Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 09:28

Depuis l’aube de l’humanité, l’Homme lève les yeux vers le ciel. Cette humanité a toujours été fascinée, intriguée, saisie de joie et de crainte, voire d’angoisse devant les manifestations de la voute céleste, sa grandeur et ses mystères insondables. L’Homme l’a sacralisé et a essayé d’y comprendre et d’y édifier la création et de faire concorder ses vues étoilées, avec ses croyances. L’Homme exprimait ainsi une filiation mystérieuse avec l’univers, le cosmos. Il y a vu la demeure des divinités, chaque peuple y a mit et y met toujours ce qu’il veut. Par exemple, chez les anciens Egyptiens la Déesse Noud est représenté comme une femme gigantesque courbée au dessus de la terre; le tronc de Noud représente le ciel; la bouche et l’aine: les horizons; les marques sur sa peu symbolisait les étoiles. Chez les Tchouktches, peuple du Kamchatka, la voute étoilée fut créée par le premier jet d’eau et d’air de la Baleine Primordiale.

L’histoire des temples est très liée à la voute étoilée, symbole du ciel. Les voutes des temples, des mausolées, des grandes mosquées, des baptistères, des sales funéraires, des coupoles, sont souvent constellés d’astres ou d’images célestes. Elles reposent le plus souvent sur une base carrée, cette alliance de lignes courbes et de droites symbolise l’union du ciel et de la terre. Dans l’Egypte antique, nombreux étaient les temples qui avaient peint sur leurs plafonds la voute étoilée. A Rome, Vitruve préconisait de ne pas construire de toit au dessus des temples dédiés a Jupiter afin que les énergies célestes puissent être mise en œuvre. La chrétienté a longuement représenté la voute étoilée dans ses édifices. Le temple Celte de Stonehenge, à ciel ouvert utilisait les solstices comme clef pour une lecture du ciel étoilée. Dans nos temples maçonniques, enfin pas ici, le plafond devrait être bleu parsemé d’étoiles, un bleu clair, le bleu de nos cordons de maitres et des officiers de la Loge. La Maçonnerie ayant comme principe fondamental de n’avoir aucune limite a la recherche de la vérité, alors un plafond au dessus de nos têtes, non! Mais l’ouverture sur l’infini, cela prends du sens.

La voute étoilée surplombe le pave mosaïque, l’un reflétant l’autre, comme il est dit que ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, alors on peut y voir un symbole de multiplicité, une entrevue des infinis possibilités, des nombreux chemins possibles. Chaque étoile semble être similaire a une autre mais comme les humains chaque être est différent et la richesse vient de la non-conformité, de la différence, chaque étoile est une.

Ceci m’amène à voir dans la voute étoilée un symbole d’unité, je m’explique. Dans cette voute étoilée je vois, par reflet, les FM éparpillés sur la terre, mais aussi les Maitres inconnus passés a l’orient éternels, tous ensembles sur la carte du ciel. Tous ensembles les plus humbles comme les plus illustres, les plus pauvres comme les plus riches ; le dernier initié, comme le premier, mort depuis des lustres. C’est une chaine d’union à travers les âges, à travers l’espace et le temps qui relie les cœurs et les âmes appelant puissamment l’Egrégore. On peut y voir aussi une représentation de toutes les loges du monde, chaque étoile symbolisant une loge allumée, une loge au travail au nom de la Franc maçonnerie universelle. Par toute la terre, il est toujours midi ou minuit quelque part, une loge s’ouvre, une autre s’éteint. Que ce ciel étoilé nous rappel ainsi la fin des travaux lorsque nous rentrons content et que nous en avons retiré profit et joie.

La voute étoilée me rappelle, en tant que symbole fixe dans le temple, les outils de méditations que sont les mandalas qui sont une représentions de l’image du monde, le mandala est un guide imaginaire de la méditation. Il manifeste dans ses combinaisons variées de cercles et carrés l’univers spirituel et matériel ainsi que la dynamique des relations qui les unissent. La contemplation d’un mandala est censé inspirer la sérénité, il a pour but de conserver l’ordre psychique, s’il existe déjà et de le rétablir s’il a disparu. J’arrive facilement à faire le lien avec la voute étoilée en tant qu’outil de méditation, allongé dans l’herbe par une splendide nuit d’été, me sentant un trait d’union entre le ciel et la terre, mon esprit se calme et toujours les mêmes questions qui reviennent en écho a travers les étoiles: D’ou venons nous, qui sommes nous, ou allons nous ?

Pour répondre à ces questions, les plus anciennes civilisations ont développé un système parallèle à l’astronomie, l’astrologie. Au début, elles étaient liées et même confondues, car pour les anciens, l’observation rigoureuse de la voute céleste permettait de prévoir des événements survenant sur la terre. Cette loi de correspondance universelle, qui permet de relier le cosmos a l’Homme est le substrat même de ce que l’on appelle l’Esotérisme, ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, ne l’oublions pas. L’astrologie permet de répondre à un besoin aussi vieux que l’humanité: trouver un sens et mettre de l’ordre au sein d’un monde imprévisible et chaotique, Ordo ab Chaos.

Revenons à des questions plus terre à terre, y a t’il un tracé particulier de la voute étoilée à peindre sur le plafond du temple? Je n’ai pas réussi à trouver un descriptif précis d’une carte céleste qui pourrait nous guider lors de l’édification du voute étoilée. Voici ci donc je que j’envisagerais :

A l’orient une seule étoile, entre le soleil et la lune, une étoile à visage humain, une étoile flamboyante. Placée au dessus de notre VM, elle incarnerait la sagesse de l’homme mature, de l’homme ayant accompli un cycle, de l’homme prêt à transmettre, à réfléchir la lumière, sa propre lumière mais aussi celle du GADLU car cette étoile comme le VM est un vecteur lumineux…

Pour représenter le midi j’aimerais placer la croix du sud, cette étoile donne l’azimut sud lorsque l’on se trouve dans l’hémisphère ou proche de l’hémisphère sud, elle est composée de 4 étoiles formant une croix. Chez les peuples méditerranéens elle passe du ciel a la terre au travers d’un bijou surnommé : croix du sud, chez les Touaregs lors de la transmission de ce bijou par le père, une phrase magnifique est dite : "Mon fils je te donne les quatre directions du monde, car on ne sait pas où tu iras mourir ". Le rôle du second surveillant étant de guider les apprentis dans les ténèbres, cette croix du sud rappelant un fil à plomb pourrait éclairer leurs pas communs et les aider à rester d’aplomb sur le chemin de la découverte.

La constellation du Lion, voila celle que je verrai bien à l’occident. Le lion incarne la force, tel le pilier du 1er surveillant. Mais pas la force qui asservit, plutôt celle qui établit. Le 1er surveillant tel Héraclès devra aux cotés des compagnons vaincre le lion des passions néfastes. Le Lion avec son excès d’orgueil et son assurance rappellerai au surveillant de ne pas se laisser aller a imposer des contraintes étouffantes aux Comp :., de ne pas faire preuve de fanatisme mais d’amour fraternel.

Au Septentrion quoi de plus juste et parfait que l’Etoile Polaire, elle qui est située dans la constellation de la petite ourse ou en latin septentrio. Elle qui depuis des millénaires guide les marins, les pèlerins, les marchands. Cette Etoile symbolisant le centre autour duquel pivote le firmament, symbole de rotation donc de mouvement mais aussi d’immobilité de par son point fixe, représente bien, pour moi, les apprentis qui sont dans la dualité: immobiles, muets mais en perpétuels mouvement par leur questionnement, leurs doutes, leurs recherches et ils sont bien le centre car sans apprentis pas de renouvellement, et nous espérons bien sur les retrouver plus tard au centre du cercle.

J’aimerais aussi placer la constellation de la grande ourse, je la mettrais au centre à l’aplomb du pavé mosaïque. Cette constellation est composée de 7 étoiles, et de par sa rotation autour de l’étoile polaire elle est devenue le symbole du centre de l’univers. D’ailleurs la swastika en découlerais, les anciens auraient observés le mouvement rotatif des branches de la grande ourse autour de la polaire et en auraient déduis ce symbole, il a été découvert sur tous les continents sans interconnexion, comme si il découlait d’un patrimoine commun, d’une conscience universelle.

Pour le reste de notre voute j’y ajouterais une pincée de pléiade, une louche de voie lactée, et quelques poussières d’étoiles. Grace à la chaleur de nos frères, la vapeur de notre travail permettra le commencement de l’œuvre au noir, dans l’athanor qu’est notre loge.

Mes Frères, les soirs de doutes tournons nos regards vers le ciel et rappelons nous les bons moments passés en loges, les instants privilégiés vécus lors des St Jean, ou tous simplement une discussion avec un frère. N’oublions pas pourquoi nous nous sommes réunis en Francs maçonnerie, que ce symbole nous rappel nos recherches, que la profondeur du ciel nous permette de rêver et de ne pas oublier que nous aussi, mes Freres, nous prendrons l’escalier tournant pour rejoindre l’orient eternel.

VM j’ai dit.

Source : www.ledifice.net

Partager cet article

Repost 0
Published by V\ S\ - dans Planches
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Loge de Recherche Laurence Dermott
  • Loge de Recherche Laurence Dermott
  • Contact

Blason de la RL Laurence Dermott

Loge-Dermott.gif

        729 ARTICLES

                    603    ABONNES 

Recherche

St Patrick blessing

God save the Ireland

           

Michaël Collins