Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 09:13

Ce travail, malgré son ampleur, n’est qu’une toute petite goutte perdue dans l’immense coffre à trésor de la Kabbalah ! Avec cette étude, … je vais tenter de vous offrir une sorte de mise en appétit – qui je l’espère - vous démontrera les rapports certains existant entre les gestes, les symboles, les mots hébreux que nous employons dans les rituels de tous les grades de la Franc-Maçonnerie régulière, tel que nous la pratiquons et la Kabbalah !      Mon but avec ce morceau d’architecture, … c'est d’étudier avec vous et en même temps d’appro­fondir nos connaissances de quelques concepts maçonniques en suivant la méthode kabbalistique. Aucune des idées que j’émettrais ne sont des dogmes de la GLRB ni de la Maçonnerie  Régulière tel que nous la pratiquons. Ce sont des réponses trouvées par le biais de la Kabbalah – cet instrument d’étude prodigieux – qui m’a permis – je l’espère – de mieux comprendre le message transmit par notre Volume de la Loi Sacrée et d’arriver ainsi à une initiation effective et plus profonde en tant que pèlerin en recherche de l’absolu ! Ce travail ci - n'a aucune autre prétention que celui d'être mon point de vue, … mon interprétation ou mon opinion,  … après des années de recherches et de réflexions … et en plus j'insiste et j'ajoute, … que c'est mon opini­on hic et nunc, c.a.d, ici et maintenant, soit en ce moment ci de ma vie d'homme et de maçon. … Comme je vous l’expliquerais au cours de ce travail – l’hébreu est une langue archétypique - dite sacrée – et comme tel a des propriétés très spéciales dont une grande partie se retrouve aussi dans le sanscrit et le mandarin chinois - …  Le grec ancien, l’arabe classique et le latin employaient eux aussi le système attribuant des valeurs chiffrées aux lettres ! …Il m’arrivera, plus d’une fois, d’approcher certaines des valeurs chiffrées ou symboles -  sous des angles différents … – ce ne sera pas pour vous lasser – mais pour vous imprégner de la richesse de cette méthode  -  afin que vous preniez l’habitude de l’employer sous toutes ses facettes, dans votre propre recherche et pensée maçonnique ! …Pour pouvoir suivre mon exposé  avec succès – il faudra vous défaire momentanément - du style de pensée latin, germanique ou cartésien matérialiste et essayer d’adopter le style de pensée allégorique et symbolique des fondateurs de nos cultures monothéistes ! …Alors …   Si vous êtes prêt … ?   Allons-y !  … Nous sommes souvent déroutés par la méconnaissance de la prononciation des lettres et des mots, car écrits sans voyelles, même si certains livres d’études bibliques actuels ont étés imprimés avec les signes de prononciation datant du 8e siècle de notre ère, des Massorètes, rabbins érudits qui connaissaient par coeur la ‘’ MASSORAH ‘’, c.a.d. : la transmission orale traditionnelle de tous les textes bibliques.

En outre, les mots eux-mêmes changent de sens, jusqu'à vouloir dire l'inverse, suivant le son donné aux lettres par les points /voyelles invisibles, de la tradition, mis en dessous, ou au-dessus de la lettre.  

Exp.: le son du  Aleph  ou du ’ayin ou du  héh deviendrait avec les signes massorétiques : + I  = A, + G = AI,  +  F = É, + E = I, + L = OU, + A  = E,  + K(donc au-dessus) = O … etc... etc... .

Toutes les autres lettres avec les même points/voyelles deviendraient:Exp.:  lamed  = La -Lai - Lé - Li - Lou - Le - ou Lo  , Mem  = Ma - Mai - Mé - Mi - Mou- Me ou Mo. Etc... etc... 

Un point au centre de la lettre, la redouble phonétiquement, sans changer sa valeur numérique.

Ex : veth = beth – ‘khaf = Kaf – Kof = Kof dure etc. etc.

En Israël l’on parle aujourd’hui un Hébreu moderne, qui est en fait l’Hébreu biblique avec une ajoute de mots nouveaux apportés par l’Académie de langue hébraïque, afin de permettre au  pays, aux sciences et à  l’armée de défense d’Israël  de fonctionner d’une façon moderne et civilisée.

Dans les Synagogues et dans les écoles et collèges Talmudiques, seul l’Hébreu biblique est en usage.

Ce que je vais essayer de vous expliquer, c’est cet  Hébreu biblique.

Ce ne sera pas une sorte d’élucubration intellectuelle, mais une analyse sérieuse, basée sur la Mystique juive et son  émanation, la Kabbalah,  ses 28 codes et ses 32 règles, ainsi que sur une tradition de +/- 40 siècles.

Je n’ai pas la prétention d’avoir inventé ce système, bien au contraire, … mais j’ai eu le bonheur de trouver par moi-même, et  par des études approfondies, des réponses satisfaisantes à mes questions.

Ce système et ses exercices, objet de ce  paragraphe, sont le résultat de conversations avec mon Grand-Père et mon Père,  ainsi que de nombreuses autres personnes en recherche qui se sont donné la peine d’étudier tous nos Écrits Sacrés en profondeur, afin d’en extraire l’essentiel  et cela pendant toute leur vie.

Car le discours et la façon de raisonner d’un mystique juif et surtout en Hébreu est fort différente du raisonnement d’un Occidental.

Pour le mystique, la Bible dans sa  langue Hébraïque originale, permet de retrouver dans la racine de ses mots et de ses expressions, les sources, les archétypes et les symboles du monde et de l’Univers.

D’après les Cabalistes, et les mystiques, c’est un cryptogramme, porteur en profondeur, de 28 messages différents, tous cohérents et lisibles, pour l’Initié qui en possède la clef sous forme de code chiffré.

En Hébreu biblique, il n’y a en principe que deux temps, l’accompli et l’inaccompli.

Pour l’hébraïsant, le mystique et le Kabbaliste, le ‘’ PRÉSENT ‘’ n’est qu’un instant fugace du ’ FUTUR ‘’ en route vers le ‘’ PASSÉ ‘’.

Il y a 4 niveaux de lecture de la Bible, qui pour moi se limite au Tena’kh ou soi-disant ‘’Ancien Testament ‘’.

Ces 4 lectures ou niveaux sont symbolisés par le mot  P.a.R.D.e.S ( peh, resh, daled, samekh )., ou  ‘’ Le Verger de la Connaissance ‘’, qui est peut-être à l’origine du notre mot ‘’ Paradis ‘’.

Les lettres du mot " PaRDeS "  ‘’ LE  VERGER ‘’ en hébreu sont les initiales des mots :P-AROSH : ou la lecture littérale et la compréhension d’un enfant de six ans, qui est malheureusement à la base de presque toutes les traductions de l’ ‘’ Ancien Testament ‘’ connues.

R-EMEZ : ou  la lecture symbolique obligatoire d’un adolescent de 13 ans ( à sa majorité religieuse    = la BAR-MITZVAH )

D-RASH : la lecture homilétique et mystique d’un jeune homme de 18 ans.

S-OD : ou la lecture dite ‘’ Secrète ‘’, d’un homme mur, âgé d’au moins 40 ans !

Nous en arrivons donc au coeur de mon  propos ;  l’Hébreu, langue sacrée ? ... Pourquoi ? ...

l’Hébreu a un alphabet spécial comprenant 22 lettres, toutes uniquement des consonnes, qui sont … et je le répète … en même temps des chiffres, des mots, des symboles, des idées (hiéroglyphes), des  vibrations, ou des sons. S’y ajoute 6 lettres finales, c. a d. des lettres qui changent de forme quand elles se trouvent à la fin d’un mot, sans pour autant en changer la valeur numérique de base.

2° L’Hébreu connaît  2 écritures, la carrée et la ronde. La carrée, quand elle est calligraphiée, est  employée uniquement pour les manuscrits sacrés, comme le TENA’KH ( l’Ancien Testament ). Elle est encore en usage aujourd’hui, mais vers l’an 1.439, un SANHEDRIN ( un concile de Rabbins érudits ) spécial, a du se réunir pour permettre l’impression de livres d’études, en écriture carrée, par Gutenberg.  Ce qui  permit,  au peuple juif dans sa dispersion, de conserver sa culture et ses traditions. De tout temps et encore de nos jours, les Rouleaux de la Torah sont uniquement calligraphiés, donc écrits à la main, par un spécialiste, un Sage, se mettant en état de grâce, par des bains rituels, des jeûnes et des prières appropriées. Ces rouleaux sont calligraphiés avec respect sur +/- 40 parchemins de peaux d’animaux purs (   Kasher = 'khaf, shin, resh ) avec une plume d’oie trempée dans une encre noire spéciale, végétale et très brillante.

Pour l’usage profane et l’étude, la Bible, le Talmud et la Michna, sont actuellement imprimés ou écrits en écriture carrée même sur une machine à écrire. L’écriture manuscrite, dite ronde, n’est plus employée en Israël et en diaspora que pour de vrais manuscrits, mais surtout pour des missives, lettres privées et les signatures. N.B. chez nous aussi, en lettres latine - 2 alphabets se côtoient, l’imprimé et le manuscrit. Ex : ( ABCDE - abcde )

3° Cet alphabet Sacré, composé uniquement de consonnes, a des propriétés spéciales et s’écrit de droite à gauche. a)chaque lettre est un symbole : aleph, beth, gimmel, daled, heh, vav, zayin, ‘khet, teth, yod = Taureau, maison, chameau, porte, souffle / voie, crochet, épée / arme, Péché / terreur, ciment / balais, main.b)  chaque lettre est un son, une vibration propagée d’ici-bas vers   l’Univers et le Cosmos pour y éveiller un écho en retour. c)  chaque lettre a une valeur numérique fixeEn petite Gématriah:  aleph = 1 – beth ou veth = 2 - gimmel = 3 - daled = 4 - héh = 5 - vav = 6 – zayin  = 7 – ‘khet  = 8 – tet  = 9 . Ce sont les unités de la 1e à la 9e lettre.  yod = 10 – ‘khaf ou kaf = 20 – lame  = 30 - mem = 40 - nun = 50 – same’kh  = 60 – ayin  = 70 – peh ou feh  = 80 – tzadik  = 90 . Ce sont les dizaines de la 10e à la 18e lettre. Kof  = 100 – resh  = 200 - shin = 300 – taf  = 400 Ce sont les centaines de la 19e à la 22e lettre. Les lettres finales  ‘khaf  final  = 500 – mem final = 600  -  nun final  = 700 -  peh ou feh final = 800 – tzadik final = 900  et le aleph final = Aleph à la fin d’un mot = 1.000.   Mais uniquement en grande Gematriah, sinon elles gardent leur valeur simple de base : d)  chaque lettre est aussi un mot, mais écrit  en plein elle a une valeur cachée : Ex : aleph = 1  mais comme mot elle s’écrit = aleph, lamed, phé = 1 + 30 + 80 = 111. Pour les Kabbalistes Chrétiens ceci est une preuve de la ‘’ TRINITÉ ‘’, puisque  aleph = 1 mais aussi 111 en valeur cachée, et donc si 1 = 111 et que 111 = 1+1+1 = 3, c’est donc le Trois en Un, …. C.Q.F.D. .

N’oublions pas que ce n’est qu’a partir de +/- 1550 que les lettres en tant que chiffres sont abandonnés pour les chiffres ( dit arabes ) tels que nous les employons aujourd’hui suite à la publication du manuel d'arithmétique de l'Allemand Adam Riese (1492-1559) ( voir la courte histoire des chiffres et des lettres en fin du livre ) En algèbre nous continuons encore toujours à les employer . Développons ceci un peu plus :  Il existe 32 règles Kabbalistiques, ce sont les chemins ou canaux conduisant à la connaissance, ou encore les 32 règles d’interprétation du texte Biblique, formées par les 22 lettres /canaux et les 10 SEFIROT ( pluriel de SEFIRAH)  de l’Arbre de Vie ou Arbre Sefirotique.

En voici quelques exemples en petite Gematriah :

1° chaque mot ou phrase a une valeur directe formée par l’addition des valeurs de chaque lettre.

2° par une réduction dite ‘’ Théosophique ‘’  ressemblant à la preuve par neuf de notre enfance, il est possible d’en arriver à la valeur de base d’un mot, afin d’en découvrir la valeur de ressemblance et de symbolique cachée : Ex : L’Un / l’Unique = E'khad  = aleph, 'khet, daled = 1+8+4 = 13 = 1+3 = 4 = ( daled )( la Porte [initiatique] ou les 4 lettres Sacrées  du Tétragramme. 3°  Chaque lettre d’un mot  peut aussi être l’initiale d’un mot caché; ces mots cachés peuvent à leur tour former une phrase ou une série de mots symboliques ou des mots Sacrés ou encore des noms de personnages. 

Il ne fait aucun doute, que cette partie de mon discours, n’est qu’un très court résumé de ce qu’est l’Hébreu ou la Kabbalah et son système d’interprétation Biblique et symbolique. Elle essaye de vous montrer l’aspect ésotérique des écrits Sacrés du Judaïsme et du Christianisme. J’aurais pu en faire autant avec la Bible des Septantes en Grec – dont les rédacteurs étaient aussi des Rabbins et des Kabbalistes - Malheureusement je ne possède pas cette langue. 

Pour ce faire la Kabbalah emploi  3 procédés, appelés GiNaT ou LE JARDIN ( de la Sagesse ) ceci sont les initiales des mots :

GEMATRIAH, ou l’interprétation numérique des valeurs et leurs correspondances symboliques.    Car tous les mots à même valeur sont des jumeaux symbolique.

NOTARICON, ou l’emploi des premières ou dernières lettres des mots, comme initiales de              nouveaux mots permettant de trouver la signification symbolique cachée d’un mot ou d’une phrase.

TEMOURA, ou système de permutation des lettres suivant un code bien définis. Ex. du A - T …  BaSH =  la première par la dernière – la deuxième par l’avant dernière … Le Yod-Héh-Vav-Héh devient Mem-Tzadiq-Phè-Tzadiq ou Mitzpaz = Éclat de Lumière Aveuglante …  etc etc. Ex. Kouzou = chaque lettre est remplacée par la lettre suivante ou la sur-suivante etc. … Le Yod-Héh-Vav-Héh devient : ‘Khaf –Vav-Zayin-Vav = Kouzou !

Voici donc un très succinct aspect de la richesse cachée dans la langue Hébraïque dite Sacrée, richesse et système connus aussi des écrivains du soit disant  «  Nouveau Testament «  ( voir les parties chiffrées dans les Évangiles Synoptiques et dans l’Apocalypse de saint Jean XIII : 18 ). 

Pour faire un travail utile et valable, la connaissance parfaite de l'hébreu parlé est indispensable, car la lecture ou la connaissance des lettres hébraïques à elles seules ne suffisent pas.

Ceci  n'est qu'une clef d'un coffre à trésors, dont le code n'est toujours pas connu de tous !

Et je conseille à ceux qui voudraient apprendre l’hébreu d’uns façon plus approfondie de se mettre en rapport avec la communauté juive de leur ville ( s’il y en a une ) et de se renseigner sur les cours d’hébreux s’y pratiquant !

Sinon ils existent des CDRom inter-actifs pour apprendre l’hébreu à son propre rythme sur PC : ( voir la FNAC et ou la Librairie ‘’ Colbo ‘’ rue Richier à Paris.

Qu’est ce que c’est que la Kabbalah ? …

Cela ne vous donne en tous cas aucun pouvoir sauf celui de mieux vous connaître vous-même et de trouver et ainsi mieux comprendre les symboles rencontrés sur votre cheminement et votre quête vers un ‘’ Plus-Être ‘’ ! …Le Frère Lawrence Dermott, fondateur et Grand Secrétaire de la Grande Loge des “Antients” en 1751-  le décrit en ces mots ‘’ La Kabbalah c’est la Pratique de la Présence de Dieu ”. Voici encore quelques exemples : Dans l’Ancien testament (Nombres, chapitre 6 versets 24-26), la triple bénédiction que doit prononcer le prêtre et les lévites au Nom de YHVH,  est donnée en termes du mysticisme Kabbalistique; “Que le Seigneur te bénisse et te Garde;… que le Seigneur t’Éclaire de Sa Face, et qu’Il te Soit Miséricordieux ;… que le Seigneur Tourne Son Visage vers toi et t’Accorde Sa Paix ”. Dans la Bible hébraïque d’origine, ces 3 versets sont composés de 3-5-7 mots, dans lesquels le nom le plus Saint- Y.H.V.H. apparaît 3 fois …  Souvenez vous mes Fr.*. … l’âge maçonnique  des trois grades bleus !  3 - 5 & 7 ans…Pour tout Kabbaliste  … chaque mot de la Torah contient un sens élevé, et un mystère suprême. 

Des simples d’esprits ne voient que le sens littéral du texte de la Bible… ceux qui sont plus instruits ou en recherche,  ne prêtent aucune attention au sens littéral, mais bien aux sens profonds qu’il contient. 

Permettez-moi de mentionner à nouveau qu'il y a quatre niveaux de lecture de la bible, appelés ‘’PaRDeS‘’, et trois méthodes d’interprétation, appelés ‘’GiNaT ‘’, applicables à la Kabbalah pratique, ainsi qu’à la Franc-maçonnerie, indéniablement caché sous des voiles Cabalistiques, et il est plus que souhaitable que les  hommes en recherche que nous sommes en prennent connaissance pour arriver à une initiation effective.

Voici encore des exemples: Il s'agit d'extensions numériques et de contractions, et parmi celles-ci, la plus connue est probablement le Tétragramme ( YHVH ), exprimé numériquement par 26, ou réduit à un chiffre - ( YHVH en nombres donne 10+5+6+5 = 26,  qui réduit théosophiquement donne  2 + 6 = 8 soit le symbole de l’Éternité. D’après cette méthode l’Éternel, bénit soit Son Nom, est reconnu comme Trinité, étant donné que Dieu tout Puissant EL - ShaDaÏ - =  3 4 5,  ce qui donne un total de 12, et réduit = 1+2 =  3, la  Tri- Unité. Les Maçons en recherche  ne manqueront pas de remarquer le lien ici avec le théorème de Pythagore, un triangle de proportions 3 - 4 - 5, comme symbole de la Trinité Divine.  

Une autre manière – comme je l’expliquerai plus loin est d’épeler le nom de la première lettre –

L’ALEF – valeur ‘’ UN ‘’symbole de la Divinité ( le Seul et Unique ) en toutes lettres, et cela donne : Alef–Lamed–Pheh ou 1+30+80 = 111 = 1 + 1 + 1 = 3.  - On obtient donc ainsi une autre preuve du 3 en 1 = D… le Père – D… le Fils et D… Le Saint Esprit! Un autre exemple très connu est le mot  ‘’ HA’AVAH ‘’ - qui signifie ‘’Amour ‘’, qui équivaut numériquement au nombre 13, ce qui est également la valeur numérique du mot ‘’ E’KHAD = ‘’Un‘’ – ce qui a permit  au Rabbin – Kabbaliste Jésus de proclamer en se basant sur la Kabbalah la partie du credo juif :‘’ ADONAÏ E’KHAD ou ‘’ D... est Un‘’ –  en ‘’D… est Amour‘’ !  Puisque ‘’ Un ‘’ et ‘’ Amour ‘’ valent tous deux 13 ! La valeur de la lettre  Shin est 300, et cela est devenu le symbole de la Divinité, étant donné que RUACH ELOHIM, "L’esprit de D…," en Hébreu  - est également 300, en valeur numérique.                          

Dans le Christianisme, la colombe est le symbole de l’Esprit Saint – les lettres du mot grec signifiant

«  colombe «  = peristera = 801 – même valeur que les mots «  alpha + oméga ( = 801 )En Révélation Jésus dit : Au chapitre I : 8 - Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur, Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant.  Au chapitre XXII : 13  Je suis l'alpha et l'oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin.

Cette lettre, a la forme d’une colombe, et est décrite comme telle dans Mathieu Chap. II : 16-17  :

16  Et Jésus, quand il fût baptisé, sortit de l’eau: et voilà, les cieux s’ouvrirent au-dessus de lui, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe, l’illuminant : 17  Et voilà, une voix venant du ciel, proclamant, Voilà mon Fils Bien –Aimé, que j’apprécie infiniment. Les Maçons croient que chaque Loge est la représentation symbolique du Temple du Roi Salomon, et dès lors devrait être orienté comme lui en son temps … vers l’Est, lieu du soleil levant. Si le Temple ou La Grande Loge d’En Haut, est orienté exactement comme nos Loges, cela implique que lorsque l’on agit sur Terre- nous refaisons les actes qui sont faits dans le Monde du Trône de Dieu. Nous parlons dans le rituel des Trois Piliers, la Sagesse, la Force et la Beauté. Comme nous l’avons déjà précédemment expliqué, il y a trois piliers de faisceaux Lumineux, dans le schéma lumineux standard des SEPHIROT

La Kabbalah est censée être un voyage spirituel. La Maçonnerie dit dans son rituel, qu’il s’agit d’un voyage spirituel. Ce voyage nous transforme - en fait, il nous permet d’être prêt pour la dernière grande transmutation, … le passage du Temporel à l’Éternel. Saint Paul l’a appelé l’expérience du chemin de Damas et l’a comparé à la révélation passant de l’aveuglement spirituel à la Lumière de la Vérité. La Maçonnerie, est un système d’instruction morale, enseignant les anciens usages traditionnels d’une façon agréable, par des psycho –drames – des symboles  et des représentations allégoriques. Dans la Kabbalah, l’on retrouve continuellement des explications du sens profond de la Sainte Torah reçue au Sinaï ou Pentateuque ( les 5 livres de Moise ). 

Nous pensions, …. bien avant que les scientifiques ne le découvrent … qu’il y avait un code dans la Torah, qui révèlerait une compréhension toujours plus croissante  du message Divin, si nous pouvions seulement le comprendre. Nous avons enfin compris que les histoires – paraboles et autres faits narrés dans l'Ancien Testament, et même dans le Nouveau Testament en Grec étaient des archétypes, des emblèmes et des énoncés allégoriques qui conduisent à des vérités plus profondes encore.

Encore quelques exemples à méditer … ? … en voilà ! 

1° pour les Kabbaliste Chrétien – la phrase : Élohim Hou E’khad = Deus est Unum  = D… Est Un = 111  Il en est de même pour la lettre Aleph comme mot = 1+1+1 = 3 ou le 3 en 1 = D… le Père, D… le Fils   et D… le Saint Esprit.

2° Le Credo ‘’ Y.H.V.H. est UN ‘’ =  26 + 13 (  prononcé Adonaï E’khad )  = 39 – D…  est au centre de la ‘’ Lumière ‘’ de l’année – car il y à  52 semaines solaires et 13 mois lunaires. D’après une des règles kabbalistiques l’on calcule 52 – 13 = 39 – valeur du ‘’ Credo ‘’ 

3° Le mot «  Vérité «  en hébreu = Emet ( aleph, mem, Tav ou 1+ 40+400 ) = 441 – même valeur que  le mot Charbon Ardent ou Braise  = Ga’khelet ( gimel, ‘khet, lamed, tav ou 3+8+30+400) = 441 – car la vérité est comme un charbon ardent qui brûle toutes les impuretés et unit tous les contraires ou comme une Braise ardente qui n’attend que notre souffle pour reprendre force et vigueur. Il est composé de la première et de la dernière lettre de l’alphabet hébreu ainsi que de la lettre du milieu – il comprend donc le tout - depuis le début et jusqu’à la fin de toute chose. ( à nouveau depuis l’alpha – jusqu’à l’Omega de toute chose ) Si l’on en enlève la 1ère lettre - le Aleph ( symbole d’unité et du divin ) il nous reste le mot Met – qui signifie ( la ) mort.

5° Lors de la multiplication des Pains et des poissons, que dit le texte de Mathieu XIV : 19 : 

Il fit asseoir la foule sur l'herbe, prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux vers le ciel, il rendit grâces.  Tous mangèrent et furent rassasiés. Lisez cela en hébreu, langue parlée par Mathieu de son vivant, ... et aujourd’hui  encore, ... un enfant d’Israël comprend de suite. Les Pirké Avot, la Sagesse des Pères, nous enseigne, qu’en plus du pain, il faut aussi se nourrir de spiritualité. Et nous y sommes en plein ! La valeur numérique de cinq pains = 78 x 5 = 390 ou 39, le zéro ne comptant pas en Gématria. La valeur numérique de deux poissons = 7 x 2 = 14 = 1+ 4 = 5 .Le texte devient clair comme de l’eau de roche. Il ne nourrit pas cette foule de nourriture terrestre mais de spiritualité, car  lever les yeux vers le ciel, c’est, comme vous le verrez par la suite, réciter le credo cabalistiquement, dont la synthèse est : D... est Un = valeur 39. Les 2 poissons symboliques ont comme valeur théosophique 5 (poisson  = dag = dalet-gimmel = 3+4 = 7 = 7x2 = 14 = 1+4 = 5 .Le cinq, c'est la valeur du souffle de vie, de la spiritualité, le " HEH." .... Vouloir aller encore plus loin – même avec ce supplément à mon court chapitre précédent est impossible ; Car comme le disait feu mon grand-père kabbaliste … une vie d’homme n’y suffirait pas. 

Je reste encore toujours à la disposition de tous ceux qui y ont pris goût et voudraient en apprendre un peu  plus. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sam Eched - dans Kabbale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Loge de Recherche Laurence Dermott
  • Loge de Recherche Laurence Dermott
  • Contact

Blason de la RL Laurence Dermott

Loge-Dermott.gif

        729 ARTICLES

                    603    ABONNES 

Recherche

St Patrick blessing

God save the Ireland

           

Michaël Collins