Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 06:11

En ce qui concerne St-Patrick, légendes et faits historiques s'entrelacent mais quelques écrits, dont Confessio, autobiographie spirituelle, nous permettent de tracer une courte biographie.
St-Patrick est né, selon certaines sources, vers l'an 389 en Écosse ou dans le sud-ouest de la Grande Bretagne. Il portait le nom de Maewin Succat (Patricius Magonus Sucatus) et sa famille était britannique romaine. A l'âge de 16 ans, alors qu'il habitait au Pays de Galles, il fût kidnappé par des pirates et vendu comme esclave en Irlande à un propriétaire terrien nommé Meliuc. Pendant 6 ans on le força à garder des moutons et à vivre dans des conditions très misérables. Il était jusqu'alors un paien mais durant cette période de captivité il eût des visions et se rapprocha de Dieu.
En 411, il réussit à s'enfuir par bateau vers la France alors appellée Gaule. Il étudia à Lérins puis Auxerre pendant 12 ans. Il devint prêtre vers 417 et en 432 fût ordonné évêque par le pape Celestin et envoyé en
Irlande pour convertir les paiens et succéder a Pallaius, décédé durant l'année. Il installa son siège à Armagh en Irlande du Nord. L'Irlande celtique d'alors était guidée spirituellement par les druides et pratiquait des rites paiens. Le catholicisme y était encore inconnu. L'opposion était forte et St-Patrice fût arrêté à plusieurs reprises mais il s'échappa chaque fois. Il parcouru toutes les régions d'Irlande, formant des apôtres, établissant des monastères et des églises et convertissant le peuple et les dirigeants. La légende raconte qu'il aurait chassé les serpents d'Irlande en les entraînant à se jeter à la mer du haut d'une colline.
Aujourd'hui nous pensons qu'il s'agit d'un symbole, les serpents représentant le mal. Chaque année de nombreux pélerins se réunissent sur la montagne à proximité de Westport, lieu consacré de l'événement. On dit aussi qu'il utilisa le trèfle pour expliquer à ses paroissiens la divine trinité. Le Père, le Fils et le St-Esprit, trois parties formant un seul tout. Il s'éteint à l'âge de 72 ans, à DownPatrick, comté de Down en Irlande du Nord, le 17 mars 461. On peut y visiter sa tombe.
De nos jours, le trèfle est mondialement connu comme étant le symbole de l'Irlande et St-Patrick le patron des Irlandais. La coutume de fêter la St-Patrice fût amenée en Amérique par les colons en 1737. C'est la première année où la fête fût publiquement célébrée à Boston, Massachussets. L'année suivante on la célébra également a Philadelphie. Encore aujourd'hui on souligne le 17 mars par des fêtes et défilés qui sont organisés un peu partout dans le monde où les Irlandais se sont installés.

Cathédrale St Patrick de New-York

Située dans la prestigieuse Vème Avenue, à l'angle de la cinquantième Rue, la Cathédrale Saint Patrick est le siège de l'archidiocèse de New York. Proche du Rockefeller Center et du New York Palace Hotel, la Cathédrale Saint patrick pourtant haute de 101 mètres parait cependant assez petite entre les gratte-ciel qui l'encadrent. Mais il ne faut pas s'y tromper, c'est la cathédrale la plus importante des Etats-Unis avec ses 183 mètres de longueur sur une largeur de 84 mètres. Elle offre aux yeux de ses visiteurs une architecture magnifique de marbre blanc et une décoration intérieure éblouissante avec de superbes vitraux réalisés par des artistes français, anglais et américains.

Historique

Le 6 mars 1810, un terrain est acheté pour 11 000 dollars afin de construire une école catholique dirigée par des Jésuites. Le projet est finalement abandonné et le site vendu en 1813 à l'abbé trappiste Dom Augustin Lestrange, exilé en Amérique pour fuir les persécutions des autorités françaises. Ce dernier compte y aménager un orphelinat pour 33 enfants. Avec la chute de Napoléon Ier en 1814, la plupart des Trappistes retournent en France, abandonnant leur domaine. D'autres voyagent, se rendent au Canada, et ils finissent par bâtir l'abbaye de Saint-Joseph à Spencer. L'orphelinat est maintenu par le diocèse de New York durant le XIXème siècle.
Le diocèse de New York, fondé en 1808 est transformé en archidiocèse par le pape Pie IX en 1850. L'archevêque John Joseph Hughes prend la décision d'ériger un nouveau lieu de culte pour remplacer l'ancienne église de Saint-Patrick, située à l'intersection des rues Prince, Mott et Mulberry Street. Cette église, la St. Patrick's Old Cathedral, détruite par un incendie en 1866, est d'ailleurs reconstruite et consacrée en 1868. De nos jours, elle constitue la plus ancienne église catholique de New York.
Dans une lettre datant du 7 juin 1846, Mgr. John Hughes, alors évêque du diocèse de New York, disait "Je suis a régler, pour le compte de la corporation pour les orphelins, l'achat d'un terrain d'environ sept acres qui deviendra le cœur de la ville". Ce "lot" est l'emplacement sis entre la 51è et la 52è rue et allant de la 5è avenue jusqu'à l'actuelle avenue Park. Cet orphelinat a ouvert ses portes en 1851. L'emplacement sis au sud de ce lot, où est actuellement érigée la cathédrale Saint Patrick, était devenu une propriété catholique le 6 mars 1810 et ce, pour la somme de $11,000.
Lorsque, le 6 octobre 1850, l'archevêque Hughes annonce à l' assemblée réunie dans l'ancienne cathédrale Saint Patrick, sise au coin des rues Mott et Prince, que la ville de New York a été élevée au rang d'archidiocèse le 19 juillet dernier par le Pape Pie IX, il déclara qu'il proposait "pour la plus grande gloire de Dieu, en l'honneur de la Bienheureuse Vierge Immaculée, pour l'exaltation de notre sainte mère l'Église, pour la dignité de notre nom de catholiques, d'ériger une cathédrale dans la ville de New York qui serait à la hauteur de notre accroissement démographique, de notre intelligence et de notre richesse en tant que communauté religieuse, et dans tous les cas, digne d'un monument architectural public qui sera un joyau pour le présent et l'avenir de cette métropole du continent américain".
En ce temps, 1850, les limites de la ville de New York se situaient à la 23è rue. La 5è avenue et la 51è rue étaient des lieux déserts. Plusieurs de ses contemporains le jugèrent comme téméraire. Toutefois, avec une clairvoyance stupéfiante, l'archevêque Hughes était convaincu que la 51è rue et la 5è avenue allaient être le point le plus central de la ville. Alors, il décida d'ériger la nouvelle cathédrale dans le lot situé au sud de l'orphelinat.
La pierre angulaire fut placée le 15 août 1858 et la construction de l'édifice de style gothique, selon les plans de l'architecte James Renwick Jr, progressa rapidement jusqu'à ce qu'elle fut arrêtée par la guerre civile. La guerre terminée, la construction reprit et la structure était complétée à l'automne 1878 à l'exception des clochers et de la chapelle Lady. La cathédrale est construite de marbre blanc extrait de carrières de New York et du Massachusetts. Mesurant 101 mètres (332 pieds) de long et 53 mètres (174 pieds) de large, elle fut consacrée le 24 mai 1879. Les clochers, hauts de 100 mètres (330 pieds) à partir du sol, furent terminés en 1888 alors que la chapelle Lady fut complétée en 1908 ce qui ajouta 25 mètres (83 pieds) à la longueur totale de la cathédrale. Les verrières ont été fabriquées à Chartres, à Birmingham, et Boston. La grande rose a été exécutée par Charles Connick. Les autels de Saint Michel et de Saint Louis ont été conçus par la compagnie Tiffany alors que celui de Saint Elizabeth a été conçu par Paolo Medici, de Rome.
Lorsqu'elle fut complétée en 1878, en raison de ses proportions gigantesques, la cathédrale Saint Patrick dominait complètement le voisinage de ce qui est aujourd'hui le centre-ville Manhattan.
Entre 1882 et 1884 les bâtiments de l'archidiocèse sont ajoutés, suivis des tours de la façade ouest en 1888. Dans la partie est de l'édifice, une chapelle de la Vierge, dessinée par Charles T. Matthews, vient compléter l'ensemble au début du XXème siècle. Les vitraux de la chapelle de la Vierge sont conçus et réalisés par Paul Vincent Woodroffe, entre 1912 et 1930 à Chipping Camden en Angleterre. La cathédrale est rénovée entre 1927 et 1931, les grandes orgues y sont installées et le choeur est agrandi.

Caractéristiques architecturales

 Extérieur

 Ses dimensions sont de 123 mètres de long sur 84 mètres de large et son point le plus haut est de 101 mètresà chacune des deux flèches encadrant le portail occidental. L'édifice ne possède ni arcs-boutants ni flèche à la croisée du transept. Elle est la plus grande cathédrale catholique néogothique d'Amérique du Nord.
La cathédrale Saint-Patrick accueille chaque année environ 5,5 millions de visiteurs et de fidèles.
La cathédrale a été construite avec du marbre blanc, extrait à New York et dans le Massachusetts
 Les vitraux ont été réalisés par des artistes de Chartres, Birmingham, et Boston. La grande rosace est un chef-d'oeuvre de Charles Connick. Elle mesure huit mètres de diamètre.

Intérieur

 La hauteur sous voûte est de 34 mètres.
Les autels Saint Michel et Saint Patrick ont été réalisés par Tiffany & Co ; celui de Sainte Elisabeth est l'oeuvre de Paolo Medici de Rome.
Le Chemin de croix remporta un prix artistique à la World Columbian Exposition de Chicago en 1893
La pietà est trois fois plus imposante que celle de Michel-Ange
Un buste de Jean-Paul II est situé à l'arrière de la cathédrale, pour commémorer sa visite à New York en 1979
Francis Spellman, alors archevêque et plus tard cardinal, entreprit une rénovation importante de l'aménagement du choeur à la fin des années 1930 et au début des années 1940. On lui doit le baldaquin de bronze situé dans le choeur. De même, le haut autel et le retable furent remplacés. L'ancien haut autel de Saint-Patrick se trouve maintenant dans la chapelle de l'Université Fordham dans le Bronx, quartier de Rose Hill.
 Dans les années 1980, le cardinal John O'Connor a effectué d'autres transformations, dont la construction d'un nouvel autel de pierre au centre du choeur, plus proche et visible de la congrégation. On utilisa à cet effet les matériaux d'autels annexes, démontés afin de déplacer les fonts baptismaux dans le transept nord.
Orgues


Les premières orgues de la cathédrale Saint Patrick furent construites par le facteur new-yorkais George Jardine and Sons et datent de la dernière moitié du 19è siècle. Avec la nomination, en 1926, de Pietro Yon en tant qu'organiste et directeur de la musique, des plans furent élaborés pour remplacer les orgues. La firme Kilgen and Sons, de St. Louis, a reçu le contrat de construire deux nouveaux instruments selon les plans et devis énormément influencés par l'organiste de cathédrale, de renommée mondiale, Pietro Yon.
La firme Kilgen a livré l'orgue de chœur, sis près du sanctuaire, en 1928. Durant sa construction, on constata que le jubé devrait être agrandi afin de recevoir le nouvel orgue. À la fin des années 20, une extension de béton renforcé fut ajoutée au jubé. En 1930, l'instrument actuel fut complété. Il possédait l'une des façades les plus magnifiques faite de bois et enjolivé d'anges et d'inscriptions latines.
Dans les années 40 et 50, des changements sonores furent apportés et, dans les années 70 et 80, des rénovations additionnelles furent entreprises principalement en ce qui concerne la ré-harmonisation des anches et l'addition de la Trompette en chamade. Dans les années 90, deux nouvelles consoles de cinq claviers chacune furent construites par Robert Turner et l'on procéda au nettoyage et au finissage des tuyaux et du bois de la façade.
L'orgue de chœur est situé dans le déambulatoire nord, près du maître autel. Ses 1,480 tuyaux sont situés du côté opposé au déambulatoire, diagonalement opposés à la console. L'orgue de chœur complète l'orgue du jubé pour l'accompagnement des hymnes tout en assurant la musique pour les offices célébrés dans la chapelle Lady. En combinant l'orgue de chœur à celui du jubé, on obtient 177 jeux et plus de 9,000 tuyaux. Les deux orgues peuvent être joués à partir de n'importe laquelle des deux consoles. La firme Peragallo Organ Company du New Jersey agit comme curateur des orgues.

Sépultures

- Les huit anciens archevêques de New York (dont six cardinaux) sont enterrés dans une crypte située sous l'ancien haut autel, visible depuis l'entrée de la chapelle de la Vierge à l'arrière de la cathédrale. L'ancien chapeau de cérémonie des cardinaux, plat et rouge, appelé galero, est suspendu au-dessus de leurs tombes. Celui du cardinal Spellman était le même porté par le pape Pie XII du temps où ce dernier était cardinal. On ne trouve pas de chapeau sur les sépultures de Cooke et O'Connor, le port du galero ayant été aboli par les réformes de Vatican II.
Pierre Toussaint avait contribué financièrement à la reconstruction de l'ancienne St. Peter Church (la première église catholique de New York, en 1785) après qu'elle a brûlé. Il avait également collecté des fonds pour la construction de la St. Patrick's Old Cathedral, près de laquelle il fut enterré. Quand son processus de canonisation fut ouvert par John Cardinal O'Connor, ce dernier fit transférer les restes de Toussaint du cimetière de St. Patrick's Old Cathedral dans la crypte de la cathédrale actuelle.
L'archevêque Fulton Sheen, connu pour ses émissions à la radio, "The Catholic Hour" (l'heure catholique), et à la télévision "Life Is Worth Living" (la vie vaut la peine d'être vécue). Il fut évêque auxiliaire de l'archidiocèse de New York de 1951 à 1966, à une époque où il dirigeait la Société pour la propagation de la foi. A sa mort en 1979, il fut enterré dans la crypte de Saint Patrick où il avait prêché à de nombreuses reprises. Il fut le premier évêque non New-Yorkais a avoir cet honneur posthume.
L'archevêque John Maguire est également enterré dans la crypte. Longtemps rattaché à l'archidiocèse, il a été coadjuteur de New York à l'époque des cardinaux Spellman et Terence Cook.
On trouve également la tombe de Michael J.Lavelle, recteur de la cathédrale dans les années 1930. On raconte à ce sujet une anecdote invérifiable, qui repose sur un jeu de mots anglais. Quand Spellman, qui venait de Boston, fut nommé archevêque de New York et annonça son intention de rénover le choeur de la cathédrale, Lavelle, New-Yorkais et recteur de la cathédrale depuis de nombreuses années, s'y opposa. Ce dernier aurait alors employé l'expression "over my dead body", qui peut être traduit par "jamais de la vie", mais qui signifie littéralement "sur mon cadavre". À la mort de Lavelle, Spellman aurait fait une exception à la règle selon laquelle seuls les archevêques de New York pouvaient bénéficier d'une sépulture dans la cathédrale. Il y aurait placé la dépouille de Lavelle, afin que le choeur de la cathédrale se trouve "sur son cadavre".
La crypte n'est habituellement pas ouverte au public. Cependant, avec la présence de trois candidats à la canonisation, Pierre Toussaint, Fulton Sheen et Terence Cook, il est possible d'obtenir des autorisations spéciales (par exemple afin de prier pour un proche mourant)
Plusieurs célébrités ont eu des funérailles à la cathédrale et sont enterrés ailleurs. Des sportifs : les champions de baseball Babe Ruth et Billy Martin, des Yankees de New York. L'entraîneur de football américain Vince Lombardi. Wellington Mara, propriétaire des New York Giants. La chanteuse Celia Cruz, le sénateur de New York et candidat à la Présidence des États-Unis Robert Kennedy. Des messes spéciales furent données à St. Patrick après la disparition d'Andy Warhol et Joe DiMaggio.

Saint Patrick dans la culture populaire

La cathédrale Saint-Patrick de New York est classée au onzième rang sur 150 dans la liste des monuments favoris des Américains. Elle a été utilisée dans plusieurs créations populaires.

Source : http://tetramorphe.blogspot.fr/2010/02/la-cathedrale-st-patrick-de-new-york.html

Partager cet article

Repost 0
Published by T.D
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Loge de Recherche Laurence Dermott
  • Loge de Recherche Laurence Dermott
  • Contact

Blason de la RL Laurence Dermott

Loge-Dermott.gif

        729 ARTICLES

                    603    ABONNES 

Recherche

St Patrick blessing

God save the Ireland

           

Michaël Collins