répondons : Elle fait référence au verset (Psaume 104:5), " il étend la lumière comme un vêtement. " Car Vav n’est rien d'autre que les six directions. Il répondit : l’Alliance de la circoncision et la compagne de l’homme sont considérées comme une seule et même chose. Avec ses deux mains font trois, sa tête et le corps, cinq, et ses deux jambes font sept. Ces derniers ont parallèlement leurs puissances dans les cieux. Ainsi, il est écrit (Ecclésiastes 7:14), " En correspondance l’un de l’autre Dieu a fait ". Ce sont les jours de la semaine, comme il est écrit (Exode 31:17), " car six jours Yhwh fit les cieux et la terre. " L’Ecriture ne mentionne pas " en six jours, " mais plutôt, " six jours. " Cela nous enseigne que chaque jour de la semaine possède sa puissance spécifique.

§ 83 - Quelle est la signification du Noun ? Ceci nous enseigne que le cerveau est la partie principale de la colonne vertébrale. C’est de là qu’il tire constamment, sans la colonne vertébrale, le cerveau ne pourrait pas subsister. Et sans cerveau, le corps n’a plus de support. Le corps entier existe seulement afin de subvenir aux besoins du cerveau. Et si le corps ne le supportait pas, alors le cerveau ne le supporterait pas non plus. La colonne vertébrale est le canal par lequel le cerveau se déverse dans le corps entier. C’est le symbolisme du Noun courbé [n]. Mais le Noun d’Ozén (Oreille) est un Noun droit [N]. Le Noun droit se trouve toujours à la fin d’un mot. Cela nous enseigne que le Noun droit contient le Noun courbé et le Noun qui s’étend. Mais le Noun courbé est le fondement. Ceci nous enseigne que le Noun droit inclut le mâle et la femelle.

§ 84 - Le Mem ouvert. Qu’est-ce que le Mem ouvert ? Il inclut le mâle et la femelle. Qu’est-ce que le Mem fermé ? Il est fait comme un ventre vu d’en haut. Mais Rabbi Rah’oumai a indiqué que le ventre est comme la lettre Teith. Il a dit qu’il est comme un Teith de l’intérieur, alors que je dis qu’il est comme un Mem de l’extérieur.

§ 85 - Qu’est ce que Mem ? Ne pas lire Mem, mais Mayim (eau). De même que l’eau est humide, ainsi le ventre est toujours humide. Pourquoi le Mem ouvert inclut-il le mâle et la femelle, alors que le Mem fermé est masculin ? Ceci nous enseigne que le Mem est principalement masculin. L’ouverture a été ajoutée pour le féminin. De même que le mâle ne peut donner naissance, ainsi le Mem fermé ne peut donner naissance. Et de même que la femelle a une ouverture pour donner naissance, ainsi le Mem ouvert peut donner naissance. Le Mem est donc ouvert et fermé.

§ 86 - Pourquoi le Mem a-t-il deux formes, ouverte et fermée ? Parce que nous avons dit : Ne lis pas Mem, mais Mayim (eau). La femme est froide, et doit donc être chauffée par l’homme. Pourquoi Noun a-t-il deux formes : courbée et droite ? Parce qu’il est écrit (Psaume 72:17), " Son Nom se perpétue (Ya-Noun) tant que dure le soleil. " Ces deux Noun sont présents, Noun courbé et Noun droit [], car ceci se produit par le mâle et la femelle.

§ 87 - Il est écrit (Ecclésiastes 1:8), " l’oreille n’est pas comblée d’entendre ". Il est également écrit (Ecclésiastes 1:8), " l’oeil n’est pas rassasié de voir. " Ceci nous enseigne que tous deux s’alimentent de la pensée. Qu’est ce que la pensée ? C’est un roi qui est nécessaire pour toutes les choses créées dans le monde d’en haut et d’en bas.

§ 88 - Quelle est la signification de l’expression, " monte dans la pensée " ? Pourquoi ne pas dire " descendu dans la pensée " ? En effet, nous avons dit, " celui qui contemple dans la vision de la Merkavah descend d’abord et monte ensuite ". Nous employons ici l’expression descendre parce que nous disons, " celui qui contemple dans la vision (Tsafiyat) de la Merkavah ". La traduction araméenne de la " contemplation " (Tzafiyat) est Sekhouta et fait allusion au fait que l’on regarde vers le bas. Il est écrit également que (Isaïe 21:8), " et il l’appela tel un lion: sur le poste de guet (MiTsPéh), Dieu ". Cependant, nous parlons ici de la pensée. Car la pensée n’inclut aucune vision, et n’a aucune fin. Et quelque chose qui n’a aucune extrémité ou limite ne peut descendre. Ainsi, si l’on dit d’une personne qu’elle est descendue au seuil de la pensée de l'autre, cela signifie que l’on peut arriver à la limite de la connaissance d’une personne, mais pas à la limite de sa pensée.

§ 89 - Rabbi Amoraï s’est assis et a exposé : Quelle est la signification du Ségol ? Son nom est Ségoulah (trésor). Il vient après le Zarka. Quelle est la signification du Zarka ? Il est comme son nom l’indique, quelque chose qui est lancé (ni-Zrak). Il est comme quelque chose qui est lancé, et qui suit (Ecclésiastes 2:8), " Les trésors des rois et les terres ".

§ 90 - Quelle est la raison pour laquelle il s’appelle Zarka ? Il est écrit (Ezékiel 3:12), " béni soit la gloire de Yhwh en son lieu ". Ceci indique qu’aucun être ne connaît son lieu. Nous invoquons le nom de Dieu au-dessus de la couronne, et lui va à la tête du Seigneur. Ainsi il est écrit que (Genèse 14:19), " Le créateur des cieux et de la terre ". Quand il disparaît, c’est comme s’il était lancé (Zarka). Suivi par un trésor (Ségoulah). Il est à la tête de toutes les lettres.

§ 91 - Pourquoi est-il à la fin d’un mot, et non au début ? Ceci nous enseigne que cette couronne s’élève plus haut et encore plus haut. Elle est incrustée et couronne, ainsi qu’il est écrit (Psaume 118:22) : "la pierre que les constructeurs rejetaient est devenue la pierre angulaire principale". Elle monte là où il fut gravé, ainsi qu’il est écrit (Genèse 49:24), "de là vient le pasteur, la pierre d’Israël".

§ 92 - Il demanda encore : Pour quelle raison plaçons-nous les fils bleus dans le Tsitsith ? Et pourquoi y en a-t-il 32 ? A quoi cela est-il comparable ? Un roi avait un beau jardin, dans lequel se trouvaient 32 sentiers. Il plaça sur eux un gardien afin de prouver que tous ces sentiers appartenaient à lui seul. Il lui dit : observe-les, et sillone-les chaque jour. Aussi longtemps que tu parcourras ces sentiers, tu auras la paix. Que fit le gardien ? Il plaça sur eux d’autres gardiens, car il se dit : "Si je reste seul, il ne me sera pas possible d’entretenir tous ces sentiers. De plus, les gens pourraient insinuer que je suis le Roi". Le gardien disposa donc ses aides sur tous les sentiers. Ce sont les 32 sentiers.

§ 93. Que signifie le bleu ? Le gardien dit : "Peut-être que les gardiens auxiliaires finiront par dire, le jardin est à nous". C’est pourquoi il leur donna un signe et leur dit : "Regardez, c’est le signe du Roi, qui rappelle que le jardin lui appartient". Il est celui qui a fait ces chemins, et ils ne sont pas à moi. C’est son sceau". A quoi cela est-il comparable ? Un Roi et sa fille avaient des esclaves qui voulaient entreprendre un long voyage, mais ils avaient peur du Roi. Il leur donna son signe. Ils avaient également très peur de la fille, et elle aussi leur donna un signe. Ils se dirent alors : Désormais, avec ces deux signes (Psaumes 131:7) : Yhwh te préviendra de tout mal, Il préservera ton âme".

§ 94 Rabbi Amoraï s’assit et exposa : Quelle est la signification du verset (I Rois 8:27) : "Mais les cieux et les cieux des cieux ne pourraient te contenir" ? Cela nous enseigne que le Saint, béni soit-Il, a 72 Noms, disposés dans les Tribus d’Israël, car il est écrit (Exode 28:10) : "Six de leurs noms sur une pierre, et les six autres sur la deuxième pierre, selon leur génération". Il est également écrit (Josué 4 :9) : "Il érigea 12 pierres". De même que les premières sont (Exode 28:12) "les pierres du souvenir", de même celles-ci sont (Josué 4:7) "les pierres du souvenir". Il y a donc 12 pierres totalisant 72 Noms, qui correspondent aux 72 Noms du Saint, béni soit-Il. Pourquoi commence-t-on par 12 ? Cela nous enseigne que le Saint, béni soit-Il, a 12 directions, renfermant chacune 6 puissances. Quelles sont-elles ? Ce sont les 72 langues.

§ 95 - Le saint béni possède un arbre, ayant 12 directions obliques : nord-est, sud-est, supérieure, inférieure, sud-ouest, nord-ouest, occidentale supérieure, occidentale inférieure, sud supérieure, sud inférieure, nord supérieure, inférieure, s’étendant à l’infini et éternellement. Ce sont les "Bras du monde", à l’intérieur desquels se trouve l’arbre. A ces diagonales, correspondent les 12 surveillants. A l’intérieur du galgal (sphère), il y a également 12 surveillants. En comptant les diagonales, cela fait 36 surveillants. Chacun d’eux a son vis-à-vis, comme il est écrit (Ecclésiastes 5:7) : "Et des plus haut placés au-dessus d’eux". Il y en a donc 9 à l’Est, 9 à l’Ouest, 9 au Nord, 9 au Sud, c’est-à-dire, 12, 12 et 12 surveillants dans le Teli (Dragon), dans le Galgal (Sphère) et dans le Lev (Cœur). Il y a donc 36 surveillants. La puissance de chacun de ces 36 est dans chacun des autres. Bien que 12 se trouvent dans chacun des 3, ils sont reliés les uns aux autres. Par conséquent, chacune des 36 puissances est dans la première qui est le Teli (Dragon). Si tu les cherches dans Galgal (Sphère), tu trouveras les mêmes. Et si tu les cherches dans le Lev (Cœur), tu trouveras encore les mêmes. Chacun d’eux contient les 32 autres, mais tous réunis ils ne sont que 36 formes. Tous s’accomplissent dans le cœur. Ajoute 32 à ces 32 et de ces 36 il reste alors 4, ce sont les 64 formes. Comment savons-nous que 32 doivent être ajoutés à 32 ? Car il est écrit : (Ecclésiastes 5:7) : "des plus haut placés au-dessus d’eux". Nous en avons ainsi 64. Il en manque 8 pour avoir les 72 Noms du Saint, béni soit-Il. C’est à cela que fait référence le verset : "un au-dessus d’eux". Ajoutons-y les 7 jours de la semaine, mais il en manquera encore 1. Cela est signalé par le verset suivant (Eccl. 5:8) : "L’avantage de la terre sur tout, c’est le Roi…". Quel est cet avantage ? C’est l’endroit où la terre fut gravée, c’est un avantage par rapport à ce qui a existé avant. Quel est son avantage ? Tout ce qui existe dans le monde, car pour les gens qui voient sa radiance, c’est un avantage.

§ 96 – Quelle est la terre qui fut gravée dans les cieux ? C’est le Trône du Saint, béni soit-Il. C’est une pierre précieuse et la mer de la Sagesse (Hokhmah). Cela correspond au bleu des Tsitsith. Rabbi Méïr dit alors : "Pourquoi le bleu fut-il préféré aux autres couleurs" ? Parce que le bleu ressemble à la mer, la mer ressemble aux cieux, et les cieux ressemblent au Trône de Gloire, comme il est écrit (Exode 24:10) : "Ils virent le Dieu d’Israël et sous ses pieds était comme un parterre de saphir, comme la clarté de l’essence des cieux". Et il est écrit (Ez. 1:26) : "Comme la pierre de saphir, semblable à un trône".

§ 97 - Rabbi Berakiah s’assit et demanda : Quelle est la signification du verset (Exode 25 :2) : "Qu’ils prennent pour moi un prélèvement (Teroumah)" ? Cela signifie : "Élevez-moi par vos prières". De qui s’agit-il ? Ceux dont le cœur est désireux. Celui disposé à se retirer de ce monde. Honorez-le, car en lui, je me réjouis, puisqu’il connaît mon Nom. Il convient d’agréer son prélèvement pour, comme il est écrit (Exode 25:2) : "De chaque homme dont le cœur désire, vous prendrez un prélèvement pour moi". De celui qui le souhaite. Rabbi Rah’oumaï dit : "Ceci concerne les justes et les pieux d’Israël qui m’élèvent, par leurs mérites, au-dessus du monde entier". C’est par eux que le cœur est soutenu et c’est eux que le cœur soutient.

§ 98 – Et toutes les formes Saintes surveillent toutes les nations. Mais le saint Israël, a pris pour lui l’arbre et son cœur. Le cœur est la beauté (hadar) du fruit du corps. De même, Israël prend (Lévitique 23:40), "le fruit d’un bel arbre (hadar)" . Le palmier est entouré par ses branches et sa pousse (Loulav) est au centre. De même, Israël a pris le corps de cet arbre qui est son cœur. Cela correspond à la colonne vertébrale, qui est la partie principale du corps. Qu’est ce que le Loulav ? c’est Lo Lév, "il a un cœur". Qu’est-ce que le cœur ? Ce sont les 32 sentiers de la Sagesse qui y sont cachés, et sur chacun de ces sentiers veille une forme particulière, dont il est dit (Genèse 3:24) : "Pour garder le chemin de l’Arbre de Vie".

§ 99 - Quelles sont ces formes ? Ce sont celles au sujet desquelles il est écrit (Genèse 3:24) : "et il plaça devant les Kéroubim à l’Est du jardin d’Eden, et la flamme d’une épée tournante, pour garder le chemin de l’Arbre de vie". Que signifie : "Il plaça devant (qédém) à l’Est du Jardin d’Edén" ? Il les plaça dans les chemins qui précèdent (qédém)) le lieu appelé Jardin d’Edén, qui lui-même précède (qadmou) les Kéroubim, car il est écrit : "Les Kéroubim" précèdent la flamme du glaive tournoyant. Devant quelle flamme ? Les cieux s’appellant "Shamayim", signalent que le feu et les eaux ont préexisté, comme il est écrit (Genèse 1:6) : "Qu’il y ait un firmament au milieu des eaux, et qu’il sépare les eaux d’avec les eaux". Et encore (Genèse 1:8) : "Et Elohim appela le firmament : Shamayim". Comment savons-nous que les cieux sont du feu ? Parce qu’il est écrit (Deutéronome 4:24) : "Car Yhwh, ton Dieu, est un feu consumant, un Dieu jaloux".

§ 100 - Et comment savons-nous que les "cieux" se rapportent au saint, béni soit-Il ? Car il est écrit (I Rois 8 :43) : "Et toi, les cieux tu entendras". Salomon adressait-il ses prières aux cieux ? Non, il priait celui dont le nom est "Cieux". Il est aussi écrit (I Rois 8:27) : "Car les cieux et les cieux des cieux ne pourraient le contenir". C’est le Nom du Saint, béni soit-Il, qui est feu. Comment peux-tu alors dire que ce lieu préexistait? Il faut plutôt dire : que la puissance a existé avant les formes, après, seulement, les formes Saintes prirent existence. Quelle est leur puissance ? Elle concerne ce qui est écrit (I Samuel II:2) : "Nul n’est saint comme Dieu, il n’y a rien d’autre que toi, et rien n’est plus ancien que notre Dieu".

Partager cet article

Repost 0
Published by X - dans Kabbale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Loge de Recherche Laurence Dermott
  • Loge de Recherche Laurence Dermott
  • Contact

Blason de la RL Laurence Dermott

Loge-Dermott.gif

        729 ARTICLES

                    603    ABONNES 

Recherche

St Patrick blessing

God save the Ireland

           

Michaël Collins