Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 06:43

Ma planche de passage au grade de compagnon avait pour thème J\, donc ma première planche à ce grade de tout évidence est B\ une manière de continuer la visite. Dieu investit le roi Salomon par l'intermédiaire de son père le roi David, à la construction d'un somptueux et merveilleux temple, construit aux environ de 1000 ans avant J\-C\ sur le mont Moria à Jérusalem, Salomon l'a construit en tant que temple dédié à Dieu et pour y garder l'Arche d'Alliance renfermant les paroles sacrées de Dieu : les tablettes reçues par Moïse contenant les 10 commandements. Le temple de Salomon est décrit dans la bible dans premier livre des Rois chapitre 7. Le temple de Salomon fût construit en pierre, en bois de cèdre et d'or :

  • la pierre => la stabilité
  • le bois => la vitalité
  • l'or => la spiritualité

Le temple était conçu à la manière des temples Égyptien ou Phénicien sur le mont Moria, lorsqu'on le bâtit les pierres étaient extraite d'une carrière près de Sion-Jérusalem et selon la légende ainsi ni pics, ni marteaux, ni haches et ni aucun instruments de fer furent entendus pendant la construction, déjà tout un symbole. Des billes de cèdres furent coupées dans les forêts du Liban et acheminées comme des radeaux jusqu'au port de Joppa qui correspond maintenant à Jaffa. Le temple avait pour mesure 60 coudées de long, 20 de large et 25 de haut, (pour info une coudée judaïque équivaut à environ 52cm50). Pour réaliser tout ces travaux le roi Salomon fit appel à Hiram de Tyr, fils d'une veuve, c'est pourquoi les francs maçons s'identifient comme enfant de la veuve, encore un symbole, Hiram maître artisan rempli de sagesse, d'intelligence et de savoir, exécutât tout ces ouvrages. Hiram grand initié était expert en tout travail, mais spécialement adroit à travailler l'or, l'argent et l'airain. C'est par lui que furent exécutés, selon la volonté du roi Salomon tous les ornements du temple. Hiram fabriqua donc les 2 colonnes d'airain dont le métal avait une épaisseur de 4 doigts, la hauteur de ces colonnes était de 18 coudées, leur circonférence de 12 coudées. Sur le sommet de chaque colonne, il plaça un chapiteau de fonte. Hiram installa ces 2 colonnes sur le parvis du temple, elles étaient creuses, elles devaient servir pour ranger les outils, une colonne s'appela J\ Jakin signifie « il établira » Jakin est aussi le mot de reconnaissance des apprentis, l'autre colonne s'appela B\ c'est aussi le mot de reconnaissance des compagnons, Boaz signifie « dans la force » leur deux significations réunis donne « Dieu établit dans la force » solidement le temple et la religion dont il est le centre, selon la sainte bible. Selon le rite utilisé, rite Écossais ou rite Français, toujours des problèmes d'interprétation, intérieur ou extérieur, le tout est recevable car il est dit que celui qui leur fait face les retrouvent toujours dans la même position J\ à droite avec son 2ème surveillant, la colonne du nord, la colonne des apprentis et B\ à gauche avec son 1er surveillant, la colonne du midi, la colonne des compagnons. J\ vient de Jah Iachin, Jéhovah et signifie qu'il établisse, qu'il affermisse, la colonne J\ symbolise le soufre, l'énergie expansive : elle est masculine, elle est rouge. B\ signifie avec force, dans la force, la colonne B\ symbolise le mercure, la réceptivité, l'assimilation et la gestation, elle est féminine, elle est blanche ou noire. La colonne J\ s'identifie avec le soufre des alchimistes, elle symbolise le foyer générateur, l'énergie expansive qui de l'intérieur exerce son influence sur l'extérieur. Elle est donc masculine elle éveille l'idée de lutte, d'action stabilisatrice le nom qu'elle porte signifie stabilité, fermeté ou encore « il établit » Mais de même que le mercure s'oppose au soufre, le calme à l'impétuosité, la colonne J\ se complète par la colonne B\ celle-ci signifie initiatiquement « en lui la force »force n'est pas ici synonyme de violence, elle évoque au contraire irrésistible puissance du travail persévérante que nul obstacle ne rebute, le travail sage et pondéré, qui est le seul que puissent apprécier et poursuivre les maçons. La correspondance alchimique de B\ est le mercure qui marque l'influence de l'extérieur sur l'intérieur, B\ est le symbole de la réceptivité passive, de l'assimilation, de la rectification et de la gestation, phénomènes qui précèdent la naissance de la Lumière et qui sont caractéristiques de la féminité. Celle-ci conserve et perpétue ce que la masculinité sème ou établit. J\ et B\ sont le complément de l'une de l'autre et sont indissociablement liées, elles font du terme « deux » du binaire, le principe fondamental essentiel de l'existence du monde sensible et de la vie du genre humain, leur bi-polarité correspond aux antithèses suivantes : sujet/objet, actif/passif, positif/négatif, mâle/femelle, père/mère, donner/recevoir, agir/sentir, esprit/matière, lune/soleil, abstrait/concret, yin/yang.

Boaz la colonne du midi, la colonne du 1er S\

Le premier surveillant appelé aussi 2ème maillet est l'une des 3 lumières qui dirige la loge. Comme tous officiers, il occupe une place précise pour exercer sa fonction, il se trouve à l'occident aux portes du temple, il a autorité sur la colonne B\ la colonne des compagnons dont il est l'instructeur, ces fonctions sont de 2 types : -le 1er S\ assis derrière son plateau, à la tête de la colonne du midi, veille à l'exécution rigoureuse du rituel, il a le pouvoir principal de maintenir la discipline, qu'il s'applique à lui même et constitue sa surveillance proprement dit. -aussi l'instruction des compagnons afin qu'ils accumulent un trésor de symboles, de mythes et de rites, des matériaux pour acquérir, accumuler et construire un enrichissement intellect et physique intérieur, mission majeur des fils de la veuve pour qu'ils augmentent leur salaire. Une différence notable entre le 1er S\ et le 2ème \qui inculquait aux apprentis des valeurs théorique, le 1er S\ encourage le compagnon à prendre des initiatives, à démontrer qu'il sait travailler et a l'occasion de se perfectionner.

Le sautoir du 1er S\

est le niveau, ce symbole maçonnique plus élaboré est composé de 3 autres symboles au delà du 3 nous y trouvons le fils à plomb de la perpendiculaire du 2ème S\ fixé au sommet de l'équerre du vénérable maitre et le tout reliés par la règle pour fixer l'horizontal, sa forme angulaire évoque le delta lumineux et de façon plus général le nombre 3. Rien que par son bijou qui le situe entre celui du 2ème S\ et celui du V\ M\, nous pouvons comprendre que le 1er S\ est le mieux qualifié pour succéder en place du vénérable. L'horizontal calme et plane que nous assure le niveau est à l'opposé du chaos et de la confusion. Dans le livre d'Isaïe on lit : « je prendrai le droit pour règle et la justice pour niveau » dans ce verset l'utilisation du niveau est assimilée à la justice, celle-ci étant l'union parfaite de la verticalité et de l'horizontalité que l'on retrouve dans l'emblème divin du glaive et de la balance. Le travail du compagnon permet de placer le niveau entre le haut, le bas, c'est à dire de situer au centre de la croix, point de départ de l'unité, point d'équilibre ou l'être retrouve sa fonction initiale de médiateur entre ciel et terre. Enfin, sur le plan pratique, le niveau nous permet de trouver la mesure du quotidien, le juste milieu, de tendre à l'équité et à l'équilibre lorsque nous arrivons à l'union parfaite de la verticale et de l'horizontale. Le niveau invite à aplanir les obstacles que génèrent nos EGOS pour accéder à la libération intérieure, en outre de par son ascendant il nous indique le devoir spirituel d'élévation et de bienveillance compassion envers notre prochain.

J'ai 5 ans

L'homme est le fameux 5ème élément, l’Amour, ce qui en fait son unique valeur. Il cherche sa direction parmi les 4 points cardinaux mais il oublie de regarder vers ce 5ème point cardinal qui est au dessus de sa tête : le ciel. L'étoile flamboyante est composé de 5 branches, une approche sommaire de la représentation du corps humain ou chacun de ses 5 membres. Dès le départ, le nombre est présent dans nos loges, pour commencer, la forme même de celle-ci le carré long dont les justes dimensions permettent le calcul du nombre d'or (1,618) et de la divine proportion occupe une place privilégiée. Les éléments de la science maçonnique se retrouvent non seulement dans les outils compas, équerre, le niveau, la perpendiculaire et bien d'autre. Les mots de reconnaissance, les signes comme l'apprenti et le compagnon le découvrent lors de son instruction mais encore et surtout dans les symboles, chiffres et nombres et figures géométriques qui ornent et décorent la loge. Le nombre 5 résulte de l'addition de nombre pair/impair le 2 et le 3, si on regarde la forme du chiffre 5, il se compose d'un demi-carré et un demi-cercle en opposition l'un avec l'autre, ce qui exprime l'imperfection de leur état dans le carré comme dans le cercle avec un élément géométrique différent. C'est la fameuse recherche de la quadrature du cercle à savoir la communion du carré et du cercle, c'est à dire du masculin et du féminin. Em effet les humains passent leur temps à chercher leur âme sœur, leur prince ou leur princesse pour combler leur « VIDE » le 5 exprime donc parfaitement dans sa géométrie cette quête du Graal humain et tout ce qui en découle. En maçonnerie la main avec ses 5 doigts permet de faire tous les signes d'ordre et d'attouchement, elle est l'outil qui accomplit l'ensemble de la gestuelle de notre ; la main est la partie la plus mobile du corps humain, nos deux premiers geste dans notre rite sont main/gorge pour l'ordre d'apprenti et main/cœur pour l'ordre de compagnon. Lors de mon passage au grade de compagnon le V\ M\ m'a invité à faire les 5 voyages mystérieux, mais à la fin du 3ème, il m'a dispensé de faire les 2 derniers ; et m'a autorisé avec l'aide des deux surveillants à monter les 5 premières marches du temple, c'est comme cela que j'ai acquis l'âge de 5 ans. Le passage est ce seulement de la perpendiculaire au niveau ou du nadir au zénith ? De la colonne Jakin à Boaz, de la colonne de la beauté à la force ? Du septenturion à midi ? Est ce qu'étant passé compagnon on ne sera plus apprenti ?

J'ai dit V\ M\  

Source : www.ledifice.net

Partager cet article

Repost 0
Published by C\ C\ - dans Planches
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Loge de Recherche Laurence Dermott
  • Loge de Recherche Laurence Dermott
  • Contact

Blason de la RL Laurence Dermott

Loge-Dermott.gif

        729 ARTICLES

                    603    ABONNES 

Recherche

St Patrick blessing

God save the Ireland

           

Michaël Collins