Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 06:07

Le premier mauvais compagnon du jeune Maçon, c'est la lassitude: toujours les mêmes gestes, les mêmes paroles, les mêmes idées philosophiques gnangnan ressassées au fil des Tenues, avec la surprise de constater que beaucoup de frères, même après de longues années, semblent encore ne pas les connaître par cœur, ne pas les pratiquer dans leur cœur, ces gestes et ces paroles, à l'intérieur comme à l'extérieur du Temple, une image déjà des mauvais compagnons ... Lassitude aussi parce que les idées les plus originales, ressassées, deviennent des lieux communs ... C'est peut-être pour cela qu'il y a autant de degrés dans la plupart des rites maçonniques : pour réveiller, pour renouveler l'attention, l'attention des moins attentifs ... Mais tout nous ramène toujours, à tous les degrés, à la recherche fraternelle de la Vérité, c'est à dire au combat contre l'ignorance: sempiternel et monotone sentier, boucle indéfiniment bouclée. La foi en la méthode maçonnique, c'est d'oser croire que cette répétition, ce ressasse ment, accueilli et non subi, source intarissable de découvertes toujours plus subtiles et inattendues, finit par baigner, par orienter nos pensées et nos actions. C'est l'objet d'ailleurs de tout rite, religieux ou social.

D’abord, c'est l'enthousiasme de la découverte, nous apprenons que la FM a pour but de lutter contre l'ignorance sous toutes ses formes, de combattre les préjugés. La FM nous conduit par les sentiers de la Vertu au feu de la Charité. Le bandeau du profane symbolise l'aveuglement des passions, l'obscurité symbolise l'ignorance et la superstition. Rechercher la Lumière et la Vérité, c'est donc combattre les préjugés et l'ignorance. Dès le début est prôné l'accomplissement du Devoir, l'esprit de sacrifice et la punition du parjure. Rappelons-nous l'épée pointée sur le cœur du récipiendaire.

Puis nous avançons dans les voies de la Sagesse et de la Connaissance. Connaissance de soi, connaissance des autres, c'est-à-dire connaissance des différentes façons de construire des édifices matériels, mais aussi des édifices sociaux et spirituels, découverte de différents domaines de la connaissance que nous n'avions encore pas ou peu explorés, découverte du rôle fondateur du Travail, qui préserve des passions lâches et mauvaises, protège de la corruption du vice et conduit à la Fraternité.

Enfin, l'enseignement maçonnique nous propose un nouvel outil: le récit légendaire, psychodrame que le rituel fait vivre au récipiendaire. C'est à ce degré que nous découvrons le mythe fondateur: l'assassinat de l’Architecte et sa résurrection, la perte des Mots véritables et l'usage des Mots substitués, la recherche des Secrets Véritables du Maître Maçon, qui ont été perdus. Nous notons bien, tout au long de cette initiation, l'exigence d'effectuer cette recherche en toute pureté, en toute candeur, pureté plusieurs fois éprouvée, au niveau des mains, du tablier, du cœur, éprouvée enfin par l’antique tradition. Recherche méticuleuse de la pureté intérieure qui métamorphose progressivement le récipiendaire en Architecte. Architecte alors éprouvé par l'ignorance, le fanatisme et l'ambition, ces trois adversaires du progrès de l'humanité. Architecte, Maître idéal, rêvé, fantasmé, qui, à peine apparu sur le chantier, dans le rêve éveillé qu'est toute initiation, ne survit pas à l'épreuve de la réalité. Idéal de Maîtrise, relevé par cette même réalité, ces trois mauvais compagnons mués en Maîtres Maçons éclairés et fidèles qui ramènent à la vraie vie. Architecte, homme de Devoir, Penseur, Juste et Libérateur! Les trois compagnons étaient mauvais parce qu'ils voulaient obtenir par la violence les prérogatives qui ne sont accordées qu'au mérite. C'est-à-dire qu'ils voulaient accéder à la Lumière de la Vérité sans passer par le chemin du Travail: il ne suffit pas d'être mis en présence de la Vérité pour qu'elle nous soit intelligible: tant que l'illusion et les préjugés nous aveuglent, l'obscurité, c'est-à-dire l'ignorance, règne en nous, comme il est déjà dit dès le début. Allons plus loin: la Vérité de l'autre, dès qu'elle est dévoilée, mise à jour, est trahie; elle ne pourra jamais être Vérité pour quiconque d'autre. La Vérité de l'autre meurt, en tant que Vérité, dès qu'elle est dévoilée, telle le poisson aux brillantes couleurs qui meurt et devient terne et gris dès qu'on le tire de l'eau: tel est peut-être le véritable ... Secret Véritable du Maître Maçon! Notons que les prérogatives recherchées par les trois compagnons ne pouvaient être accordées qu'au mérite, et non à la valeur, c'est-à-dire au travail et non à la qualité du savoir! Distinction entre mérite et valeur, distinction essentielle. Mais politiquement incorrecte dans la société actuelle où la compassion pour l'effort prétend remplacer la qualité de l'action. Certes vérité sur le plan individuel et métaphysique comme nous venons de le voir : le chemin compte plus que l'inaccessible étoile elle-même, mais lourde erreur dans la cité profane: dans la recherche du bien commun, la qualité de l'action doit primer le mérite de l'effort! C'est même un article de la déclaration universelle des droits de l'homme et du citoyen!

source : http://www.temple-parvis.com/les-trois-mauvais-compagnons.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel D. - dans Planches
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Loge de Recherche Laurence Dermott
  • Loge de Recherche Laurence Dermott
  • Contact

Blason de la RL Laurence Dermott

Loge-Dermott.gif

        729 ARTICLES

                    603    ABONNES 

Recherche

St Patrick blessing

God save the Ireland

           

Michaël Collins