Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 06:18

"Kabbalah": appellé aussi "Torah shebealpeh" (Torah orale); traduit généralement par tradition. Le terme de kabbalah signifie "reception" et désigne en fait une action - non achevée. Selon les sources traditionelles, la Kabbalah désigne donc le sens sacré - et secret - de la Torah, révélé à Moïse au Mont Sinaï. Selon les historiens, le mouvement de la Kabbalah est un mouvement historique dans l'histoire des Idées, une forme littéraire, et les premiers écrits remonteraient d'après les plus récentes recherches au 8e-11e siècle. Gershon Sholem situait le début de ce mouvement au 11e siècle au Nord de l'Italie, ses élèves, Moshe Idel entre autres, ont trouvé des écrits de Cabbale chrétienne datant du 1àe siècle, et Assi Farber, récemment, a fait remonter le mouvement au 8e siècle.

"Mekoubahl": celui qui a reçu la Kabbalah, l'initié.

le mot est un passif: le reçu

Celui dont la prière est reçue: pour la tradition juive, donc, le mekoubahl est celui qui a reçu un enseignement, qui s'est élevé, et dont la prière est "reçue". Et c'est parce que sa prière est reçue que l'on sait que cet individu a vraiment hérité de l'enseignement de la Kabbalah, de la tradition.

 "Mystique chrétienne": "Cabbale chrétienne". On a longtemps différencié des mouvements qui apparaissent de plus en plus comme ayant la même source, c'est-à-dire la Cabbale chrétienne de la Renaissance. On a par exemple distingué ainsi le mouvement hermétique (corpus hermeticus) en voyant en lui un précurseur de la Cabbale chrétienne. Il semblerait aujourd'hui admis qu'il s'agit d'un faux, beaucoup moins ancien qu'il ne semble, crée en fait au début de la Renaissance. Les mouvements des Rosecroix, des francs maçons détiennent en eux tant d'allusions à la Cabbale et à ses thèmes que je les interprèterai comme des ramifications de la Cabbale chrétienne plutôt que comme des mouvements fondamentalement différents. Le mouvement de la Cabbale chrétienne est né vers le 13e siècle, épanoui avec la Renaissance et la découverte de l'Hébreu par une Europe qui s'éveille aux problèmes des traductions bibliques et qui s'interesse au mouvement de la Kabbalah parce qu'elle lui offre une relecture révolutionaire du texte sacré.

Or ce mouvement de la Cabbale chrétienne, foncièrement révolutionaire et fondamentalement universaliste à l'origine, va être récupéré par les forces conservatrices de l'Eglise, ce qui va aboutir dans un premier temps à l'etouffement d'un certain nombre de thèmes trop révolutionaires du point de vue théologique, puis dans un second temps à la déformation, la mise-hors-contexte de thèmes perçus auparavant dans leur sens Juif ou universaliste.

 Le Texte et ses Problèmes

Je voudrais évoquer pour ceux qui n'ont pas un contact direct avec l'Hébreu le sens profond, enraciné dans l'originalité d'une langue, de la Kabbalah.

Il est absurde d'assimiler la kabbalah à toutes les autres formes mystiques orientales ou occidentales comme a pu le faire Antoine Favre dans son ouvrage Accès de l'Esotérisme Occidental, qui reprèsente un exemple caractéristique de tentatives de récupération de l'originalité de la Kabbalah. La Kabbalah est enracinée dans une langue, une tradition. Elle ne peut donc pas être assimilée à la simple retransciption hébraïque d'une mystique universelle.

Le texte de la Torah est un texte non ponctué dont le sens est donc a priori multiple.

Les lettres qui le constituent ont à la fois une valeur numérique et une valeur consonantique. Certaines lettres peuvent être inscrites ou non (le vav), donnant "le sens plein" ou "le sens faible" d'un mot. C'est ainsi que le mot Toldot est écrit cinq fois et de façons différentes dans le texte de la Génèse, et puisque ce mot désigne l'histoire des engendrements, le devenir d'un individu et de sa lignée, l'individu auquel sera attribué le substantif plein de toldot avec deux vavs sera considéré comme un juste (Avraham, et Ishmael après que ce dernier ait fait tshuva).

Les lettres ont de plus un sens sacré particulier, venu d'après la tradition de leur origine puisqu'elles auraient été données au Mont Sinaï avec la Torah.

Quelques exemples

Les récurrences de lettres et de mots posent problème car ces récurrences font sens. On trouve ainsi des récurrences logiques du 6-7 (toutes les 6e et 7e lettres) 49-50 (toutes les 49e et 50e lettre) qui forment des mots sur la totalité de la Torah, récurrences faisant sens avec le niveau simple du texte (pshat) : 6-7e jour= shabbat.

Autre problème du texte: les formes élliptiques: "Et vous les mettrez à vos bras et sur vos âmes". "les": qu'est-ce-que-c'est? Seule la tradition orale transmise par le Judaïsme a gardé le sens de ce référent, donc a priori, même pour le discuter, la Cabbale chrétienne n'a pu que s'adresser à cette tradition pour la compréhension du texte biblique.

D'autre part, si vous cherchez dans le texte écrit de la Bible une seule explication sur l'Au-Delà, vous resterez bredouilles. Cela ne veut pas dire que l'Au Delà n'interesse pas la Torah, mais c'est trop évident pour elle pour être discuté. C'est un phénomène similaire en linguistique aux formules élliptiques éludant les mots les plus communs de notre existence.

Or la tradition orale, la Kabbalah offrait des connaissances sur ces sujets que la Torah elle même passait sous silence. Ce sont tous les thèmes de la tradition orale Juive qui ont interessé la mystique chrétienne que je vais à présent étudier.

Les Thèmes et l'alphabet

L'alphabet. Les Sephirots. La Guématria. Le Tétragramme. Les transmutations de l'âme. La messianité.

 

L'alphabet a donc un sens sacré, c'est-à-dire que chaque lettre, prise à part, a un sens. Chaque mot, chaque nom est ainsi, selon la Kabbalah, un message, et dans le cas d'un être vivant, ce message annonce sa destinée. Mais la compréhension de ces messages est révélée, enseignée par les mekoubalims à leurs élèves. Elles n'est pas une invention individuelle.

Or dans la Cabbale chrétienne, c'est la suite logique del'alphabet qui va être entendu comme un message unique. On trouve ainsi tout un poème de Guy Le Fèvre de la Boderie qui est un poème ésotérique où il force véritablement le sens des lettres hébraïques afin de leur faire constituer une phrase annonçant qu'il est la maison d'un prince, venu et à venir.

Avant cette tentative assez extrémiste, les autres Cabbalistes chrétiens et surtout Pic de la Mirandolle, avaient perçu l'importance de l'alphabet, et après les thèses de Pic présentées à Rome, on trouvait déjà des grammaires hébraïques chrétiennnes (rédigées en Latin), donnant la valeur phonique numérique et le sens traditionnel de chaque lettre de l'alphabet dès la première leçon.

Or on voit assez le danger d'une telle information, retranscrite sans l'intermédiare du maître traditionnel et sans le contexte originel. Le sens sacré devient vite un jeu pour l'esprit. Quand Guy Le fèvre de la Boderie jouait avec l'alphabet hébraïque, il ne faisait pas que déformer le sens des lettres: il montrait qu'il n'avait pas compris qu'il s'agissait d'une science transmise par un enseignement, et que tout un chacun n'est pas doué d'une vue générale nécessaire cependant pour extrapoler ces connaissances.

La Guématria

Au sens sacré des lettres s'ajoute la guématria, soit leur valeur numérique. Or la guématria est elle aussi une science et non un jeu de calcul mental. La guématria ne doit pas être une création de tout individu. On apprend les guématriots et le sens des associations des mots ayant les mêmes guématriots ne doit jamais venir contredire le sens du pshat , c'est à dire le sens du niveau simple du texte de la Torah. ex: Nakhash et Mashiakh.

Or les Cabbalistes chrétiens de la Renaissance ont évacués des guématriots telles que celle-ci. Comme beaucoup de mouvements mystiques chrétiens modernes du type Acropole emportés par leur vision universaliste d'une Mystique Universelle et aveuglés le plus souvent par une méconnaissance de l'Hébreu (je vous renvoie à l'ouvrage édifiant de M Wirshovski sur les connaissances réelles de la langue hébraïque qui étaient celles de Pic de la Mirandolle: Pic de la Mirandole's Encounter with Jewish Mysticism ), les Cabbalistes chrétiens ont peu à peu extrapolé sur de maigres connaissances pour démontrer leur idéal au lieu de persévérer dans leur découverte originale. La guématria qui est une science, est devenue entre leur main un simple outil, et on reconnait à ce trait les textes cabbalistes chrétiens des théories kabbalistiques originelles: il y a contradiction le plus souvent entre les différents niveaux de significations, et la guématria y devient un jeu de l'esprit. cf verset 24.

 

Les Sephirots

Les sephirots correspondent à des degrés de perception de la divinité, puisqu'il est essentiel de ne pas oublier l'Unité absolue de D. dans le Judaïsme. Simultanément les sephirots désignent des degrés de développements spirituels de l'individu. Or les trois sephirots "supérieures" Keter Hochma et Binah ont été alternativement avec Hod Netsakh et Yesod issues de leur contexte pour être interprétées dans le contexte chrétien de la Trinité. Je ne veux pas m'attarder ici sur le sens traditionnel des ephirots qui est un sujet beaucoup trop ardu pour être expliqué en quelques minutes et qui de plus reste une thème très délicat, réservé véritablement aux initiés et à des enseignants de beaucoup supérieurs à moi. Ce que je tiens à souligner, c'est là encore l'explosion d'un thème traditionnel dont on ne va retrouver que des bribes réutilisées dans une optique donnée.

Cette optique est évidemment catholique à son origine. Mais avec l'existence autour du roi de France d'un groupe de poètes "nationalistes", on assiste à une récupération de ces thèmes pour expliquer l'héritage du roi de France, verus Israel et même verus David. On assimile la fleur de lys avec la Shsoshana, la rose du désert, on reprend les bénédictions dites le matin dans un sens mystique et le coq qui est béni de chanter la fin de la nuit et de l'éxil devient le coq français, le Goel devient le Gaulois.

Qui sont ces Cabbalistes?

Guillaume Postel; Jean Bodin (bien que moins plus authentique dans sa découverte et son enthousiasme pour la Kabbalah); Louis Le Roy (responsable pour de nombreuses fièvres hystériques messianiques dans toute l'Europe); Jean et Guy Le Fèvre de la Boderie (qui ont participé à l'élaboration de la Polyglote d'Amsterdam).

 Peu à peu le mouvement de la Cabbale chrétienne se concentre sur deux thèmes majeurs:

le tétragrame.... pour en faire un pentagrame.... cf verset 24.

le Messie et les dates prophétiques de sa venue. (NB Newton)

 On ne comprend rien à l'émergence de ces mouvements de Cabbale chrétienne si on ne les replace pas dans le contexte des prédictions messianiques et des grands troubles sociaux qui agitaient leur époque.

A l'époque de la Renaissance, les Juifs et les Chrétiens, selon des prédictions différentes, vivent une attente messianique intense.

* Il semblerait (au vu du scandale causé par les découvertes de Gallilée) que cet espoir repose en partie sur des calculs planétaires. Une fois acceptés, ces changements de point de vue astrologique sont perçus comme des bouleversements de l'Univers du type de ceux décrits par le midrash avant le déluge.

* On s'appuie aussi sur des textes annonçant l'arrivée du Messie après un nouveau déluge (Talmud mal compris puisque le Talmud précise qu'il s'agirait, dans cette option messianique, d'un déluge de feu), après des épidémies( Apocalypse selon Jean) qui ne sont pas difficiles à trouver puisqu'elles suivent les armées dévastant alors l'Europe (aujourd'hui on assiste à une même reprise d'hystérie collective aux USA avec le SIDA).

* Le Maharal à la fin de la Renaissance envoie ses talmidei rahamims enseigner les foules à travers l'Europe, et selon la tradition Juive, le messie aurait pu effectivement venir.

* On assiste à des mouvements millénaristes: les flagelllants... suivis de progroms.

* Des tentatives de Missionarisme: Guillaume Postel veut utiliser ses connaissance pour convertir les Juifs et les Mahométans à sa religion universelle.

Jean Bodin rêve aussi d'une religion universelle, mais il est beaucoup plus tolérant.

Shakespeare aurait été un Cabbaliste chrétien? ... Me Haudry Perenchio L'école de la nuit

*Certains se prennent pour le Messie

Il faut peut-être commencer par Pic de la Mirandole. Il y a dans la tradition Juive une idée - que l'on trouve citée entre autre par Ramban dans La Dispute de Barcelone mais dont je n'ai pu trouver la source exacte: le Messie, à l'âge de 33 ans devra aller à Rome convaincre le Pape avant de rappeller les éxilés. <(33=lev)

Rome... Le Pape: le dirigeant du dernier éxil qui est celui de Rome. Mais ce qui est interessant c'est que Pic de la Mirandole venant défendre ses thèses sur la Kabbalah à Rome répond tout d'abord à la même logique. Il l'explique clairement à plusieurs reprises. Il lui faut convaincre le Pape afin de hâter la venue du Messie. C'est très interessant et ça nous montre surtout l'aspect révolutionaire de la Cabbale chrétienne à ses débuts.

En effet dans le Judaïsme, il y a deux messies: Mashiakh Ben Yosef

Mashiakh Ben David

 Mais dans le christianisme, d'une part le Messie est déjà venu, d'autre part le Pape est censé être son représentant sur terre.

 1 ) Il semblerait que Pic de la Mirandole ait connu le sens de Ketz Haiamim: il faut convaincre le Pape parce que le Ketz ce n'est pas la fin du monde.

2 ) Pic de la Mirandole se prenait-il pour le 1er Messie, pour le 2ème, ou pour une réincarnation de Jésus?

Guillaume Postel, lui, développe clairement une théorie selon laquelle, dans une vision très gnostique, la "mère universelle", une mage de Venise, lui apprend qu'il est une réincarnation messianique, un "Père Universel" et qu'il va avoir des révélations et subir une transfiguration lui permettant de connaître la date de la venue messianique.

Louis Le Roy, lui prophétise aussi sur les dates messianiques, et se théories sont encore amplifiées par les traductions et commentaires en Angleterre et en Allemagne, par les frères Harvey, Culpepper, John Colet et John Dee en Angleterre, par Reushlin en Allemagne. L'idée d'un Meesie réincarné s'estompe cependant peu à peu de la Cabbale chrétienne, si ce n'est de l'image charismatique du Roi saint oint du seigneur.

Il reste à se demander si les derniers avatars de cette croyance ne sont pas Nwton, Victor Hugo, et Freud lui-même qui écrivait dans sa correspondance privée qu'il avait failli à sa mission et n'avait pu aller à Rome pour l'anniversaire de ses trente trois ans (David Bakan: Freud et la Tradition Mystique Juive)

Les Dangers de ces Emprunts

Une volonté universaliste despote fait perdre de vue l'originalité de la tradtion juive, et surtout de son message, qui ne peut être qu'un message monothéiste. Je voudrais citer ici M. Favre dans son introduction à Accès de l'ésotérisme Occidental:

..."le corpus ésotérique des religions abrahamiques représente un immense trésor d'herméneutique dans lequel les hommes d'aujourd'hui, même ceux qui ne se rattachent à aucune tradition, peuvent venir puiser des enseignements dont notre époque éprouve de plus en plus consciemment, semble-t-il, le besoin." (po.cit. p31)

C'est une invite à la confusion entre toutes les valeurs, et entre toutes les originalités propres à chaque religion. C'est devenir aveugle au message et nier la valeur de la tradition. On ne peut étudier honnêtement une tradition ésotérique sans croire à ses bases, et passer outre c'est aboutir indubitablement à une déformation. C'est en voulant imposer son sens chrétien à des textes d la trdition orale juive que l'Eglise a abouti, malheureusement, à des excommunications de certains de ses membres, à des bûchers pour les Juifs, et aujourd'hui encore à de tristes anathèmes comme celui "d'inversion": on ne peut traiter l'autre que d'inversion quand on n'a pas compris l'originalité de son message.

Source : http://www1.alliancefr.com/kabbale-et-cabale-news9,32,600.html

 

Partager cet article

Repost 0
Published by x - dans Kabbale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Loge de Recherche Laurence Dermott
  • Loge de Recherche Laurence Dermott
  • Contact

Blason de la RL Laurence Dermott

Loge-Dermott.gif

        727 ARTICLES

                       537 ABONNES 

Recherche

St Patrick blessing

 

 irish-flag-cd51f

May St. Patrick guard you wherever you go,

and guide you in whatever you do,

and may his loving protection

be a blessing to you always.

God save the Ireland

           

Michaël Collins

Danny Boy