Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 06:12

Voici le texte central du Sepher Raziel Hemelach, l’un des rares ouvrages de Kabbale Pratique traditionnelle. Il ne s’agit hélas pas d’une traduction directe, mais de la traduction de la version anglaise de Steve Savedow, ce qui a pu entraîner d’éventuelles erreurs dont je voudrais d’ores et déjà m’excuser.

CECI EST LE LIVRE DU GRAND RAZIEL

Bénis sont les sages, par les mystères émanant de la sagesse. Avec crainte, la Torahest donnée pour enseigner la vérité aux êtres humains. De la force et de la gloire, honore le Skekinethov. La puissance des plus hautes et plus basses œuvres est la fondation de la gloire d’Élohim. Le mot secret est tel du lait et du miel sur la langue.

Ne le laisse être qu’à toi seul. Les enseignements ne te sont pas étrangers. Ce livre proclame le secret de Raziel, mais seulement à l’humble. Tiens-toi au milieu du jour, sans incitant et sans récompense. Apprends les tributs de la crainte d’Élohim.

Détourne-toi du mal et arpente le chemin pour rechercher la justesse. Le secret est la crainte du Seigneur. Le méritant va directement au secret. Il est écrit, ne révèle le secret d’El que pour servir les prophètes.

Il y a trois secrets correspondant à la Torah des prophètes. Tous les secrets correspondent à ces trois-là. Le premier commandement est la première sagesse, crainte du Seigneur. Il est écrit, la crainte du Seigneur est la première connaissance.

Le commencement de la sagesse est la crainte du Seigneur, correspondant à trois sagesses.

Il est écrit, de la sagesse extérieure, réjouis-toi et bâtis la maison de la sagesse avec le secret de la fondation. Sois sage en ouvrant le cœur au secret.

Il y a trois sortes de secrets. Le secret de la Merkabah, le secret du Bereshith, et le secret des commandements. Ceux-ci sont clarifiés avec l’aide de Shaddai.

Il y a trois sortes de crainte du paradis. Ce sont la crainte du Seigneur, la crainte de Shaddai, et la crainte d’Élohim. Il est rendu clair que la crainte du Seigneur est d’aimer le nom de Dieu et de servir avec amour. Il est écrit, l’homme est heureux de craindre le Seigneur. Il n’est pas écrit ici de la crainte d’Élohim, mais seulement de la crainte du Seigneur. Il est écrit dans les commandements de servir avec amour. Aie le désir de contempler le cœur et garde les commandements. Dans les commandements, il est dit de la crainte d’Élohim, crains Élohim, de crainte d’aboutir dans les mains de la tentation. L’homme ne doit pas servir dans la tentation, de crainte de ne pas s’élever par le nom devant le roi.

Il est décrété, tel qu’il est écrit, Abraham était bien-aimé. Dieu lui parla pour mener son fils. Il est écrit, tu sais craindre Élohim. Tu connais l’amour. Sache qu’il est décrété, l’homme est heureux de ne pas voyager par le conseil de la méchanceté. Il est écrit ici, l’homme est heureux de craindre le Seigneur. Montre de la crainte envers les cieux tout le jour. Contemple l’amour dans le cœur. La crainte des cieux est dans le cœur à tout moment, la crainte de la pureté du Seigneur. Ceux qui le craignent sont aimés du Seigneur. Il y a beaucoup de valeur à vivre dans la pureté. Baigne-toi dans la gloire de la lumière d’Élohim. Va des ténèbres vers la lumière, divisée de ceux qui sont égarés. Telle la lumière qui scintille sur la mer fut la crainte d’Élohim qui parla à Abraham. Par amour, la compréhension fut créée par l’amour et la crainte. Un millier de générations proviennent de l’amour.

Il est écrit dans le Midrash de trois sortes d’offrandes. Elles sont l’offrande brûlée, l’offrande de paix, et l’offrande de péché.

Il y a trois classes de justesse. Elles sont l’amour, la supplique, et la crainte.

L’offrande brûlée correspond à l’amour. L’offrande de paix correspond à la supplique. L’offrande de péché correspond à la crainte. L’offrande brûlée est un sacrifice à la gloire de Dieu seul. L’offrande de paix et l’offrande de péché sont pour le salut du corps vivant. Proclame l’amour par la supplique et la supplique par la crainte. Par amour, tu sers Dieu avec justesse. Donne la gloire et l’honneur aux royaumes seuls, avant tout chose. Par bonté, le Seigneur créa l’univers par le mot, pas par le labeur.

Le Dieu et père et roi est fort et sage, bon et compatissant. Tu tolères toutes choses, emplissant tout le plus haut et tout le plus bas, sustentant dans les hauts endroits et engendrant toutes les créatures. Tu révèles les mystères de l’univers, la connaissance du bien et du mal. Tu tolères la méchanceté pour le salut de la restauration. Vois, toute bonté est au juste qui aime Dieu. Loue et vante les plus grandes œuvres.

L’offrande brûlée est sacrifice. Par la supplique, sers dans l’endroit saint, bénis soit-il.

Tombe en supplique et en pétition. Pétitionne pour chaque mesure de bonté pour le salut du bénéfice du corps. Ceci est la fondation de la sagesse, compréhension de la connaissance. Par cela, apporte la lumière dans les jours. Guéris la femme incapable de concevoir et fais des fils droits dans le cœur. Tu réussis les œuvres de richesses et de gloire et de trésors, pour le bien. Pétitionne le Seigneur là-haut, donc sacrifie l’offrande de paix.

Vénère et sers Dieu avec grande peur. Sois délivré des malédictions écrites dans la Torah. Les punitions proviennent de l’endroit saint, béni soit-il. Sa mesure est plus longue que la Terre et plus large que la mer. Sois délivré des afflictions, des blessures et de la souffrance. Ne te tords pas de douleur. Ne sois pas dirigé par des terres étrangères. N’apporte pas la mort, et ne parle pas le mal. Emplis les jours de bonté et de bénédictions dans le monde. Délivre de la malchance et des afflictions et de la destruction par les murs de feu de Gihenam. Le méchant s’apprête à brûler dans les flammes au jour du grand jugement. Dans la crainte du Seigneur, élève-toi par le sacrifice de l’offrande du péché.

Fais trois sacrifices : L’offrande brûlée, l’offrande de paix, et l’offrande de péché. Sacrifices dans la maison unie, à travers le prêtre uni, au nom du Dieu Unique, trois pierres de grès dans la justesse : par l’amour, par la supplique, et par la crainte.

Complète-les et sois protégé par Dieu, qui te protège et t’aime, par tes suppliques et ta crainte.

La sagesse commence par la crainte du Seigneur et l’amour du paradis. Le cœur du juste brûle comme des flammes de feu. Respecte les commandements par crainte du Seigneur. Ceci, le Seigneur Elohik le requiert, sans récompenser la crainte et l’amour. De la crainte et de l’amour, il est écrit, le Shem Hamephorash a été créé avec amour. Du mot écrit c’est la crainte de Shaddai. Crains Dieu en respectant chaque commandement.

Tombe en supplique et implore El. Établis le cœur et accorde la pétition immédiatement. Rejette la méchanceté et condamne le méchant. Renonce à la crainte de Shaddai. Sache quand refuser la pitié pour les péchés. Renonce à la supplique, ne révérant le nom de Shaddai, et ne laissant pas le désir ou le mal grandir dans le cœur. Au milieu de la maison, l’humble montre de la crainte, et rassemble dans la maison. Il est écrit dans le Midrash, refuse la pitié à ceux qui renoncent à la crainte de Shaddai. Tiens-toi devant Dieu, et sers-le. Montre de la crainte en priant et reçois ici la tranquillité. Délivre de tout mal. Demeure dans l’endroit secret du Très-Haut, caché dans les ténèbres de l’ombre de Shaddai. Délivre de la bouche du lacet.

Pétitionne en priant. Parle, protège des pièges. Dans chaque pétition à Shaddai, sois béni par Dieu le père. Avec le support d’El Shaddai, sois fécond et multiplie-toi. El Shaddai voit et se détourne. Vois, sois fécond et multiplie-toi. C’est pourquoi sois silencieux, et engendre de l’endroit secret que le père te révèle. Établis Shaddai, par soixante, quatre cents, trente, et l’au-dessus est cinq cents.

L’homme Job engendre fils et filles. Il y a en cinq cents. Cinq cents forts, 248 fils et 252 filles. Il y a quatre filles en plus que de fils. Donc, sois fécond et multiplie-toi. Par la Gématria, les lettres Tau Qoph sont le nom gouvernant sois fécond et multiplie-toi.

Ainsi, établis pour supplier le nom. Donc, le cours de l’univers est de cinq cents années. Ceci est chéri par Shaddai en tant que mesure du paradis. Parle du paradis. Selon Shaddai, il n’y a pas assez pour servir. Souviens-toi de Shaddai par le prophète des nations voyant Shaddai. Vois la crainte de Shaddai. Sois aidé par le nom Shaddai, protégé des mauvais esprits. Protégé par Shaddai, dépose et prononce des prières de supplique. Par conséquent, le nom est écrit sur le Mezuzah. Pénètre le fer au-dessus du Mezuzah. Proclame et souviens-toi du nom Shaddai pour protéger des mauvais esprits, à savoir IHOH BATh BSh MTzFTzSh. Par la lettre Shin de Shaddai, Shin est au-dessus dans le nom de IHOH. Par le Shin au-dessus, BATh BSh ShM HQDSh GDI correspond à ID KOZO BMOK »SZ KOZO écrit dans le Mezuzah.

Révèle le secret des quatorze signes du nom saint. KOZO HOIH dans Aleph Beth inversé. Ainsi, Yod soutient Kaph, Kaph soutient Vau, Vau soutient Zayin, et Heh soutient Vau. Donc, KOZO.

BMOK »SZ ALHINO. Beth soutient Aleph, Mem soutient Lamed, Vau soutient Heh, Kaph soutient Yod, Teth soutient Nun, Zayin soutient Vau. Voici quatorze signes correspondant aux trois noms H’ALHINO. Ainsi, écris quatorze lettres pour le salut des deux correspondant à H’ ALHINO. Ecris Shaddai avec Shin Daleth Yod.

Le premier Daleth correspond à la nuque. Le Yod de Shaddai correspond aux pères, Jacob, Isaac, et Abraham. Les derniers mots écrits sont BATh BSh ShDI. Beth, Shin, Qoph, Daleth, Mem, et Yod. Yod Yod Aleph est le nombre de AHIH. Lorsque tu ajoutes les nombres Resh, Tau, Vau, Samekh, Tau, Israël proclame que Jacob est Resh, Yod, Vau en nombre. C’est à dire, prends Resh, Tau, Vau, Samekh, Tau, des pères, Abraham, Isaac, Jacob, Israël, voici 203. Combine treize lettres des trois noms des pères et voici 210. Donc, les signes des pères correspondent à treize tributs.

Il y a trois louanges. De l’Aleph devant le nom sont 63 aspects. Par conséquent, vois le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, et le Dieu de Jacob, par El Shaddai. Également, le secret de Shaddai est révélé en calculant Tau Qoph. La vie des pères est 502 ans. Abraham vécut 175 ans. Isaac vécut 180 ans. Jacob vécut 147 ans. Ensemble, les années s’élèvent à 502.

Beth correspond au ciel et à la Terre. Au cours de 505 années, les pères s’y ajoutent comme les jours des cieux au-dessus de la Terre. Rends clair comme les jours des cieux au-dessus de la Terre. La course est de 500 ans, comme les vies des pères.

La lettre Shin est dans la maison de prières. D’abord contemple la correspondance avec Jacob, c’est Israël écrit. Donc, loue en priant.

Proclame la louange et dit : Loué soit le haut souverain, et les choisis jetés sur Terre. Il est écrit, sois rejeté du ciel vers la Terre, la beauté d’Israël. Les prières proclament la gloire. En priant avec les lettres de gloire, reste sur le chemin du Seigneur. Par conséquent, par les neuf pères, donne la couronne dans l’endroit de prière. Les jours du Messie, donne les louanges sous la couronne.

Il est écrit dans le Livre de la Formation, la lettre Shin règne. Lie à la couronne et lie les cieux ici. Ainsi, le feu ressemble à Jacob dans le paradis. Par la lettre Shin, créé le feu, et vois le feu ici. Donc, dans la maison de Jacob est le feu correspondant à la lettre Shin, puisque Jacob combattit l’ange de feu.

De plus, la lettre Shin a trois branches, correspondant aux trois noms de Jacob, Israël et Jeschuron. La lettre Shin est dans toutes les maisons nobles.

Il est écrit, l’image gravée dans le trône de gloire ressemble à l’image d’un chérubin volant. Va vers l’Égypte. Il est écrit, vole comme le chérubin prend son vol. Vénère Israël par la main de la force. Il est écrit, révère Israël, par la main de l’arrière-grand-père. Israël ressemble à Jacob par-delà la mer. Chante l’hymne d’Israël. Le seigneur règne pour toujours et à jamais. Aussi, ressemble à Jacob, selon la vérité écrite. Accorde la vérité à Jacob. Ainsi, ne va pas vers les images taillées. La fille, Dinah, a été troublée par Shechem et la demoiselle Aseneth, fille de Potiherah. Les tribus se multiplient pour émettre la loi. Ne parle pas de l’idolâtrie. Dans la maison de Jacob, écrit par Jacob, se trouvent le grand nom et le saint tzietz. Prends Mikal pour devenir la femme de Potipherah. Proclame Joseph pour prendre la fille.

Autour de Shin, douze prières divisent, correspondant aux douze tribus. Les trois divisent et trois tribus s’étendent tandis qu’elles viennent d’Égypte.

La lettre Daleth correspond à la nuque, correspondant à Isaac. Redresse le dos pour unir le nom de Dieu. Daleth est la chair du dos. Toute la chair du dos correspond à l’arrière de la nuque. De toute la chair de l’arrière de la nuque, tords la nuque. Ainsi, rase le dos, place la lanière sur la chair. Demande au sujet d’Isaac. La lettre Daleth est sur la tête en pourpre. Ainsi, la lettre Daleth correspond à la nuque.

Aussi, dessine au-dessus et en dessous, demeurant dans le quatrième firmament, le nom dans le Temple Saint, donc le tabernacle saint des quatre couvertures. La première couverture est bleu ciel, le second voile est une peau de chèvre. La troisième est du cuir de bélier. La quatrième couverture est de cuir égyptien.

Dans la demeure la plus basse, Isaac est sacrifié sur l’arrière de l’autel des degrés, correspondant donc à Daleth. Il est écrit dans le Livre de la Formation, règne avec Daleth. Lie-le étroitement et créé Mars dans le cinquième firmament. Ferme le Soleil, il reçoit la chaleur du Soleil pour être sec comme le feu. Ainsi, Daleth correspond à Isaac, le lever du Soleil. Mars est sec comme le feu et désigné pour la chaleur, et la colère et le courroux. Donc, lorsque Dieu est en colère, souviens-toi d’Isaac, car il est honoré. Il est écrit, ôte les cendres des offrandes brûlées.

Le Yod de Isaac correspond à Abraham, testé par dix épreuves [Genèse 22]. Donne en prière près du côté de la première maison au-dessus du premier nom Abraham. Il est écrit dans le Livre de la Formation, la lettre Yod règne. Lie à la couronne et créé la Vierge [Virgo]. Abraham prend son épouse bien-aimée comme une vierge et forme avec la lettre Yod. La perfection du Seigneur est scindée. Elève-toi par le conseil de la perfection. Il est écrit, élève vers la perfection. Il est écrit en contraste du conseil, sois instruit par la perfection et corresponds-lui. Conseille et parle aux amis proches. Le père Abraham n’a pas appris beaucoup du livre, mais la perfection apprise est comme deux fontaines, ou sources de sagesse.

De plus, la lettre Yod correspond à Abraham levant la main du Seigneur Dieu. Le Yod correspond au cœur. Il est écrit, le fidèle atteint avec le cœur.

De plus, le Yod correspond à Abraham, car selon cela, Dieu prévoit qu’Abraham sert par dix épreuves. Créé l’univers par dix commandements. Il est écrit de l’histoire des cieux et de la terre, le nom Abram devint Abraham.

Les dix nombres ne sont rien. Ainsi, un et deux, trois et quatre, cinq et six, sept et huit, neuf et dix. Alors, tous les calculs se répètent. Commence onze, douze, et ainsi de suite. Alors, vingt est deux fois la lettre Yod. Trente est trois fois la lettre Yod, et ainsi de suite. Ainsi, tous les calculs sont la perfection. Rien n’est dissimulé par le langage. Par dix nombres, parle et ferme la bouche pour parler profondément.

Tout d’abord, la Shekinah précède l’univers d’une myriade de myriades d’années, ou d’autant d’années ensuite. La gloire de l’univers est au-dessus ou en dessous, enfoncée et profonde. C’est dans l’est et l’ouest, le nord et le sud. Combien grande est la lumière. Dans les ténèbres, obscurcis le firmament. Ici est la lettre Yod. Tout d’abord est la lettre Aleph. A la fin est la lettre Beth. Gimel est au-dessus. Daleth est en dessous. Heh est à l’est. Vau est à l’ouest. Zayin est au nord. Heth est au sud. La lumière de la lettre Teth révèle la lumière dans l’air. Les ténèbres obscurcissent toutes choses. Tout est formé. C’est en tout, et c’est tout. Incline-toi par tout. Lève-toi et donne des remerciements dans le coeur. Comme la lettre Yod s’incline, les ancêtres d’Abraham s’en viennent. Comprends par le Livre de la Formation. Révèle le Seigneur. Place-le dans le sein et baisse la tête. Fais une alliance.

Également, il y a beaucoup plus de révélé dans l’œuvre secrète du Bereshitavec l’aide de Shaddai.

Également, la lettre Yod correspond à Abraham puisque Yod soutient Kaph. Depuis Adam jusqu’à Abraham se trouvent vingt générations. L’univers a été créé par Yod. Engendre de petites choses, puisque Yod est diminutif. Yod est un homme humble, s’inclinant et se relevant.

Également, clarifie la crainte de Shaddai. L’homme sert Dieu avec l’amour au cœur. Grande est la crainte et la dévotion. Assois le cœur. Respecte les commandements. Réjouis-toi en suppliques pour servir le créateur de l’univers. En te réjouissant et en le craignant, sers le Seigneur dans la crainte et tremble d’exaltation. Il est écrit, sers le Seigneur en te réjouissant. Le cœur se réjouit d’implorer le Seigneur.

Crains Élohim et sers dans la peur de Gihenam, du jour du jugement, de la souffrance et du tourment. C’est la crainte d’Élohim. Juge et délivre les rétributions, courroucé par les péchés de l’homme. Il est difficile de parler de chaque mot, Élohim, je te crains et parle avec grande difficulté, très fort, à tes pieds. Je ne dois pas tomber pour me reposer, mais voyager vers la maison et te craindre, à moins d’être puni. Il est écrit, Élohim, juge-moi par la crainte.

Je crains Elohiek, en parlant chaque mot dévoué dans mon cœur. Il est dit, par le Seigneur Elohiek, crains et soutiens la crainte d’Élohim, afin de ne pas tomber de la grâce. En chaque endroit, crains Élohim et sers par la crainte.

Contemple la crainte du Seigneur. Sers avec amour, correspondant à l’offrande brûlée. Sois sustenté en exaltation par la crainte de Shaddai, car ne pas craindre est ne pas servir le Seigneur.

Correspondant à l’offrande de paix, de la graisse et du sang sont consumés. Le reste est pour les Seigneurs. Le désir du haut prêtre est l’offrande de paix, apportant la paix dans le monde. Sers avec amour et suppliques, et renforce le corps. Donne-lui la Torah, de richesses et trésors et gloire et compréhension, crains Élohim. Servir dans la crainte est la fondation. De la maison de l’homme, ne prive pas le support correspondant à l’offrande de péché allant au-delà des péchés. Il y a un grand amour dans les pétitions et les suppliques de la crainte.

En ce moment, deviens sage et prospère. De l’amour du béni, après, écris le secret de la Merkabah. Que l’homme puisse être à jamais sage par la crainte. Contemple la sagesse du monde. Par la gloire, forme le roi de chair et de sang. Commande les armées et pars en guerre pour exterminer les ennemis au nom du Seigneur. Révère avant d’aller au combat. S’il n’y a pas de révérence, les ennemis répandent la dévastation, dominant le pays dans chaque demeure.

Le roi des rois, Dieu, exalte la crainte avant d’aller sur tous les chemins. Le Seigneur est partout et en chaque endroit. Il observe le bon et le méchant en chaque endroit. Le méritant révère le Seigneur avec justesse. Unis les nations pour que la nation ne soit pas divisée. Œuvre pour le salut des cieux. Chaque chemin est créé par les bénédictions. Assois le cœur. Il est écrit, satisfait le Seigneur. Il est éternel, et donc établis.

Béni soit le Seigneur. Commande aux hommes de lier et de calculer chaque saison. L’homme qui est un pécheur ou un voleur ou un adultère de femme, pousse-le à contempler davantage. Cet homme ne peut connaître ou s’approcher de la sagesse, disgracié qu’il est dans chaque demeure créée par la sagesse du Créateur.

Contemple la sagesse qui a créé les commandements, faisant récompense pour l’amour. Sers le Seigneur un peu et sers beaucoup. De plus, l’homme prend toujours garde à ne pas oublier le voeu du Créateur.

Apporte le Seigneur du jugement devant les magistrats. Révèle que les magistrats commandent au nécromant [dans le sens de celui qui invoque des esprits pour connaître le futur] et au magicien, ou s’engagent dans des œuvres démoniaques ou des œuvres par la connaissance des signes du zodiaque. Ne sois pas faux ou trompeur, car il est révélé que les magistrats savent tout. De plus, crains les œuvres liant avec un sort mauvais, de crainte de n’être jugé par les magistrats.

Dieu donne la vie à l’homme dans le cœur. Par la voie de la crainte, révèle toutes les pensées et la compréhension de toutes les œuvres. Sois seigneur pour les gens et sache invoquer le Seigneur du jugement. Prononce les mots pour mettre fin à la tromperie. Élève-toi pour que les mots puissent être vrais. Il est écrit que ceux qui ne sont pas purs ne s’élèveront pas pour connaître l’univers.

Il est fait connaître quand la honte est nécessaire. Parle, je ne commettrai pas d’actes d’iniquité, ou tromperai par des mots écrits ou parlés, pas pour établir devant les yeux. Ainsi, en chaque heure et en chaque minute, contemple l’amour et cherche le cœur. Examine la perfection. Respecte les commandements et montre de la crainte tout au long de la vie.

De la racine des actes bénéfiques mesurés précédemment, sois jugé par chaque mot que tu écris, plutôt que par toutes les œuvres.

De la racine de la crainte, les mots sont difficiles. Sache quand craindre Élohim et la perfection.

De la racine de la supplique, réjouis ton cœur par l’amour de Dieu. Réjouis ton cœur des pétitions au Seigneur. Ainsi, sois aimé et protégé.

De la racine de la Torah, la plus profonde connaissance des oeuvres de tous les mots, il est écrit, tout ce qui a été fait par le Seigneur est bon.

La racine des commandements est de huit mots, correspondant aux huit fils de la Tzitzith. Écris et souviens-toi de tous les commandements du Seigneur.

Le premier fil correspond aux yeux. Ne vois pas sans élever les yeux. Ne déborde pas de larmes. Après, les yeux ne se ferment pas. Parle par le pouvoir des yeux, de crainte d’oublier les mots vus. Baisse les yeux vers le salut. De plus, le Totephith est entre les yeux.

Le second fil correspond aux oreilles. Ne sois pas trompé en entendant des mensonges, ni en entendant la fin des mots. Israël entend les décrets.

Le troisième fil correspond à la gorge. N’avale pas toutes les abominations. Fais pour manger matzoh et les choses similaires.

Le quatrième fil correspond à la bouche. Ne laisse pas la langue prononcer les mots. De tous les mots écrits, ne peine pas pour faire le serment, ne sois pas trompé par les mots ou en prononçant le nom, ne fais pas le serment si tu prononces des mensonges. De plus, les dents ne sont pas blanches dans la bouche, ou la langue articule.

Le cinquième fil correspond aux mains. N’étends pas ta main dans le péché et ne vole pas. Ouvre la porte avec la main. Lie les signes par ces significations.

Le sixième fil correspond aux pieds. Ne suis pas les dieux étranges, ne trébuche pas et ne tombe pas. Suis le Seigneur Elohik. Arpente tous les chemins, ainsi qu’il est commandé par le Seigneur Elohik. Regarde les pieds tandis que tu marches vers la demeure d’Elohik.

Le septième fil correspond à la peau. Ne commets pas d’adultère. Sois fécond et multiplie-toi. Respecte la circoncision.

Le huitième fil correspond au nez. Ne le laisse pas être irrité ou excité par la douce senteur de l’idolâtrie, ou le désir de l’oblation. Sens la myrrhe du Sabbath, et des choses similaires.

L’homme doit se souvenir de ces huit choses pour toujours. Laisse-les être dans le cœur. Les yeux en premier, le nez en second, la gorge en troisième, la bouche en quatrième, les mains en cinquième, les pieds en sixième, et la peau en septième. Ne pèche pas par eux. Le cœur est en chacun. Contemple les pensées de chacun.

Il est écrit dans le Midrash, la congrégation diminue et croît. Vois-les pareillement au fil des ans. Jette aux batailles. Le premier s’élève et fais l’offrande, fixant les couronnes. Le premier s’élève, fixant les couronnes. Révèle ce qui est grand. Parle, pour t’élever par les couronnes. Des méchants terrasse les pécheurs pourrissants avant de sentir l’odeur de l’idolâtrie. Les yeux se ferment avant le voyage et la tête se détourne du Seigneur en Gihenam.

Les premiers fils de la Tzitzith sont les fibres de la plus grande longueur et convenant à la parure. Du premier fil, ne parle pas pour distribuer les forts pour vaincre les incirconcis. Le corps est juste pour accomplir les commandements.

Tout d’abord, commence en priant. Deuxièmement, les proclamations de la Torah. Troisièmement, en ouvrant le cœur. Quatrièmement, le nez sent le matzoh. Cinquième, les mains donnent la justesse. Sixièmement, la consécration de la Torah et les suppliques devant Dieu. Septièmement, l’alliance du corps y est suspendue. Huitièmement, les pieds marchent vers la synagogue et la maison d’études. Ainsi, achève la perfection.

La racine de la crainte du Seigneur est d’interdire les plaisirs de la luxure par la voie de la crainte du Seigneur. Ne crains pas le Seigneur pour le salut de l’univers, ou devenir éternel. Tu le crains, de peur de n’être parfait devant Dieu en amour.

Comme les commandements viennent dans les mains, tu peines dans les œuvres. Fais comme Abraham en sacrifiant le fils. Il est écrit, à ce moment, sache que tu crains Élohim. En ce moment, il est fait connaître. Avant que les secrets de l’univers ne soient révélés, la connaissance n’était-elle pas encore cachée dans le ventre ? Parle, tu n’es pas tenté. Désormais plus jamais tenté par toutes les tentations.

De plus, la lettre révèle par le mot. Le cœur est parfait par tous les commandements, car il n’est pas nécessaire d’être tenté. En ce moment, sache que le Seigneur est grand. Tout à Élohim.

Aussi, par le nom Aloah, Joseph dit : Élohim, je te montre de la crainte. Il est difficile de s’élever et de s’avancer vers toi par les pieds. En effet, Élohim. Je te crains. Mes fils endurent la famine et le courroux d’El. Toi, le Seigneur, Tu es crains. Il est difficile de s’élever, de peur à moins de n’être révélé de ne pas demeurer et d’être tué. Cependant, il parla de la crainte d’Elohik avec la dévotion au cœur. Il parla au Seigneur, je t’honore par la crainte. Toi, le Seigneur, par les mots saints. Le poids est sur le cœur. Contemple la crainte du Seigneur. Je te crains, le Seigneur. Sûrement, prends ton fils Isaac au nom de Dieu. Prends le Nephesh et contemple la puissance. Viens pour lier, tel un mot. Il est difficile de s’élever, au-delà du désir.

La racine de l’amour est de chérir le Seigneur. Le Nephesh est empli d’amour. Tu te réjouis en passant outre les plaisirs du corps. Règnes sur les plaisirs de l’univers. L’amour est réjouissant en force. Fortifie le cœur. Contemple toujours comment créer le désir de Dieu. Engendre le plaisir, marchant telles des femmes devant l’amour du Créateur. Plus dans la jeunesse et le passage des jours, beaucoup de femmes ne viennent pas devant El. Par le désir du Seigneur El, le cœur brûle de s’élever vers le Seigneur. Avec beaucoup d’amour et de désir, élève-toi vers le Seigneur. Par l’éclair de la pluie matinale, bénéficie grandement de tout sans faire désir du Créateur. Le corps est gardé pur et saint par l’amour.

Phineas trahis le corps et tua Zimri.

Comme Abraham, place la main vers le plus haut lorsqu’en bas. Jusqu’au lacet de chaussure, Elishah n’a pas désiré de recevoir de Na’aman, et aima les cieux dans le cœur tel des flammes.

Relie les divisions, sans voir les femmes là et sans le mot jeté. Finis les mots. Travaille et peine, faisant faveur au Créateur. Délecte-toi de louanges pour accomplir le désir. Réjouis-toi pour chérir le Seigneur.

La racine de l’humilité est de s’éloigner de la gloire et d’être loué en retournant devant le Rabbi. Il est révélé, assemble les amis du Rabbi pour dormir. Sache quand te reposer. Étends-toi après les durs labeurs. Sache quand ne pas peiner. Parle ainsi du travail et du désir. Donne la gloire à l’ami, mais ne parle pas des jeunes femmes.

Il écrit, de toi qui envoie arpenter, parle pour envoyer. Ne parle pas pour envoyer devant les hérétiques, ne parlant pas par l’autorité de l’endroit. Ils sont également humbles. Va devant le nom de l’ami, la maison de louange à la maison des cieux. L’ami expérimente et cesse de parler. Tous sont capables de diminuer la gloire. Grande est la gloire de la crainte du nom.

Il est écrit, honore le Seigneur avec la crainte dans les yeux pour condamner. En voyant l’humilité, il n’y a pas de désir d’aller devant Dieu. Grand il est. Va devant Shemethbiyiesh. Sois humble devant le grand Shemethbiyiesh. En les honorant, va devant le Seigneur.

En proclamant, l’homme apprend de El, Rabbi Shemethbiyiesh proclame. Ne loue pas l’homme avant, et beaucoup après, et sans parler beaucoup. Parle ainsi, comme il est écrit. Parle-lui pour apprendre de Rabbi Eleazer plutôt que de Rabbi Jochenan Ben Zeketzi.

L’ami est permis. El contemple le cœur le l’homme lui-même. Lorsque tu loues, ne loue pas le corps. Il est écrit, loue l’ennemi, et pas la bouche, mais seulement l’ami. Apprends à enseigner. Par le professeur, sois capable de louer le corps. Parle de la perfection de Ahieh. Regarde la voie du Seigneur. Déclare la force de s’élever vers l’en-haut. Prolonge les jours et montre leur l’en-haut. De plus, allonge leurs jours.

Respecte tous les commandements en secret. En secret, va avec Elohik. Lorsque tu les respectes, sache comment travailler avant tout, comme en prières, et par le Tzitzith. Des écrivains envieux accrois la sagesse et les commandements. Tous sont capables de faire des commandements pour le salut des cieux.

Parle du juste, tu es la justesse par chaque commandement. Ne sois pas préoccupé par d’autres choses. Place l’amour du Créateur dans le cœur. La crainte est nécessaire devant lui. Sois compétent en faisant les commandements. Réjouis-toi devant El et prononce les derniers mots.

En chaque endroit et dans la synagogue, tiens-toi en admiration devant la Shekinah. N’établis que lui dans ton cœur. Ne garde pas de passage, puisqu’il y a de la disgrâce avant de faire l’alliance. Il est en colère lorsque l’homme n’est pas vu craintif, à moins que tu ne fasses savoir aux êtres humains d’être disgraciés.

Tout passe, ce que les frères font. Ne multiplie pas le labeur. Chaque homme peine devant le roi et devant la femme. Le Créateur des commandements voit avant le roi. Par la splendeur, le roi trouve la faveur dans le regard ; cependant, il est interdit aux femmes de voir. Dis, il est interdit à la femme d’un homme de voir même le visage du Seigneur. Lorsque tu empêches la maladie, ne vois pas devant les femmes. Le labeur double.

Sache que tous les mots augmentés sont amenés dans les mains du pécheur. Contemple la souffrance de la perte des commandements correspondant au labeur. Laisse toutes les œuvres être pour le salut des cieux. Il est bon de posséder plus de brillance par eux. Lorsque tu les fais, sois heureux en ce monde. Les bonnes choses t’adviennent à jamais. Ils viennent de l’assistance du Seigneur, qui a créé les cieux et la Terre.

Le secret est la crainte du Seigneur. De l’œuvre secrète du Bereshith, Isaac dit, il n’est pas nécessaire de commencer la Torah, mais seulement de te restaurer cela. Commence par le Bereshith. À cause de cela, parle de la puissance des œuvres révélées au peuple. Tout a été créé de sorte à savoir et comprendre et rendre sage par les plus grandes et merveilleuses œuvres.

Sois témoins qu’il n’y a personne qui soit pareil, et qu’il n’y a personne qui soit autre. J’écris le livre pour proclamer les secrets et révéler la force du créateur de l’univers. L’homme est heureux d’apprendre les secrets. Crains le Seigneur. Héberge-le, divisant l’univers. Viens et écris sur l’ouverture des portes de tout ce qui est en-haut. Sache l’unité de Dieu. De la gloire, offre le cœur à la crainte. Incline-toi devant lui. Il est un et il n’y en a pas deux. Béni soit-il.

Aleph est tel Dieu. Il est premier et dernier. Il est roi de tout l’univers. Il n’y en a nul autre que lui. Tout comme Aleph est la première des lettres, Dieu est le premier de tous les Malachim. L’Aleph est premier. Le calcul est petit. Il n’y a pas plus petit. Ainsi, une myriade de calculs.

Aleph est la première lettre du mot Achad et Aleph est la dernière lettre du mot Rebova [myriade]. Parle d’un Achad et d’une myriade Rebova.

Il est écrit par Ezechiel, le premier mot est El Achad. Par Daniel, il est écrit d’une myriade de myriades avant l’existence. L’Aleph tomba, comme c’est le premier à désigner un. Parle Achad Rebova. L’Aleph tomba, comme il est à la fin de Rebova. Parle Rebov. Les êtres humains savent cela que cela est premier. Il n’y a pas de second à cela. C’est le premier et c’est le dernier.

Aleph est le commencement des calculs et la fin des calculs. Aussi, Aleph commence l’alphabet, comme Aleph, Beth, Gimel, Daleth. Aleph est à la fin, comme Aleph, Tau, Shin, Resh, Qoph, Tzadik, Peh, Ayin, Samek. Ceci est proclamé par trois lettres, Aleph Lamed Peh.

Aleph est la lettre du larynx. Lamed est la lettre du sommet de la langue, au centre du palais. Peh est la lettre des lèvres.

Aleph commence dans la gorge. Du larynx et de langue, c’est au centre du palais. Par la langue et les lèvres, pour parler.

Qu’il soit connu qu’Achad est premier, milieu, et dernier. Le dernier Aleph est détourné du reste des lettres. L’Achad est dans l’univers. Créé l’univers détourné de l’univers. Parle et révère la puissance.

Ne comprends pas, comme prédit par la destruction du Beth. Parle, ne permet pas la destruction dans le monde. Cache-t’en la face. Sache cela, au commencement, pour créer l’univers. Indique la destruction du Beth. Le Beth de Bereshith est le grand Beth Rashith du Temple Saint, écrit ici sur les cieux de la première place du plus saint.

À travers la porte de la Terre, tombant vers le chaos par le mot écrit au milieu. Par la Gematria, Tau Yod, indiquant la première maison, sert 410 ans pour tomber. Par la Gematria, Tau Koph indique la deuxième maison, servant 420 années dans le chaos. Tau Lamed indique deux temples, tous deux servant 430 années : c’est-à-dire, Tau Yod, Tau Koph est au milieu de ShKIN. Alors, il y a Tau Yod également dans les lettres ShKNThI.

Donc, Tau Koph est en de nombreux endroits, indiquant la destruction du Beth. Avec le temps, fais savoir Beth Rashith au commencement de l’univers. Souviens-toi de la destruction du Beth pour détruire tout ce qui a été créé. Le Seigneur seul est sublime.

Tout créé par Beth est en paires. Deux mondes, paradis et Terre. Montagnes et collines, mers et rivières. Gihenam et le Jardin d’Eden. Leviathan et Nechesh Beriech. Le Soleil et la Lune. Homme et femme. Méchanceté et justesse. L’homme a deux yeux, deux oreilles, deux narines, bouche et langue, deux mains, deux pieds et cotés, et ainsi de suite.

Le Seigneur El distingue Beth, révélant une division. Fais savoir à tous, il y a une paire. Ainsi, ouvert par le Beth extérieur, il est un dans le royaume. Béni soit-il.

Selon le Shem, Aleph est la première des lettres. Aleph commence le nom ADNI ; cependant, Yod commence le nom choisi YHVH. Il est reconnu. Aleph Vau Melaphom fait savoir que l’univers fut créé par les dix commandements et empli tout.

Aussi, reconnaît Aleph Vau. Au-dessus du point de ponctuation de Vau. Le point de ponctuation est sous Aleph. Ainsi, Aleph, Kamatz, Patah, Aleph, Hatef, Kamatz, Aleph, Hatef, Patah, Aleph, Vau.

Des sept au-dessus, reconnais Aleph Vau. Révèle qu’il est uni au dessus des sept firmaments. Il est le dirigeant de tout (et ainsi, le nom d’Aleph). Le nom EHIEH est le début des dix Sephiroth, du dessus vers le dessous. Adonaï est la fin des dix séphiroth, commençant par Aleph. Aleph est la première de toutes les lettres et la fin des lettres, avant Tau Shin Resh Peh. Complète pour voir chacun par ces lettres.

Reconnais tous les noms les plus saints. Yod commence le nom choisi YHVH. Tu n’es pas capable d’écrire Aleph sans le premier Yod et également toutes les voyelles. Reconnais la lettre. Il n’est pas capable d’exister sans Yod Vau, que Yod, Cholem, ou Melaphom ou Chiroq.

Révèle par Yod, créé dix sephiroth, l’univers au milieu, et l’univers au bas de l’Aleph lui-même, Sheva, Tzeri, Pethach, Chiroq, Cholem, Melaphom, Cheteph, Pethach, Petach, Sheni, Yod, Sheva, Hatef, Patah. Lorsque le Yod est sous Kametz avec Yod au dessus. De Vau, Cholem avec le Yod du milieu, Melaphom, comme lorsqu’au dessus de la ligne, Chiroq sans la ligne, Sheva ou Tzeri avec la ligne. Des trois lettres SGL. Aleph par lui-même, Yod Vau Yod.

Il est écrit du nom HOIH. Révèle que le Seigneur est un et créa tout l’univers, le plus haut, le milieu, le plus bas, emplissant tout. Il n’y a pas de voyelle placée ou d’alliance sans lui. Béni soit-il. Il est un au dessus des sept firmaments et il gouverne tout.

Considère le Dieu unique pour de nombreuses myriades de myriades d’années. Au commencement de l’univers et dans les mondes, tu vois par eux et par eux, la splendeur et la gloire. Parle dans le cœur. Les êtres humains ne doivent pas considérer la gloire du royaume. Créé l’univers, ce qui doit passer. Complète la compréhension de El dans le cœur de la crainte. Sers sincèrement avec le cœur parfait, et bonté à eux tous les jours.

Le Seigneur parla, tout vient du Ruoch du Saint-Esprit. C’est la première de toutes les alliances de l’homme. Du mot, Ruoch est engendré par la bouche. Ainsi, les esprits ne sont pas rendus silencieux par le méritant en silence.

Les tractâtes jeûnant sont dans le Livre de la Formation. Ici sont les mots du Ruoch du feu et de l’eau. Du mot, l’homme presse les lèvres. Par force, la voix s’en va. Les étincelles s’en vont de Ruoch. Ainsi il est parlé, comme le marteau frappe les rochers. Les étincelles s’en vont des pierres. Le feu vient de la puissance des étincelles venant de la bouche. Ainsi, il est écrit, la puissance du mot n’est-elle pas comme le feu ? Voici la puissance de la voix de l’homme, le Ruoch de l’eau, la chaleur du feu dans chaque demeure. Par le mot, le feu consume le feu. Ainsi, dis comment créer le feu et l’eau. Le Ruoch est la gloire d’Élohim, le mot secret. Par les bénédictions des jours, tout existe par les mots.

Source : http://www.kabbale.eu/le-sefer-haraziel/

Partager cet article

Repost 0
Published by X - dans Kabbale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Loge de Recherche Laurence Dermott
  • Loge de Recherche Laurence Dermott
  • Contact

Blason de la RL Laurence Dermott

Loge-Dermott.gif

        727 ARTICLES

                       537 ABONNES 

Recherche

St Patrick blessing

 

 irish-flag-cd51f

May St. Patrick guard you wherever you go,

and guide you in whatever you do,

and may his loving protection

be a blessing to you always.

God save the Ireland

           

Michaël Collins

Danny Boy